Belgique condamnée, centres fermés dénoncés


 Articles
Le 6 novembre 2006 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Plusieurs associations publient un rapport qui dénonce les conditions de vie dans les centres fermés, alors que Belgique vient d’être condamnée pour avoir enfermé puis expulsé une petite Congolaise de cinq ans. En même temps, des organisations se mobilisent contre une proposition européenne. Celle-ci permettrait d’enfermer et d’éloigner des mineurs étrangers.

Le 12 octobre, à Strasbourg, la Cour européenne des droits de l’homme condamnait la Belgique parce qu’elle avait enfermé puis expulsé une Congolaise âgée d’à peine 5 ans. Cela se passait en 2002. La maman de Tabitha, congolaise, avait obtenu le statut de réfugié au Canada. Elle demande alors à son frère qui habite aux Pays-Bas, d’aller chercher Tabitha en République démocratique du Congo et de s’occuper d’elle avant de l’envoyer au Canada. Mais Tabitha n’ira pas plus loin que Bruxelles, où son avion fait escale. Ses papiers ne sont pas en règle. La petite fille est emmenée dans le centre fermé “127 bis”. L’Office des étrangers la renvoie deux mois plus tard dans son pays d’origine sans même prévenir sa famille. La fillette est donc une nouvelle fois toute seule.

Tabitha retrouvera finalement sa maman. Mais la famille a porté plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’homme. Elle accusait la Belgique de traitements inhumains et dégradants et de “manque flagrant flagrant évident, qui saute aux yeux d’humanité” envers Tabitha. Les juges de Strasbourg ont condamné la Belgique à payer 35 000 euros de dédommagement à la famille et 14000 euros pour les frais de la procédure.

Derrière les portes de centres fermés

Beaucoup de citoyens et d’associations dénoncent les centres fermés. Les centres fermés ressemblent à des prisons. Pourtant, les personnes qui y sont détenues ne sont pas dangereuses et n’ont pas commis commis du verbe commettre, c’est faire quelque chose contre la loi : voler, tuer,... de vol, ni de délit délit action contraire à la loi. .

Environ 8 000 personnes sont détenues chaque année dans les 6 centres fermés de Belgique : des hommes, des femmes mais aussi des enfants... Ce sont des personnes qui n’ont pas obtenu le droit d’asile, des personnes qui ne répondent pas aux conditions d’entrée sur le territoire belge, etc. 25 % de ces détentions ne sont pas justifiées.

Dix associations viennent de publier un rapport pour dénoncer les conditions de vie dans les centres fermés. Ce rapport aborde surtout les aspects psycho-médicaux et les expulsions. Beaucoup des détenus que les associations ont parlé de ces deux sujets. Le rapport souligne que la détention peut avoir des conséquences à vie sur la santé des détenus, surtout pour les personnes fragiles comme les enfants.
Les Etats de l’Union européenne sont en train de créer de nouvelles règles d’accueil des étrangers. On débat beaucoup autour de l’enfermement et de l’expulsion des mineurs étrangers. Plusieurs organisations ont lancé une pétition pour que ces règles respectent les principes internationaux, comme la Convention internationale sur les droits de l’enfant. Pour qu’aucun enfant ne soit encore enfermé seulement parce qu’il est étranger…

 

Informations
http://www.cire.irisnet.be/ouvrons
http://www.nominorsindetention.org/index-fr.php


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de