Le pétrole russe coule à nouveau en Europe


 Articles
Le 15 janvier 2007 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Depuis jeudi, l’Europe reçoit à nouveau du pétrole russe de l’oléoduc Droujba. En effet, lundi dernier, la Russie avait coupé le robinet. A cause d’un désaccord avec la Biélorussie.
Un oléoduc est un gros tuyau qui transporte du pétrole. L’oléoduc « Droujba »part de Russie, traverse la Biélorussie, l’Ukraine, la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie, la Pologne et l’Allemagne. Construit en 1960, long de 4 000 Km, « Droujba » veut dire, en russe, « amitié ».

Du temps de l’Union soviétique, la Biélorussie comme d’autres républiques soviétiques et certains pays socialistes d’Europe de l’Est achetait moins cher le pétrole russe. La Russie d’aujourd’hui a augmenté le prix du pétrole.

Du coup, les Biélorusses veulent toucher une taxe sur le pétrole qui passe sur leur territoire. Moscou n’est pas d’accord et a donc coupé le robinet ce lundi. Finalement, la Biélorussie a renoncé à la taxe sur le transport. Moscou a donc rouvert le robinet ce jeudi. Mais le problème n’est pas définitivement réglé. Et cela gêne l’Union européenne et les pays membres. En effet, Droujba transporte 50 millions de tonnes de pétrole russe par an. 18 millions sont raffinés en Pologne et 22 millions en Allemagne. La coupure pendant une courte période ne pose pas de problèmes d’approvisionnement : il y a des réserves et d’autres oléoducs. Mais 15% du pétrole consommé en Europe vient de l’oléoduc Droujba.

La Première ministre allemande, Angela Merkel a critiqué la fermeture décidée par la Russie. L’Allemagne préside l’Union européenne jusqu’en juin 2007. Et Angela Merkel veut, pendant cette présidence, conclure un accord avec le président russe, Vladimir Poutine. Par cet accord, la Russie et l’Union européenne devraient devenir des partenaires économiques sûrs. Cet accord devrait donc éviter à l’avenir des problèmes comme la fermeture de Djourba.

Les négociations négociations discussions pour arriver à un accord de cet accord devaient commencer en novembre 2006. Mais la Pologne, membre de l’Union européenne, s’y était opposée. En effet, la Pologne a des désaccords commerciaux avec la Russie. Pour arriver à un accord sérieux avec le grand voisin russe, il faudra que tous les pays de l’Union parlent d’une même voix.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de