La crise alimentaire


 Articles
Le 21 octobre 2008 | |  2 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

La crise financière ne doit pas faire oublier la crise alimentaire. Se souvient-on des émeutes de la faim dans plusieurs pays au printemps 2008 ? Se souvient-on qu’en juin 2008, au sommet de la FAO, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, les chefs d’état se sont engagés à mieux organiser la lutte contre la faim ? Le 16 octobre, à l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation, la FAO a fait un bilan… Pas brillant.
Dans le monde, 925 millions de personnes souffrent de malnutrition. C’est 75 millions de personnes de plus qu’avant la crise alimentaire du printemps 2008. Selon la FAO, 22,2 milliards d’euros suffiraient à mettre fin à la malnutrition. Un tiers de l’argent (moins de 7 milliards d’euros) servirait à une aide alimentaire directe. Le reste de l’argent permettrait d’améliorer l’agriculture des pays touchés par la faim et la malnutrition. Pour la FAO, lutter contre la faim, c’est surtout améliorer les conditions de vie des petits producteurs. Actuellement, beaucoup de petits agriculteurs et pêcheurs n’arrivent pas à vivre de leur production. Le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation, Olivier De Schutter déclare que pour lutter contre la faim, il faut mieux protéger les producteurs contre la concurrence concurrence compétition entre entreprises pour être le plus rentable et gagner des marchés déloyale des producteurs des pays industrialisés. Il faut aussi que ces petits producteurs puissent mieux négocier les prix avec les multinationales de l’agriculture. La FAO rappelle que lors de la conférence de juin des Nations Unies sur la crise alimentaire mondiale, les chefs d’états présents s’étaient engagés à donner 12,3 milliards de dollars. Mais jusqu’ici, seulement un milliard a été versé.

A lire aussi :
Les prix alimentaires en débat à Rome (juin 2008) :
La souveraineté alimentaire :
Notre dossier Nord-Sud
Lien : site de la FAO 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • gilbert et jonathan

    Le 13 novembre 2008 à 13:23

    ainsi le financement serais plus ou moins correct aussi pour les soins medicaux sans parler de rasisme nous penssons que comme sa chacun se sentirais mieux dans son pays et plus libre

    Répondre à ce message

  • jonathan et gilbert

    Le 13 novembre 2008 à 13:19

    il faudrait absolument trouver une solution car si nous continuons comme sa ne s’ameliorera pas les 22,2 milliard il faudrait au moins le double sans parler de propos raciste il faudrait moins previlegier communication.
    chomeur et surtout personne sans moins finencier

    on pourrais aider les etranger chez eux a preparer leur terrain a cultiver pays africain asiatique et autre

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de