Flambée des prix et marées noires


 Articles
Le 12 novembre 2007 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Alors que le GIEC, le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat, se réunit toute cette semaine en Espagne, le pétrole est plus que jamais dans l’actualité.

Son prix d’abord. Le baril de pétrole a frôlé les 100 dollars. Conséquence : les prix de l’essence, du diesel et du mazout de chauffage ont très fort augmenté. Ainsi, jeudi dernier, le prix du mazout de chauffage était de presque 70 cents le litre à partir d’une livraison de 2 000 litres. Et l’essence 98 (98 octanes) était à plus de 1,5 euro le litre. 2007 est l’année pendant laquelle les prix du pétrole ont le plus varié et ont été les plus élevés. Comme toujours, ce sont évidemment les personnes à petits revenus qui souffrent le plus de ces hausses.

Mais le pétrole ne pose pas que des problèmes sociaux et économiques. Il pose aussi des problèmes d’environnement. Quand le pétrole brûle, il participe au réchauffement du climat de notre planète. Et le pétrole pose aussi d’autres problèmes d’environnement. Le pétrole se transporte notamment par immenses bateaux. En cas d’accident ou de naufrage, le pétrole se répand dans la mer. Cela peut provoquer des marées noires. Ces derniers jours, il y a eu 2 marées noires. Mercredi dernier, c’était aux Etats-Unis. Dans la baie de San Francisco, un porte-containers a heurté le pilier d’un pont à cause du brouillard. Le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, a déclaré, la semaine dernière, l’état d’urgence. En 1989, le pétrolier Exxon Valdez avait fait naufrage aux Etats-Unis. 50 000 mille tonnes de pétrole s’étaient échappées de ce bateau. C’était la plus grande marée noire que les Etats-Unis ont connue. Cette fois, ce n’est « que » 2000 litres de fioul, un produit dérivé du pétrole, qui ont coulé dans la baie de San Francisco…

Dimanche, c’est en Russie, de l’autre côté du monde, qu’il y a eu une autre marée noire. Un bateau russe a été brisé par une tempête entre la mer d’Azov et la mer Noire. 4 700 tonnes de fioul menacent l’environnement. 1200 tonnes se sont déjà échappées du bateau. L’Agence russe de surveillance environnementale parle quand même d’un "incident écologique sérieux".Et la tempête risque d’aggraver les risques pour l’environnement. La mer Noire est donc menacée par cette pollution.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

Changement d’air... Changement d’ère
Changement d’air... Changement d’ère
Le 19 mai 2017
Emmanuel Macron est le nouveau président de la République française. A 39 ans, il est le plus...
Tableau noir et vie en rose
Tableau noir et vie en rose
Le 12 septembre 2016
On dit d’une personne qu’elle est analphabète quand elle ne peut ni lire ni écrire en le comprenant...
Frères migrants, parmi nous, vivez !
Frères migrants, parmi nous, vivez !
Le 28 août 2017
Frères migrants est une déclaration poétique. On ne peut pas la résumer. Le mieux est d’en citer...
8 septembre 2017, journée internationale de l’alphabétisation
8 septembre 2017, journée internationale de l’alphabétisation
Le 22 septembre 2017
Des adultes qui sont en formation en alphabétisation nous parlent de leurs difficultés dans la...

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de