L’Europe se donne des ailes


 Articles
Le 1er février 2005 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Quand l’Europe veut, l’Europe
peut ! Elle l’a prouvé le
mois dernier. Le plus gros avion civil de l’histoire est européen.
C’est l’A380. Un projet de la société européenne
Airbus. Créée il y a 34 ans, Airbus vend maintenant plus d’avions
que Boeing. Avec l’A380, l’Europe se donne des ailes pour battre
le géant américain.


Photo : Belga

Airbus, le fabricant d’avion européen, a présenté le
plus gros avion civil du monde. C’est l’A380. Le nom n’est
pas très beau. C’est le pari qui l’est. L’A380 pourra
transporter plus de 800 passagers en version économique. Beaucoup moins
dans les versions de luxe. Comme celle prévue par le président
de Virgin avec salle de gymnastique et salon de coiffure dans l’avion.
Si nous le prenons un jour, vous ou moi, il y a de grandes chances que ce soit
dans la version « charter ». Et si nous le prenons. Car l’A380
est prévu pour de très longues distances. Jusqu’à 15
000 kilomètres. Si vous voulez aller au Etats-Unis ou en Asie, l’A380
est pour vous. Enfin, pas tout de suite. Les premières livraisons sont
prévues dans un an. L’A380 devrait faire son premier vol d’essai
au printemps de cette année. N’est-il pas un peu tôt pour
se réjouir ? C’est que l’A380 est un symbole symbole Personne ou chose qui représente bien un sentiment, une idée, qui sert d’exemple .

Symbole technique

L’A380 est un avion gigantesque. Le projet aussi. 5
500 ingénieurs
y ont travaillé. Les principales pièces ont été fabriquées
dans 16 usines en Europe. Il y a 530 usines sous-traitantes. On estime que
la production d’Airbus devrait faire travailler plus de 145 000 personnes
dans le monde. Dans le monde... et donc aussi aux Etats-Unis, où il
y a beaucoup d’usines sous-traitantes d’Airbus. L’avion sera
aussi moins bruyant que le Boeing 747. Il consommera moins de carburant. Pour
le fabriquer, on a utilisé de nouveaux alliages, des techniques nouvelles.
Cette réussite a un prix. Le budget de plus de 10 milliards d’euros
risque d’être dépassé de 1,5 milliard. Pour rentrer
dans ses frais, Airbus devra vendre 250 avions et espère en vendre,
au total, entre 700 et 750. En janvier, il y avait déjà une commande
de 150 avions. Le prix de l’A380 ? Le prix de vente moyen sera de 200
millions d’euros.

Symbole européen

L’A380, c’est aussi le symbole d’une
Europe qui « quand
elle veut, peut ». Airbus a été lancé en 1970 par
la France et l’Allemagne. A l’époque, on riait. Pourquoi
des états européens se lançaient-ils dans la construction
d’avions civils ? La société américaine Boeing dominait
le ciel mondial. Même quand l’Espagne et la Grande-Bretagne ont
rejoint la société Airbus : on n’y croyait pas. Petit à petit,
pourtant, Airbus a construit des avions et les a vendus. Mais en 1997, Boeing
fusionne avec un autre géant de l’aviation américaine,
Douglas. Boeing devient le maître du ciel civil mais aussi militaire
et spatial. Car Boeing, c’est aussi les avions de combat, les missiles,
les navettes spatiales, les satellites, ... Comme le budget de l’armement
des Etats-Unis est énorme, Boeing peut financer de nombreux projets.

L’européen Airbus résiste et lance, en 2000, le projet
du plus gros avion civil au monde : l’A380. Un avion qui peut transporter
300 passagers de plus que le fameux, mais déjà vieux, Boeing
747. Evidemment, comme toujours en Europe, les choses n’ont pas été simples.
Il a fallu réorganiser la société Airbus. Concilier les
intérêts privés des actionnaires et les intérêts
publics des états européens. Mettre les hommes politiques européens
d’accord. Au début du projet, les Allemands voulaient que l’Airbus
soit assemblé en Allemagne. Les Français voulaient que ce soit
en France. Finalement, les Français ont gagné. Mais il a fallu
faire venir les énormes pièces de l’avion fabriquées
en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Espagne. On a dû tracer une nouvelle
route. On a fabriqué des bateaux spéciaux pour transporter les
pièces. Et le mois dernier, l’A380 sortait des usines de Toulouse.

Quand
l’Europe veut...

On ne rit plus. Boeing non plus. Le géant américain
domine toujours le ciel mondial. Mais, petit à petit, Airbus prend sa
place sur le marché.
Ces deux dernières années, Airbus a même vendu plus d’avions
que Boeing. Reste à savoir si le pari du plus gros avion civil du monde
sera gagné. Selon les spécialistes, le marché du transport
aérien va augmenter dans les prochaines années. Selon Boeing,
ce ne sera pas dans les gros avions de 550 ou de 800 places et pour de très
longues distances. Mais dans des avions plus petits pour des trajets plus courts.
Avec Airbus, l’Europe a fait le pari inverse.

Et quand l’Europe
veut, elle peut. Les fusées Ariane lâchent
des satellites dans l’espace. Un engin d’observation de l’Agence
spatiale européenne s’est posé non loin de la planète
Saturne. Un projet de navigation par satellite européen devrait remplacer
dans quelques années le fameux GPS américain. L’A380 pourrait
bien être une autre réussite européenne. Dans le match économique
Etats-Unis/Union européenne, ce n’est pas rien. Ne boudons donc
pas notre plaisir. Mais pensons aussi que les hommes politiques européens
pourraient mettre la même énergie, la même volonté, à réaliser
des projets qui améliorent notre vie de tous les jours. Allez, à défaut
de s’envoler dans un A380, rêvons un peu.

Thierry Verhoeven


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de