L’hôpital pour tous ou à deux vitesses


 Articles
Le 1er mai 2006 | |  4 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir


Photo : Flémal

Se soigner coûte cher. Et même de plus en plus cher. Pourrons-nous
encore nous faire opérer demain sans risquer de nous endetter pendant
des années ? Pourrons-nous payer traitements médicaux et séjours à l’hôpital ?
En Belgique, celles et ceux qui défendent le même droit à la
santé pour toutes et tous sont inquiets.

En 2004, le malade a payé en moyenne 402 euros un séjour à l’hôpital.
En 2000, il ne dépensait que 307 euros. Une augmentation de 31% en 5
ans. Ce qui est supérieur à la moyenne des pays de l’OCDE.
Les Mutualités Socialistes tirent donc la sonnette d’alarme : l’hôpital
coûte de plus en plus cher aux malades.

Hôpital à la carte

Prenez le cas de Marie, 52 ans, elle a la maladie de
Cröhn
. Elle doit
aller souvent à l’hôpital. « En quelques années,
dit-elle, mon pouvoir d’achat a fortement diminué à cause
de mes factures médicales. Je trouve cela injuste d’être pénalisée alors
que je n’ai déjà pas la chance d’être en bonne
santé
 ». Pourtant, Marie fait tout pour limiter au maximum
ses dépenses en soins de santé. Elle ne prend jamais de chambre
privée. Dans sa chambre d’hôpital, elle n’a pas de
télévision ni de téléphone. Elle ne demande pas
les massages de la kinésithérapeute.
L’étude des Mutualités socialistes montre que les prix
varient parfois beaucoup d’un hôpital à l’autre pour
une même maladie ou opération. Il peut aussi y avoir des différences
de prix dans un même hôpital. Un hôpital est plus cher dans
une ville plus riche. Il y a aussi des différences entre les régions
du pays. Les hôpitaux bruxellois facturent en moyenne 603 euros contre
438 euros en Wallonie.

En Belgique, les hôpitaux doivent informer le malade sur les frais et
les suppléments qui lui seront facturés. C’est la déclaration
d’admission. Les Mutualités socialistes ont créé un
système sur Internet qui permet au malade de connaître le prix
d’un séjour dans tel ou tel hôpital : les frais fixes, obligatoires
pour tous et aussi les suppléments pour chambre particulière
ou honoraires du médecin. Chacun peut ainsi évaluer le coût
moyen d’une hospitalisation et mieux faire son choix. Car le type de
chambre, le statut du médecin et les suppléments liés
au matériel, aux médicaments ou aux services peuvent augmenter
fortement la facture finale.

Etre en bonne santé = un luxe ?

Mais pourquoi l’hospitalisation est-elle si chère ? Les hôpitaux
ne sont pas assez financés par les pouvoirs publics. C’est donc
le malade qui doit payer pour que l’hôpital continue à fonctionner
et à soigner. Entre 2000 et 2004, tous les frais d’hôpital
ont augmenté. Plus de 31% en 5 ans. Ce sont surtout les honoraires de
médecin particulièrement en chambre privée et aussi les
frais de matériel qui ont augmenté. Les produits et les techniques
médicales évoluent. Ils sont de plus en plus chers. Ils ont augmenté de
presque 80% ! Quant aux suppléments de chambre et aux frais divers pour
les biens et services non-médicaux (ceux-là même auxquels
Marie a renoncé…), ils sont désormais plus chers d’environ
25%.
Ces montants moyens montrent donc clairement une tendance à la hausse.
Si rien ne change, on va donc de plus en plus vers une médecine et une
santé à deux vitesses. Celles et ceux qui ont de l’argent
pourront continuer à se soigner. Les autres n’auront plus accès
aux soins et à l’hôpital.

Stéphanie Ciardiello


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • jacobs

    Le 18 juillet 2008 à 23:42

    Je suis toujours en colère et j espère que nos politiciens vont enfin prendre conscience qu ils ont du boulot et que les vieux malades handicapés ayant besoin de soin et d affection ,d écoute et de respect n ont pas le temps d attendre .
    Nous avons un besoin urgent de personnel formé en gériatrie et en maison de repos
    Pour l instant ,c est du n importe quoi tu te débrouilles !
    CHUUUUUT !

    Répondre à ce message

  • jacobs micheline

    Le 16 décembre 2007 à 10:22

    Cela me met bien en colère !

    Répondre à ce message

  • FERRARI andrea

    Le 19 août 2007 à 02:36

    Suite ;je vous donne mon adresse E.M.si je puis être utile pour aide à personnes âgées ou handicapées ;déplacement court ou longue distance ;jour ou nuit:j’habite charleroi.francoisjoseph@hotmail.it GSM.0494/94.40.10

    Répondre à ce message

  • FERRARI andrea

    Le 19 août 2007 à 02:20

    Stéphanie : Réponse ;nous somment endetter suite à 5 hospitalisations ;nous somment vieux (88 ans antiquité) et 70 nous n’avons plus sufisament d’années pour paier nos soins et actuellement ;concernant les médicaments ??:nous attendons passiament de nourire les bestioles.Ciao ciao andy. PS.J’admire votre façon d’être

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de