Document sans ..." />

La Dame continue de marcher


 Articles
Le 1er octobre 2007 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-transitional.dtd">

Document sans titre

Aung San Suu Kyi est birmane. Cette femme est le symbole de la lutte politique contre la dictature de son pays. Depuis 1989, elle a été privée de liberté pendant 11 ans. Depuis 2003, elle est en résidence surveillée. Elle ne participe donc pas aux manifestations qui ont lieu depuis le mois d’août en Birmanie. La semaine dernière, elle a juste pu sortir de sa maison pour saluer les moines qui manifestent contre le pouvoir.


Photo: Belga

Aung San Suu Kyi est née en 1945. Son père, Aung San, était un héros de la libération de la Birmanie. Il a été assassiné en 1947. Aung San Suu Kyi vit en Inde avec sa mère diplomate, en 1962, quand les militaires prennent le pouvoir en Birmanie. Elle fait des études supérieures en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Elle a travaillé un temps à l’ONU. Puis elle se marie avec un Britannique, a 2 enfants et vit en Grande-Bretagne. En 1988, elle rentre en Birmanie pour soigner sa mère très malade. Cette année-là, il y a de grandes manifestations dans le pays contre la dictature. Aung San Suu Kyi fait un discours devant les manifestants et crée un parti politique, la Ligue nationale pour la démocratie. Elle décide de lutter, sans violence, contre la dictature. Car Aung San Suu Kyi a pour modèle l’Indien Gandhi ou le Noir américain Martin Luther King. Elle est arrêtée une première fois en 1989.

Face aux oppositions et aux manifestations, l’armée est obligée d’accepter des élections. Le parti d’Aung San Suu Kyi gagne les élections avec plus de 80% des voix! Elle doit devenir première ministre du pays. Mais l’armée annule les élections. Aung San Suu Kyi devient la figure centrale de l’opposition démocratique à la dictature militaire. Bouddhiste, comme plus de 85% des Birmans, elle devient très populaire dans son pays et dans le monde. Pour son combat, elle reçoit le prix européen Sakharov puis le prix Nobel de la paix en 1991. Avec l'argent du prix (1,3 millions de dollars), elle crée un fonds pour un système de santé et d'éducation populaire. L’armée birmane au pouvoir l’a mise plusieurs fois en prison ou en résidence surveillée. Depuis 1989, Aung San Suu Kyi a été privée de liberté pendant 11 ans.

Plusieurs fois, l’armée lui a proposé de quitter le pays. Elle a toujours refusé. Elle n’est même pas allée à l’enterrement de son mari, mort en Grande-Bretagne. Car elle savait que, si elle quittait la Birmanie, l’armée lui interdirait de revenir. D’ailleurs, en 1971, elle écrivait déjà à son mari : «Je ne te demande qu'une chose: si jamais mon peuple a besoin de moi, aide-moi à accomplir mon devoir envers lui. » De ses enfants qui vivent en Grande-Bretagne, elle dit: « On ne peut pas les utiliser comme chantage contre moi. Ils sont en sécurité. Mes compatriotes n'ont pas cette chance. »

Aung San Suu Kyi a écrit plusieurs livres. Citons: Se libérer de la peur (Édition des Femmes, 1991) et Nationalisme et littérature en Birmanie (Éditions Olizane, 1996).

Le groupe anglais U2 a fait une chanson sur son combat Walk On (en français : Continue de marcher)

Voici le texte, traduit en français, de la chanson de U2

Continue de Marcher
Et l'amour n'est pas chose aisée
Le seul bagage que tu puisses emmener
Et l'amour n'est pas chose aisée
Le seul bagage que tu puisses emmener
C'est tout ce que tu ne peux laisser derrière
Et si l'obscurité continue de nous séparer
Et si la lueur du jour ressemble à ce long chemin
Et si ton coeur de verre se fend
Et juste une seconde tu te retournes
Oh non, sois forte
Vous connaissez un site sur lequel on peut trouver les paroles de cette chanson ?

Continue de marcher, continue de marcher
Ce que tu as, ils ne peuvent pas le prendre
Non ils ne peuvent pas même le ressentir
Continue de marcher, continue de marcher?
Reste en sécurité cette nuit 
Tu fais ta valise pour un lieu où personne n'est encore allé
Un endroit que l'on croit devoir être vu
Tu pourrais t'envoler loin 
Un oiseau qui chante dans une cage ouverte
Qui souhaite seulement voler, seulement voler pour la liberté
Oh oh !

Continue de marcher, continue de marcher
Ce que tu as, ils ne peuvent pas le nier
Ils ne peuvent le vendre, pas même l'acheter
Continue de marcher, continue de marcher
Reste en sécurité cette nuit
Et je sais que ça fait mal
Et que ton coeur est brisé
 Et tu peux juste prendre tant

Continue de marcher, continue de marcher
 Maison? dur de savoir ce que c'est, si tu n'en n'a jamais eu une
 Maison? je ne peux dire où elle est, mais je sais que je rentre à la maison
 C'est là où le mal se trouve
Je sais que ça fait mal
La façon dont ton coeur est brisé
Et tu peux juste prendre tant

Continue de marcher, ouh !
Laisse ça derrière
Tu dois laisser ça derrière
Tout ce que tu rends à la mode
Tout ce que tu produis
Tout ce que tu construis
Tout ce que tu détruis
Tout ce que tu mesures
Tout ce que tu voles
Tout ce que tu peux laisser derrière
Tout ce que tu raisonnes
Tout ce que tu sens
Tout ce que tu dis
Tout ce que tu portes
Tout ce que tu complotes?

En 1995, un film est sorti sur sa vie, Au-delà de Rangoon (réalisé par John Boorman).


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

La France divisée
La France divisée
Le 19 mai 2017
Après un processus électoral qui a duré des mois, la France a un nouveau Président : Emmanuel...
Des attentats à Bruxelles, coeur de l’Europe
Des attentats à Bruxelles, coeur de l’Europe
Le 26 mars 2016
Mardi 22 mars à 8 h, des attentats terroristes ont frappé deux endroits de Bruxelles : l’aéroport...
Questions de temps
Questions de temps
Le 15 septembre 2017
« A votre avis, combien de temps nous faudra-t-il pour apprendre à lire et à écrire ? ». Formatrice...
Un feu d’artifice pour un nouveau site
Un feu d’artifice pour un nouveau site
Le 21 juillet 2017
Ce feu d’artifice pour fêter le nouveau site de L’Essentiel, en ligne depuis le 21 juillet. Un...

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de