L’affaire Francorchamps


 Articles
Le 1er décembre 2005 | |  3 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le Grand Prix de Formule 1 à Francorchamps va coûter des dizaines
de millions à la Région. La Région est liée par un
contrat dont elle ne sait pas sortir. Et, aujourd’hui, personne ne prend
ses responsabilités.

On ne saura sans doute jamais ce que cache « l’affaire Francorchamps ».
Car, le 24 novembre, les élus wallons ont refusé une commission
d’enquête parlementaire. Seuls, les Ecolos étaient pour.
Pourtant, cette affaire est un exemple de certaines dérives qui se font
sur le dos des citoyens, en leur coûtant beaucoup d’argent.

« 
L’affaire Francorchamps », c’est quoi ? Celle de l’organisation
du Grand Prix automobile de Formule 1, sur le circuit de Francorchamps, à Spa.
Il y a une quinzaine de grands prix chaque année, dans le monde entier.
Beaucoup de pays espèrent avoir leur grand prix. Même si cela
coûte cher. Cela sert de « vitrine ». En Belgique, c’est
la Région wallonne et une société privée, la SPCF,
qui négocient avec le grand patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone.
C’est un milliardaire britannique, véritable dictateur et grand
argentier de ce sport. Ecclestone a sa société, qui fait tous
les contrats avec les organisateurs de grands prix.

Drôle d’affaire

Fin octobre, la presse a révélé le contrat entre la Région,
la SPCF et la société d’Ecclestone, jusqu’en 2010.
Ce contrat représente une charge financière énorme pour
la Région. Ce contrat a été signé le 31 octobre
2003 par le président et le vice-président de la SPCSF, Yves
Bacquelaine et Jean-Marie Happart (le frère jumeau de José Happart,
du parti socialiste). C’est le ministre régional wallon de l’Economie
de l’époque, le libéral Serge Kubla, qui avait négocié le
contrat avec Ecclestone jusqu’en août 2003. Ensuite, le dossier
a été repris par le gouvernement wallon, à commencer par
le ministre Michel Daerden. Que prévoit le contrat ? D’abord, que
la Région devra payer chaque année 10 millions d’euros
pour obtenir le grand prix. Mais surtout que si un grand prix n’est pas
organisé, la Région devra payer 14 millions d’euros d’indemnité indemnité argent versé à quelqu’un pour compenser une perte, pour réparer un dommage et
cela pour chaque année jusqu’en 2010 ! En plus, l’organisation
des grands prix 2004 et 2005 à Francorchamps a connu une perte financière.
La Région a déjà dû débourser 15 millions
d’euros pour effacer ces pertes. Certains pensent que l’argent
de la Région pourrait servir à autre chose qu’une course
automobile. L’emploi ou la formation, par exemple...

Un contrat même pas lu

Mais il y a surtout la façon dont ça s’est passé.
Le contrat est en anglais, avec des mots et des formules juridiques très
difficiles. S’il y a un problème, seule la justice anglaise est
déclarée compétente. Plusieurs administrateurs de la SPCSF
ont reconnu qu’ils avaient été convoqués en urgence,
pas dans les délais prévus, pour approuver ce contrat le jour même.
Sinon il n’y aurait pas eu de grand prix. Ils ont reconnu aussi qu’ils
ne l’avaient pas lu, ne serait-ce que parce qu’ils ne comprennent
pas l’anglais !

Parmi eux, donc, les socialistes, Jean-Marie Happart et l’actuel ministre
wallon de l’Economie, Jean-Claude Marcourt. Mais ce contrat avait été vu
avant par le gouvernement wallon. Michel Daerden, déjà ministre,
avait fait une note pour signaler les dangers du contrat. Mais il n’avait
rien bloqué !

Aujourd’hui, tout le monde se rejette la balle, dit n’avoir rien
vu ou ne pas se souvenir. Personne ne prend ses responsabilités, personne
ne démissionne. Saura-t-on un jour tous les détails de « l’affaire
Francorchamps » ? On sait déjà que cela donne une très
mauvaise image du gouvernement wallon et des hommes politiques wallons. Mauvaise
et triste image.

Marc Vandermeir


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Gunter Gillot

    Le 13 octobre 2006 à 13:42

    Bonjour

    Les élus wallons sont désormais des assasins !!!
    En ce beau matin d’octobre un gamin vient de se tuer en encastrant sa moto dans un semi-remorque obligé de faire demi tour à même la voie principale ...
    Je m’explique ....

