Fin des JO de Turin


 Articles
Le 1er mars 2006 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le 26 février, la flamme olympique s’est éteinte dans le
ciel de Turin. En 17 jours de compétition, 84 médailles d’or
ont été distribuées. Mais quels bilans peut-on tirer de
ces
20 e Jeux olympiques d’hiver ?

Tous les quatre ans, les Jeux olympiques d’hiver nous offrent beaucoup
de belles images et de belles histoires. Les déceptions, les chutes,
les blessures, qui font partie du sport, sont aussi au rendez-vous... A Turin,
Le dopage s’est, lui aussi et malheureusement, invité. Ainsi,
après avoir été déclarée positive lors d’un
contrôlé anti-dopage, l’athlète russe Olga Pyleva
a dû rendre sa médaille d’argent remportée en biathlon.
La délégation autrichienne a aussi été soupçonnée
de dopage. C’est la présence, à Turin, d’un entraîneur
interdit suite à une affaire de dopage, qui a provoqué ces soupçons.

Des héros
et des déceptions

Au-delà de ces problèmes, quels sont les héros de ces
Jeux olympiques de Turin ? L’histoire olympique retiendra certainement
un nom, celui de Michael Greis. A Turin, cet Allemand a remporté trois
médailles d’or dans sa discipline, le biathlon. D’autres
athlètes quittent ces Jeux avec deux médailles d’or. Parmi
eux, la skieuse allemande Michaela Dorfmeister ou le sud Coréen Ahn
Hyun Soo, en short track. Autre exploit, la victoire du skieur Kjetil Andre
Aamodt dans le Super G. Ce Norvégien s’était déjà imposé dans
cette même discipline en 1992 et en 2002. Ou encore la consécrationdu Russe Evgeni Plushenko, en patinage artistique.

A côté de ces héros olympiques, certains champions ont
déçu. C’est le cas du skieur américain Bode Miller.
Il a quitté Turin sans médaille autour du cou. Petite déception
aussi du côté du skieur autrichien Herman Maier qui n’a
décroché qu’une seule médaille d’argent. On
attendait mieux aussi de Ole Einar Björndalen en biathlon. Ce Norvégien,
qui est un des meilleurs biathlètes de l’histoire, n’a décroché, à Turin, « que » deux
médailles d’argent et une médaille de bronze ! Pour lui,
c’est un mauvais score. Mais bien des pays - dont la Belgique - rêveraient
de remporter, au total, autant de médailles que Björndalen...

L’Allemagne
toute puissante

Du côté du classement par pays, l’Allemagne arrive en tête
du tableau des médailles. Avec 29 médailles, dont 11 en or, nos
voisins devancent les Etats-Unis et l’Autriche. Ce classement a réservé quelques
surprises. Ainsi, la Norvège n’arrive qu’en 13e position.
Une petite déception pour ce pays où la pratique des sports d’hiver
est importante. Par contre, la Chine pointe à une étonnante 14e
position. Une nouvelle preuve que les sportifs chinois font de plus en plus
parler d’eux.

A Turin, on a remarqué que les pays se spécialisent dans telle
ou telle épreuve. Exemples : le patinage artistique est dominé par
la Russie ; le biathlon par l’Allemagne ; le short track par la Corée
du Sud et la Chine ; le patinage de vitesse par les Etats-Unis et les Pays Bas ;
le ski alpin par l’Autriche ; le snowboard par les Etats-Unis et la Suisse...
Pourquoi de telles dominations ? Parce que dans ces pays, ces sports sont de
véritables traditions que l’on apprend dès le plus jeune âge.
Ou encore parce ces pays bénéficient d’infrastructures
et de bons entraîneurs. Cela permet de former une équipe et des
champions.

La flamme olympique s’est éteinte dans le ciel de Turin. Dans
deux ans, elle brillera, à nouveau, à Pékin, en Chine,
pour les Jeux olympiques d’été. En 2010, elle s’allumera
du côté de Vancouver, au Canada, lieu des prochaines olympiades
d’hiver...

Anouck Thibaut


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de