Devoir accompli pour le gouvernement Verhofstadt


 Articles
Le 23 octobre 2006 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Cette fois, ça y est ! La Belgique a enfin son budget pour 2007. Le gouvernement
aurait dû le faire avant les élections communales. Il l’a
retardé plusieurs fois. Petit tour des mesures qui nous attendent.


Photo : Belga

Comme chaque année, les partis au gouvernement devaient se mettre d’accord
sur le budget pour l’année à venir. Un exercice toujours
difficile. Au gouvernement comme ailleurs, quand on parle d’argent, chacun
a ses priorités. Et chaque ministre, chaque parti au gouvernement a les
siennes. A cela s’ajoute pour l’année 2007, des difficultés
supplémentaires. L’an dernier, il y a eu une erreur informatique à l’Administration
des Finances. Suite à cette erreur, il y a un trou de 883 millions d’euros
dans les Caisses de L’Etat. Il a donc fallu revoir les comptes de 2006
avant de commencer ceux de 2007.

Autre difficulté pour le budget 2007. Les élections fédérales
sont pour 2007. Et les partis qui composent l’actuel gouvernement veulent
laisser une « bonne impression » aux électeurs. Ce n’est
donc pas le moment de prendre des mesures douloureuses et impopulaires.

Un but ambitieux

Pour avoir un bon budget, il faut pourtant que les dépenses et les recettes
soient en équilibre. Ou mieux, que l’on mette une partie des recettes
de côté. Pour 2007, Guy Verhofstadt vise un budget en surplus de
0,3 % du PIB. Soit 900 millions d’euros de boni. Le Premier Ministre veut
utiliser cet argent pour réduire les dettes de l’Etat. Il veut aussi
faire face à un phénomène que l’on connaît :
la population belge vieillit. Il y a donc de plus en plus de pensionnés
et de moins en moins d’actifs qui cotisent pour ces pensions.

Nos Ministres se sont mis d’accord sur une série de mesures. Le
Premier ministre Guy Verhofstadt les a présentées aux députés
mardi dernier. Ces mesures composent la traditionnelle déclaration de
politique générale. D’abord, pour que les prévisions
du budget soient bonnes, il faut une croissance économique croissance économique augmentation de la richesse économique de 2,2% comme
l’espère le gouvernement.

Ensuite, il y a, comme chaque année, la carotte et le bâton. Côté carotte,
il y a des mesures pour aider les entreprises et leur compétitivité.
Il y a aussi des mesures pour augmenter le pouvoir d’achat des plus faibles,
des mesures pour protéger les locataires. Côté bâton,
il y a les taxes sur les emballages non recyclables et le tabac à rouler…

Nicolas
Simon


Certains points de ce budget concernent les ministères, les hôpitaux,
les entreprises. D’autres nous concernent plus directement. Voici un
aperçu de ces principales mesures. Attention ! Certaines de ces mesures
doivent encore être discutées avec les syndicats et les patrons.

Côté économies

Les emballages
Les taxes sur les emballages augmentent. Cela concerne les
emballages polluants, plastiques et aluminium. C’est une taxe « verte » qui ne plaît
pas aux entreprises de ce secteur.

Le tabac
Les taxes sur les cigarettes augmentent de 0,2 %. Celles sur le tabac à rouler,
de 0,4 %. Les fumeurs n’auront plus qu’à arrêter tout à fait,
s’ils veulent maintenir leur budget en équilibre.

La lutte contre le travail au noir
On va mieux lutter contre le travail en noir qui échappe à tout
impôt. L’Etat va aussi vendre certains de ses bâtiments pour récupérer
de l’argent.

Côté « cadeaux »

Impôts des entreprises
Certaines réserves financières des entreprises seront moins taxées.

Pouvoir d’achat
On va augmenter le pouvoir d’achat. Surtout celui des personnes qui ont
des petits salaires et des petites pensions. Mais aussi celle des salariés
et des indépendants.

  • Le salaire-poche devrait augmenter. En effet, le forfait des frais
    professionnels
    augmente. Gain : 5O euros en moyenne par travailleur
  • Le salaire minimum devrait augmenter. On parle de 12,5 € d’augmentation
    par mois…
  • Les heures supplémentaires seront moins imposées. Résultat :
    pour les travailleurs, un gain de 15 à 17 euros par heure supplémentaire
    travaillée
  • Les allocations sociales seront peu à peu liées au bien-être.
  • Les pensions et les allocations de chômage seront ainsi augmentés.
    600 000 pensionnés sont concernés.
  • Le revenu d’intégration du CPAS CPAS Centre public d’action sociale ( ex-minimex ) va augmenter.
    Il a déjà augmenté de 6%. Il augmentera encore de 2%
    en 2007 et de 2% en 2008. Il sera, comme les autres allocations sociales,
    petit à petit
    lié au bien-être.
  • Les allocations familiales pour les enfants des travailleurs indépendants
    Elles augmentent, elles aussi. La différence entre enfant de salarié et
    d’indépendant diminue ainsi de moitié.

Les malades seront mieux protégés
Le statut Vipo devient Omnio. Vipo, ce sont les initiales de veufs, invalides,
pensionnés, orphelins. Ces catégories de personnes sont mieux
remboursées de leurs soins de santé. Omnio accordera ces meilleurs
remboursements à toutes les personnes qui ont de faibles revenus. 100
000 familles sont concernées par cette mesure. Par exemple, une consultation
chez le généraliste, facturée 20,44 euros, coûtera à ces
familles que 1,34 euros après remboursement. Au lieu de 5,34 euros pour
les autres malades. La plupart des médicaments sont remboursés à 85% pour
les patients Omnio. Plusieurs mesures concernent les malades chroniques : les antidouleurs seront
remboursés, les frais de déplacement de ces malades seront pris
en compte. Les soins seront plus accessibles. Notamment les soins dentaires et la kiné …

Les locataires seront mieux protégés
Il sera obligatoire, mais gratuit de faire enregistrer le bail. La garantie
locative sera limitée à deux mois de loyer. S’il
ne peut pas la payer en une fois, le locataire pourra la payer en 36 mois,
auprès d’une banque. Mais dans ce cas, le montant de la garantie
restera fixée à 3 mois de loyer. Dans une annonce, le propriétaire
devra annoncer le montant du loyer.

 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de