    Un peu plus bas que chez moi, route de la Gileppe à Jalhay, se trouve la Société Corman ... Beurre et Margarine en tous genres.

    Jours et nuits, cette société génère un traffic de camions citernes qui ne gênent personne mais qui au pied du Barrage de la Gileppe pose, depuis qu’une des lumières de la politique locale, ait mis sont nez dans la combine.

    L’axe principal de la route, une bonne route wallone bien de chez nous ... qui correspont aux critères très sélectifs d’une spéciale de rallye de championat du monde, est dédoublée par une petite route qui part sur la gauche en forme "d’avant gauche", fait une boucle de 450 mètres pour rejoindre la principale sous la forme d’un T.

    Cette route était utilisées par les routiers qui l’utilisaient pour mettre leur camion dans le bon sens (cabine en direction de l’usine Corman), et pour profiter de l’espace parking pouvant acceuillir entre 15 et 20 camions pour passer la nuit.

    Le Parking était aussi utilisé en période hivernale par les gens du MET pour la réserve de sel de déneigement.

    Soudain il y a deux ans apparaissent des blocs de pierre genre monument funéraire ... la bonne grosse pierre de 2 tonnes ... qui le soir prend évidement la couleure de l’endroit et se confond parfaitement dans l’environement ... les 4 ou 5 blocs ferment l’entrée de la petite route des camionneurs et le parking est devenu un remblais ou vous trouverez de tout.

    Un véritable dépotoir au pieds du Barrage de la Gileppe.
    Le mieux c’est que les camions ... obligés de se garer à même la bande des pneus crevés pour passer la nuit, sont obligés pour se mettrent dans le bon sens de couper les deux voies de circulation en faisant demi tour, de détruire la route (enfin ce qu’il en reste) en faisaint glisser les essieux arrières des remorques sur 15 mêtres de route ...

    Et voila ... ce matin un gamin qui monte la route et qui est surpris par par un camion qui fait son demi tour (tous les gens qui passent ne sont pas forcément au courant que les camions qui "chipottent là" vont chez Corman) s’encastre dedans et se tue ...

    Moi j’appelle cela hommicide par stupidité ou meurtre généré par incompétence.
    Celui qui a la responsabilité de cette route étant encore une fois le fils de ou le copain de ou ... vient de tuer un jeune type et si j’avais les moyens c’est lui que je mettrai au tribunal pour meurte.

    Honteu ... ce pays me dégoutte de plus en plus ...

    En parlant de Francorchamps ... le "petit" (Defourny) a été tué pour l’avoir hors du système. C’est donc désormais Monsieur Heer le Vicompte de Machin Chose, vénérable croulant au 100.000 mandats ...
    les Gros doivent reprendre la mais sur tous ce qui génère de l’argent ... "distribuable" ...

    Dites les gros malins de Bruxelles ... n’oubliez pas que l’année prochaine, 30% des visiteurs payants allemand et fan de Shumi ne seront pas là ... n’oubliez pas que la baffe que cela va vous mettre vous coutera des 10aines de millions ...

    Bon courage ...

    Répondre à ce message

  • baba

    Le 20 mai 2006 à 16:22

    j’ai 18 ans, j’aime bcp la formule 1, nombre de pays font tout ce qui leur est possible pour avoir un circuit commele notre, le "plus beau circuit du monde", et nous tout ce que l’on sait faire c’est se disputer pour des betises tout ca parce que personne ne prend ses responsabilités ! c’est a en devenir honteux de notre pays qui ne cessent de se disputer entre flamands et wallons, avec tous ses politiciens qu’il faut payer et qui ne servent a rien a part faire acte de présence...enfin c’est mon point de vue,mais c’est dommage pour francorchamps car c’est un tres beau circuit comme beaucoup en rêverait...

    Répondre à ce message

  • pierre

    Le 9 janvier 2006 à 12:37

    Bonjour

    Avec toutes les combines et magouilles des politicards, il ne faut plus craindre l’ extrême droite, pire que actuellement n’ est pas possible.

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, accueillir des réfugiés, c’est avant tout :

Clôture du précédent sondage "En Belgique, un adulte sur dix ne maitrise pas ou mal la langue :", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de