Familles monoparentales : augmentation d’allocations


 Articles
Le 22 mai 2007 | |  3 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

En Belgique, 12 à 14% des ménages sont des familles monoparentales. Une famille monoparentale est une famille où un seul parent vit avec des enfants à sa charge. Dans 75% des cas, c’est la mère qui vit seule avec ses enfants (rarement plus de 2). Dans 25% des cas, c’est donc le père seul qui vit avec ses enfants. Contrairement à ce que l’on croit, la famille monoparentale, ce n’est donc pas seulement la femme avec enfants. Autre idée reçue, on pense que les familles monoparentales concernent uniquement de jeunes mères. Or, beaucoup de parents dans la quarantaine se retrouvent seuls avec des enfants déjà grands. La famille monoparentale n’est pas un phénomène nouveau dans nos sociétés. Mais il est clair que leur nombre a augmenté. Cette évolution de la famille arrive en même temps qu’une augmentation de la pauvreté ou au moins de difficultés financières pour un grand nombre de personnes. Or, les familles monoparentales vivent souvent plus difficilement que les autres. Elles sont plus isolées. Elles ont plus de mal à trouver ou retrouver un emploi : un seul parent doit assurer la garde des enfants. Les familles monoparentales sont donc souvent plus pauvres que les familles « classiques » : couple avec enfants. A cause, aussi, des retards ou de non-paiement des pensions alimentaires. Les gouvernements des pays européens essaient de trouver des solutions pour améliorer la situation de ces familles monoparentales. C’est pour cela qu’en Belgique, à partir du 1er juin 2007, les allocations familiales augmentent de 20 euros par mois. A condition que le parent n’ait pas un revenu mensuel supérieur à 1 740 euros. D’après les calculs du gouvernement, l’augmentation va profiter à 62 000 enfants du pays. Si l’on ajoute cette augmentation à celle de l’allocation spéciale pour la rentrée scolaire, le gouvernement estime que 100 millions d’euros supplémentaires ont ainsi été dépensés ces 2 dernières années pour les allocations familiales.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Marielle

    Le 24 avril 2008 à 08:42

    Je vis seule avec mes 2 enfants. Mon salaire brut est trop élévé pour pouvoir bénéficier du supplément d’allocations. Tout est toujours fait pour les allocataires sociaux....
    Et les enfants dans tout cela ?....

    Répondre à ce message

  • Marc

    Le 25 août 2007 à 17:04

    Le montant de 1740,15 EUR correspond aux revenus brut mensuels. Le revenu net n’entre pas en ligne de compte pour bénéficier de ce supplément. Vous trouverez toutes les conditions sur le site www.kids.partena.be de la Caisse d’allocations familiales PARTENA.

    Répondre à ce message

  • renaud

    Le 14 juillet 2007 à 22:15

    je suis un papa vivant seul avec mon fils je gagne 1300 eur net le mois je n’ai pas de pension alimentaire la mere est insolvable je n’ai droit a aucun avantage cette loi est mal faite elle beneficie aux allocataires sociaux

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de