Essai nucléaire en Corée du Nord


 Articles
Le 16 octobre 2006 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le 9 octobre dernier, la Corée du Nord a annoncé qu’elle avait réussi un essai nucléaire sur son territoire. Depuis le début des années 1990, la Corée du Nord ne cache pas qu’elle veut avoir l’arme nucléaire.

L’essai est une provocation pour la communauté internationale. En effet, il existe un Traité de non prolifération nucléaire signé par la plupart des pays du monde. Selon ce Traité, il y a officiellement 5 puissances nucléaires : les Etats-Unis, la Russie, la France, la Grande-Bretagne et la Chine. L’Inde, le Pakistan et Israël n’ont pas signé le Traité. Et on sait que ces pays ont développé une puissance nucléaire. Même si Israël s’en défend. Mais la Corée du Nord pose un problème particulier. C’est un pays communiste, qui vit très isolé. Son économie est très mal en point. On n’est pas sûr qu’il maîtrise parfaitement la technique. Et on n’est pas sûr de ses intentions. Depuis 2003, plusieurs pays essayaient d’obtenir de la Corée du Nord qu’elle suspende son programme nucléaire, en échange d’une aide financière massive et de garanties de sécurité. Ces discussions avaient lieu à six : la Chine, les deux Corées, les Etats-Unis, le Japon et la Russie.

Après l’annonce de l’essai nucléaire, la réaction internationale ne s’est pas fait attendre. Samedi, les quinze membres du Conseil de l’ONU ONU Organisation des Nations Unies, presque tous les Etats du monde sont à l’ONU, En principe, l’ONU défend le droit international, la sécurité et la paix. ont voté, à l’unanimité, un texte pour sanctionner la Corée du Nord : la résolution 1718. Cette résolution a été adoucie à la demande de la Chine et de la Russie, anciens alliés Alliés Les pays qui se sont mis ensemble pour combattre l’Allemagne de la Corée du Nord. Elle prévoit des sanctions économiques et commerciales : un embargo embargo interdiction de vendre des marchandises à un pays sur "les armes et matériels connexes", "les matériels liés à la technologie nucléaire ou à celle des missiles", ainsi que sur "les produits de luxe". Cette résolution exige aussi que la Corée du Nord ne fasse plus aucun essai et qu’elle reprenne les discussions à six, suspendues depuis novembre 2005.

L’ambassadeur de Corée du Nord à l’ONU a rejeté cette résolution. Il a accusé le Conseil de sécurité d’utiliser des "méthodes de gangster". Il a averti que si les Etats-Unis continuaient à augmenter la pression, la Corée du Nord prendrait cela pour une déclaration de guerre. Pourtant, selon Moscou, la Corée du Nord serait d’accord de reprendre les discussions à six. A suivre…


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


En Belgique, les femmes subissent plus de violences que les hommes

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de