Observer les pièges du crédit


 Articles
Le 1er janvier 2007 | |  48 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le crédit peut rendre de grands services. Il permet aux gens d’acheter quelque chose dont ils ont besoin alors qu’ils n’ont pas l’argent nécessaire au moment de l’achat. Mais le crédit peut être aussi un piège dans lequel on tombe facilement. L’Observatoire du crédit peut aider à éviter ce piège.

Le crédit a été inventé par les banquiers. La banque ou l’organisme de crédit prête l’argent et le client rembourse par petites sommes tous les mois. Mais ce service n’est pas gratuit, Les banques récupèrent, par les intérêts, plus d’argent qu’elles n’ont prêté. De plus, l’emprunteur doit rembourser un montant fixé à une date précise, chaque mois.

Surendettement

Les maisons et les voitures sont les deux principaux biens que l’on achète à crédit. Mais on peut aussi financer des travaux, acheter un appareil photo, une machine à laver, un ordinateur... On peut même acheter des vêtements dans les catalogues en les payant en plusieurs fois...
On ne se rend pas toujours compte que plusieurs petites sommes ajoutées les unes aux autres peuvent devenir un montant trop important à rembourser. De plus, la perte d’un emploi ou une séparation peuvent diminuer fortement les revenus. Difficile alors de continuer à rembourser. C’est alors que les ennuis commencent. Les banques réclament, menacent de saisir. Elles exigent que l’emprunteur rembourse immédiatement le montant prêté... D’autres organismes de crédit proposent parfois de prêter l’argent nécessaire, mais à un taux taux pourcentage, partie d’un ensemble d’intérêt encore plus élevé. Coincé, on emprunte pour rembourser une dette et c’est la spirale infernale. C’est ce qu’on appelle le surendettement.

Observer le crédit et conseiller

L’Observatoire de Crédit et de Surendettement, comme son nom l’indique, observe ce qui se passe en matière de dettes et de crédits. Cet organisme rassemble toutes les lois concernant le crédit. Il rassemble aussi les chiffres et essaye de comprendre les mécanismes qui mènent à l’endettement. Il regarde aussi comment les situations évoluent dans le temps.
L’Observatoire donne le résultat de ses études aux banques, aux gouvernements, aux personnes... Il s’agit d’informer et d’aider à créer des lois pour limiter les situations difficiles. En 2005, en Wallonie, 343 020 personnes étaient enregistrées dans le fichier de la Centrale des crédits aux particuliers de la Banque nationale comme incapables de payer leurs dettes. Le surendettement ne touche pas que des personnes sans emploi. 34% des ménages surendettés wallons avaient un emploi.

Le projet emploi et surendettement

Un tiers des ménages qui fréquentent les services de médiation de dettes ont un revenu professionnel. L’emploi ne protège pas toujours contre le surendettement. En décembre dernier, l’Observatoire du Crédit et de l’Endettement a lancé une campagne autour du surendettement sur le lieu du travail.

Cette campagne s’inscrit dans le projet « emploi et dettes » soutenu par le Fonds social européen. Il a rassemblé plusieurs employeurs (dont le groupe Cockerill Sambre - actuellement Arcelor Mittal, la TEC Liège-Verviers, la Société Wallonne des Eaux, Kraft Foods Belgium, le Forem et le Comité subrégional de l’Emploi et de la formation de Liège). La campagne est orientée vers les entreprises.

Souvent, les responsables du personnel des entreprises ne savent pas comment réagir face à un travailleur surendetté. La campagne de l’Observatoire veut les aider à parler plus facilement avec les travailleurs de leurs problèmes financiers, à leur donner une bonne information et à les orienter ensuite vers les services compétents. Elle propose pour cela trois outils de prévention : une affiche, un guide d’information et des modules de formation.

Trois outils

L’affiche, humoristique et volontairement provocatrice, sera placée dans des lieux de passage de l’entreprise : à la cafétéria, aux valves, dans l’ascenseur. Elle permet de lancer la discussion, de briser le silence autour des problèmes financiers. Dans l’encadré, les coordonnées d’une personne à rencontrer dans l’entreprise ou celles du service de médiation de dettes.

Le guide d’information et de prévention pour les responsables du personnel des entreprises les aidera à prévenir, identifier et orienter les travailleurs en difficulté. On y trouve, notamment, des outils de prévention, des idées d’actions à mener sur le lieu de travail, une information générale sur l’endettement, des notions juridiques de base et une liste de contacts utiles.

Troisième outil : à partir de mai 2007, une formation sous forme de modules s’adressera aux personnes qui peuvent être confrontés à des travailleurs surendettés. On y fournira des outils et des informations pratiques qui permettent de déceler les situations à risque et d’y répondre le mieux possible.

