Onde de choc


 Articles
Le 18 décembre 2006 | |  4 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Mercredi 13 décembre, une vraie fausse émission d’information de la RTBF a fait sensation dans la population et dans la classe politique belge. Même à l’étranger, les réactions ont été nombreuses. C’est que dans cette émission spéciale, on annonçait la séparation de la Belgique, suite à une déclaration d’indépendance de la Flandre.

rtbf
Photo : Belga

Ah, quel pays cette Belgique ! Et dire que nos voisins croient le plus souvent que l’on s’y ennuie à mourir ! Que nenni, ce petit pays est un concentré surréaliste de gags à répétition, de personnages haut en couleur, de créateurs plein d’imagination. Eh oui, pour vivre ici, il faut une bonne dose d’humour. Cela n’empêche pas de voir les choses clairement.

Avril en décembre

La coutume veut que les journaux écrits, radiophoniques ou télévisés donnent une fausse information le jour du premier avril. Mais la RTBF a choisi un 13 décembre pour son « poisson d’avril ». Et elle a fait très fort. De gros moyens techniques ont été mis en place. Cette émission a été préparée dans le plus grand secret. A 20h20, les programmes normaux ont été interrompus pour laisser la place à une émission spéciale. Le présentateur du JT a annoncé la séparation du pays par une décision unilatérale du gouvernement flamand. Le scénario est tellement bien ficelé qu’une grande majorité des téléspectateurs y croit. Au moins, au début. Les téléphones sonnent partout dans le pays et même ailleurs. Pourtant une petite phrase apparaît brièvement sur l’écran avant le démarrage de l’émission spéciale : « Ceci n’est peut-être pas une fiction ». Et le logo d’une autre émission de la RTBF, « Tout ça ne nous rendra pas le Congo » est présent tout au long de l’émission. Mais ces précautions passent inaperçues pour beaucoup de téléspectateurs. Après 3O minutes d’émission, devant l’angoisse et les questions du public, un bandeau « Ceci est une fiction » est apparu en permanence sur l’écran. Les soi-disant directs se succèdent au rythme classique classique habituel des reportages de télé. Les interviews aussi. Beaucoup de responsables politiques flamands et francophones ont joué le jeu en réagissant, soi-disant en direct, à l’indépendance de la Flandre. D’autres personnalités belges, comme Annie Cordy ou Axelle Red, avaient aussi accepté de jouer la comédie.

Dérapage incontrôlé, bon coup médiatique, électrochoc nécessaire ?

La fausse émission a été suivie d’un vrai débat avec des journalistes et des politiques francophones et flamands. Et depuis, le débat a gagné tout le pays et même au-delà. C’était le but avoué de l’émission. Mais on débat beaucoup aussi sur l’utilité d’une telle émission. Fallait-il utiliser un tel procédé pour traiter les problèmes entre la Flandre et la Wallonie ? Jean-Paul Philippot, administrateur général de la RTBF, a présenté des excuses aux personnes que l’émission aurait pu choquer. Les réactions ont été très vives dans tous les partis politiques. Provocatrice, cette émission de la RTBF ? Sans aucun doute. Et alors ? Jules Destrée, le socialiste wallon n’avait-il pas écrit au Roi en 1912 : « Laissez-moi Vous dire la vérité, la grande et horrifiante vérité : il n’y a pas de Belges, mais des Wallons et des Flamands. » En cette fin 2006, l’émission de la RTBF, télévision publique francophone, pose à nouveau la question de l’avenir de la Belgique et particulièrement : quelles relations entre flamands et francophones du pays ? Est-ce vraiment un scandale ?

Nicolas Simon

1970-1971
Première réforme de l’Etat belge. On reconnaît l’existence de trois communautés et de trois régions.

1980
Les Régions flamande et wallonne sont créées. Bruxelles est en attente.

1989 On crée la Région bruxelloise. Pour la première fois, les députés régionaux sont élus directement par la population.

1993
Les Régions et les Communautés ont plus de pouvoir.

2001
Les Régions ont de nouvelles compétences

2007
Un rendez-vous est prévu pour lancer une nouvelle négociation sur l’organisation de l’Etat et les pouvoirs des Régions. Cela explique les tensions actuelles et les réactions du monde politique à la vraie fausse émission de la RTBF.

 

 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Jérôme

    Le 7 janvier 2007 à 21:50

    et si...tout ceci avait été soigneusement pensé et orchestré !!!

    TOUT le monde sait ou devrait savoir que la RTBF est entièrement aux mains des politiques, TOUS ses cadres appartiennent à l’un ou l’autre parti !

    Croire que cette émission a été montée sans l’aval des partis dits démocratiques est faire preuve d’une naïveté affligeante !

    1. En faisant passer cette émission, la RTBF a réussi un beau coup médiatique, on en a parlé entre autres en Australie et au Canada !
    2. En faisant semblant de se montrer "outrés" par l’émission, nos politiques ont fait croire à la population que la RTBF était "indépendante" !
    3. L’émission faisait porter le mauvais rôle au flamand, on en a presqu’oublié que le sujet de l’émission programmée était les excès du chômage en Wallonie !

    Bingo, bingo et re-bingo !

    Notre ministre de l’audio-visuel en communauté française est socialiste, le droit absolu aux allocations de chômage est défendu bec et ongles par le PS !!!
    Pouvez-vous croire une minute que Mr MR Mouvement Réformateur  Phillipot, arrivé au pouvoir de la RTBF grâce à ses qualités politiques, aurait pu, dans un désir soudain d’ouvrir les yeux aux citoyens wallons, mettre SA carrière et SON poste de Directeur Général en danger ??? Etes-vous assez naïfs pour le croire un seul instant ???

    Mr Phillipot ne risquait RIEN, tout juste une mini réprimande du bout des lèvres par notre sociale ministre et c’est TOUT !

    Cette émission était préparée depuis des mois et ON attendait un moment proprice pour la sortir ! Tiens, c’est assez marrant...depuis cette émission, on ne parle plus d’aucune magouille du PS carolo Carolo mot familier pour dire : de Charleroi ou habitant de Charleroi ...quelle HEUREUSE coïncidence !

    PAUVRE, PAUVRE WALLONIE...franchement, nous ne méritons pas mieux que...Michel Daerden ( lui aussi est connu au Canada et en Australie,...LAMENTABLE !!)

    Ma facture d’électricité va augmenter de 14% depuis le 1° de ce mois, je connais déjà un bon moyen d’économiser...je supprime le JT de la RTBF de 19h30 à 20h00...j’entends déjà assez de conneries sur RTL !

    Répondre à ce message

  • claude

    Le 3 janvier 2007 à 19:34

    j’ai trouvé cela tellement de mauvais goût,tout cela uniquement pour l’audience que je ne regarde plus le JT de la RTBF,j’ai perdu confiance dans la chaîne publique

    Répondre à ce message

  • Dany

    Le 20 décembre 2006 à 20:24

    La Belgique, je m’en fous.

    Répondre à ce message

  • Romu

    Le 20 décembre 2006 à 11:32

    Vive la Belgique !

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de