Le PS n’est plus au pouvoir à Namur


Le 16 octobre 2006 | |  2 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le parti socialiste était au pouvoir à Namur, la capitale wallonne, depuis trente ans. Après les élections communales du 8 octobre, il aurait pu y rester en s’alliant avec le MR MR Mouvement Réformateur . C’est ce qui aurait dû se passer, ce qui était prévu. Mais finalement, le MR a pas signé l’accord avec le PS. Il s’est allié avec Ecolo et le CDH CDh Centre démocrate humaniste, anciennement Parti social chrétien (PSC) .



Photo : Belga

C’est un tremblement de terre pour le parti socialiste. Et c’est aussi une conséquence des « affaires » et des enquêtes judiciaires qui touchent le PS, surtout dans le Hainaut, mais aussi à Namur.

Au soir des élections communales, le bourgmestre sortant, Bernard Anselme, croyait rester au pouvoir avec son allié MR (le parti libéral). Les votes socialistes étaient en baisse. Mais l’alliance PS-MR avait une très courte majorité : 24 sièges sur les 47 du conseil communal. 

Mais beaucoup de Namurois, et surtout les électeurs MR, ne comprenaient pas que le parti libéral continue en alliance le PS. Pourquoi ? Parce que, à Namur, il y a une enquête judiciaire sur le parti socialiste et sur le bourgmestre sortant, Bernard Anselme. Il y a bien sûr ce qu’on appelle la « présomption d’innocence ». C’est-à-dire que toute personne est considérée comme innocente jusqu’à preuve du contraire. Donc, en réalité, jusqu’à son jugement. Et, à Namur, il n’y a pas encore eu de jugement puisque l’enquête paraît loin d’être finie.

Un bourgmestre inquiété

Que reproche-t-on à Bernard Anselme ? Au printemps dernier, un conseiller communal namurois Ecolo, Arnaud Gavroy, a dénoncé certaines choses irrégulières dans la gestion de la Ville. La société de l’épouse du bourgmestre Anselme a une entreprise de conseil et d’étude. Cette entreprise a eu des marchés de la part de la Ville de Namur. Et, surtout, selon ce conseiller, les contrats ne respectaient pas la loi sur les marchés publics. A l’époque, déjà, l’opposition namuroise – surtout Ecolo – avait exigé que Bernard Anselme démissionne. Le bourgmestre avait refusé et se déclarait innocent des faits reprochés. La justice a alors ouvert une enquête et, aujourd’hui, certaines des accusations semblent prouvées.

Après les élections du 8 octobre, des élus MR se posaient donc des questions sur une alliance avec le PS. Le lundi 9 octobre au soir, une élue MR a annoncé qu’elle ne pouvait pas soutenir l’alliance. Et comme la majorité ne tenait qu’à un siège, l’alliance n’était plus possible.

Une majorité à trois

Finalement, le MR, Ecolo et le CDH ont négocié pour une nouvelle majorité. Le parti socialiste est donc dans l’opposition à Namur. Le vendredi 13 octobre, Bernard Anselme a annoncé qu’il se retirait de la vie politique. Le nouveau bourgmestre est le CDH (social-chrétien) Jacques Etienne. Le premier échevin est l’Ecolo Arnaud Gavroy. Comme le faisait remarquer le journal « La Libre Belgique », « Le nouveau bourgmestre arrive en BMW, avec chauffeur. Le nouveau premier échevin fait son entrée à vélo. Malgré les apparences, les deux hommes sont très soudés. » Car c’est finalement ensemble qu’ils ont réussi à faire chuter Bernard Anselme et le parti socialiste.

Un parti socialiste où certains s’inquiètent. Alors qu’il chute à Namur, ce parti est à nouveau sous le coup d’une nouvelle « affaire » judiciaire. Jeudi, des perquisitions ont été menées au domicile de l’ex-bourgmestre (non réélu aux élections) de Fontaine l’Evêque, à l’hôtel de ville et au domicile du secrétaire communal. Vendredi soir, le bourgmestre a été placé sous mandat d’arrêt. On le soupçonne notamment de faux et usage de faux et de détournements de fonds. Cela fait dire à certains observateurs que, après une pause pendant la période électorale, la justice a redémarré ses enquêtes.

Marc Vandermeir


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Jérôme

    Le 17 octobre 2006 à 21:54

    "On découvre aujourd’hui que les politiciens ont fait des fautes. Personne ne le savait avant, peut-être ?"

    Erreur : il ne s’agit pas de "fautes" mais bien de " magouilles", les premières ne sont pas toujours en faveur de leurs auteurs, les deuxièmes le sont TOUJOURS !

    Le problème vient de ce que la plupart de ces " magouilleurs" étaient rarement poursuivis et encore plus rarement condamnés !

    Exemple : une bourgmestre falsifie des passeports, devenue présidente du Sénat, tente d’influencer une magistrate et comme bourgmestre, favorise un projet immobilier malgré l’avis opposé de la plupart des citoyens de sa ville !

    Essayez, vous, simple citoyen lambda, de commettre le quart de ces "erreurs", et vous verrez ce qui vous arrivera !

    "J’aimerais bien que la justice du pays mette autant d’énergie à poursuivre les marchands de sommeil et les patrons fraudeurs qu’elle en met à poursuivre les hommes politiques."

    J’estime que les politiciens se devraient, de par leur statut de représentant du peuple, d’avoir une attitude totalement irréprochable. Dans le cas d’une inculpation et d’une condamnation dans le cadre de leurs fonctions, il ne devrait y avoir qu’une issue en plus des sanctions pénales, l’inéligibilité à vie ! C’est le seul moyen de nettoyer le milieu de ses parasites ! Et lorsque le milieu sera propre, on pourra s’attaquer, entre autres, aux marchands de sommeil, aux patrons fraudeurs,...

    Répondre à ce message

  • Dany

    Le 17 octobre 2006 à 19:17

    J’en ai un peu marre de lire ici et là les "affaires", les "affaires" et les "affaires". Depuis que l’homme est l’homme, il y a des abus, des profiteurs, etc. On découvre aujourd’hui que les politiciens ont fait des fautes. Personne ne le savait avant, peut-être ? Allons, soyons honnête aussi avec nous mêmes. J’aimerais bien que la justice du pays mette autant d’énergie à poursuivre les marchands de sommeil et les patrons fraudeurs qu’elle en met à poursuivre les hommes politiques.

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Selon vous, les inégalités entre les pays du Nord et du Sud de la planète viennent surtout de :

Clôture du précédent sondage "Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de