Passage en douceur pour crise dure


 Articles
Le 10 novembre 2008 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Lundi 10 novembre, George W. Bush recevait Barack Obama dans le célèbre bureau ovale de la Maison Blanche. Le bureau ovale est le bureau du président des Etats-Unis. Obama ne deviendra officiellement président que le 20 janvier. Mais George Bush veut discuter avec Obama de plusieurs questions importantes.


Photo : Belga

George Bush et son équipe actuelle ont affirmé que la transition entre l’administration Bush et celle d’Obama se fera « sans heurts ». L’administration Bush a déclaré qu’il y a des contacts avec l’équipe de Barack Obama depuis des mois. Devant la gravité de la situation, l’administration Bush veut se montrer franche avec le nouveau président élu. En 1993, le démocrate Bill Clinton avait remplacé le républicain George Bush, père de l’actuel président George W. Bush. Et Bill Clinton n’avait pas reçu beaucoup d’informations sur les dossiers importants. La transition avait donc été délicate. Avec la guerre en Irak et en Afghanistan et surtout avec la crise financière, on sait que le travail de Barack Obama ne sera pas facile.

Un président au G20

La rencontre entre Bush et Obama a lieu quelques jours avant la réunion du G 20 (voir ci-dessous). Cette réunion se déroulera le 15 novembre. Obama n’est pas encore président : il n’y sera pas. Il a d’ailleurs rappelé « qu’il n’y a qu’un seul président à la fois ». A l’ordre du jour de la réunion du G20, la crise financière et la crise économique mondiale.

On sait que cette crise est une priorité de Barack Obama. Il l’a d’ailleurs rappelé, vendredi dernier, dans sa 1ère conférence de presse après son élection, le 4 novembre. « Nous devrons agir rapidement » pour faire face au plus grand défi Défi Démocrate fédéraliste indépendant. Jusqu’en 2015, c’était le FDF (Fédéralistes démocrates francophones). Au départ, parti centré sur la défense des francophones de Bruxelles. économique de notre temps", a-t-il dit. Obama a affirmé : « Je m’attaquerai de front à cette crise économique en prenant toutes les mesures nécessaires pour calmer la crise du crédit, aider les familles de travailleurs, et rétablir la croissance et la prospérité. » Dans son plan, Barack Obama veut aider les classes moyennes, les petites et moyennes entreprises, les collectivités locales et l’industrie automobile américaine.

L’automobile est toujours un des secteurs importants de l’industrie américaine. Et ce secteur est gravement touché par la crise. Vendredi, jour de la conférence de presse d’Obama, l’entreprise General Motors a annoncé qu’elle avait perdu 2,5 milliards de dollars (1,9 milliard d’euros) au troisième trimestre. Et elle a prévu que cela empire encore si la crise économique continuait. Barack Obama a eu raison de parler de « l’énormité de la tâche tâche un certain type de travail à venir ». Il a aussi été prudent en signalant que « ce ne sera ni facile ni rapide » Barack Obama a aussi remercié George Bush et son équipe qui ont coopéré pour que le passage de pouvoir se fasse « en douceur ».

Le G 20 regroupe les pays les plus industrialisés du monde. A eux seuls, ils représentent 85% du Produit intérieur brut mondial (richesse économique créée) et les 2/3 de la population mondiale :
Qui participe au G20 ?

  • Les 7 pays les plus industrialisés de la planète : Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni.
  • La Russie.
  • L’Union européenne.
  • Les principaux pays émergents (les pays où l’économie se développe beaucoup) : Afrique du Sud, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Mexique, Russie et Turquie.

 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de