Marie-Luce Scieur

Observatoire du Crédit et de l’Endettement
www.observatoire-credit.be
Tél : 071/33 12 59 - Mail : info@observatoire-credit.be
Les affiches et la brochure concernant surendettement des travailleurs disponibles sur simple appel et téléchargeables sur le site


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • juju

    Le 21 octobre 2015 à 16:55

    Bonjour à tous j’ai 25ans je suis endetté à auteur de 1200000€ à cause d’un accident que j’ai eu à 18 ans je voudrait savoir si je met mon adresse à l’étranger les huissier me retrouveront t il ? Svp ne me juger pas je n’ai pas de diplôme et donc aucun espoir d’avoir un jour un travail qui paierai cet dette en moins de 40 ans ni de posséder un toit mis appart la location d’un kot ( et travailler toute sa vie pour vivre en kot non merci) aidez moi

    Répondre à ce message

  • franck kaza

    Le 27 février 2010 à 20:33

    mon avie et d,informer les gens

    Répondre à ce message

  • franck kaza

    Le 27 février 2010 à 20:32

    je vous demande de mon donner les pieges du credit qu,on peut rancontre dans la vie.merci franck kaza

    Répondre à ce message

  • raymon

    Le 9 mars 2009 à 16:27

    quelqun a und adresse d un service de mediation pour m informer ?

    merci d avance

    Répondre à ce message

  • jean claude

    Le 2 mars 2009 à 04:26

    je voudrais faire une mediation ou un rcd mais je voudrais savoir qu est ce que le mediateur nous donne en liquide pour nous vivre je suis au chomage et je fait parfois du travaille en interim j ai ma fille en garde alternee (1 smaine sur deux la moitier des conger scolaire et j ai un bebe de deux mois dont je paye une pension alimentaire de 250 euros est ce que le mediateur ne va pas diminuer la pension alimentaire je ne le veus pas car jesuis rester en tres bon termes avec la maman de mon bebe elle vie chez sa maman avec 350 euros de chomage merci de me repondre bonne chance a tous

    Répondre à ce message

  • alex

    Le 3 février 2009 à 15:19

    slt raymond moi le seul conseil que je peux te donner c’est d aller voir un service de mediation...eux seul pourront t aider

    Répondre à ce message

  • Raymond

    Le 16 janvier 2009 à 00:06

    salut a tous moi aussi j ai des dettes j avais und famille 4 enfants et comme la plus part des gents ici j ai pris des credit voiture machine a laver vivre ect ....et me voila divorcer ..... et ma situation financiel est pas bonne du tout j arrive encor a payer mas ma vie n es plus la meme q avant car si le mois est passer je suis comptant d avoir a manger ..... les sortie loisire ect c etait une vois je ma suis aussi mis dans des grande tracas je sais plus quoi faire

    Répondre à ce message

  • alex

    Le 17 décembre 2008 à 09:35

    slt greg va a ton cpas CPAS Centre public d’action sociale ils vont t aider....courage tu n es pas seul j ai le sentiment que la moitié de la belgique est dans le meme cas que nous...sauf nos ministres bien évidement

    Répondre à ce message

  • alex

    Le 17 décembre 2008 à 09:33

    bonjour à tous,
    je suis en train de monter un dossier de regroupement collectif de dette mais je le vie tres tres mal mon mari et moi travaillons tous les deux et j ai bcp de mal a me dire que je vais devoir demander la permission pour m acheter qqch.mon mari est persuadé que cela ne va rien changer à notre situation,que nous ne vivrons pas mieux pour autant.est ce que qqn pourrais me réconforter à ce sujet car je suis completement larguée !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Greg

    Le 16 décembre 2008 à 21:27

    Bonsoir,moi j’ai 26 ans et j’ai déja 30000 euro de dettes,je n’ai plus de travail et pas de chomage,je ne sais plus payer depuis 2 mois ,comment faire pour m’en sortir ? S’était si simple de faire des crédits a la consommation,mais ce n’est pas simple de les rembourser,mais maintenant je suis seul et en dépression et j’ai tout perdu en 6 mois,travail,voiture,chomage et je vais bientot me retrouver è la rue si je ne trouve pas le moyen de payer mes dettes,je recois des lettres et des coups de téléphone depuis 2 semaines,ils me réclamme de l’argent que je n’ai pas et plus,mais je ne sais plus payer,je sens que je suis proche de la fin,que faire,je n’ai pas de solution miracle,qui peut m’aider,svp...je suis dans une impasse !!

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de