Plus de sanctions contre les chômeurs en 2007


 Articles
Le 4 février 2008 | |  28 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir


En 2007, l’Office national de l’emploi (Onem ONEm abréviation de l’Office national de l’Emploi ) a pris 7 590 sanctions. Il a sanctionné des chômeurs, qui, selon lui, n’ont pas fait assez d’efforts pour trouver un emploi. L’année passée, 5 010 chômeurs ont eu une suspension. Leurs allocations n’ont plus été payées pendant un certain temps. Et 2 580 chômeurs ont été exclus. Ils ne percevront donc plus d’allocations de chômage sauf s’ils retrouvent un emploi pendant une période assez longue pour avoir de nouveau droit aux allocations.

En 2006, l’Onem avait prononcé 4 208 sanctions. Le nombre de sanctions a donc sérieusement augmenté en un an. Il a presque doublé. On s’attendait à une augmentation. En effet, l’Onem a pris ces sanctions dans le cadre du dispositif pour "activer le comportement de recherche d’emploi". Ce plan d’activation des chômeurs est appliqué depuis juillet 2004. La première année, de juillet 2004 à 2005, ce sont les jeunes chômeurs : les chômeurs de moins de 30 ans qui ont été convoqués. Puis, l’année suivante, les chômeurs de 30 à 40 ans. Et, à partir de juillet 2006, les chômeurs de 40 à 50 ans. Il était logique que le nombre de sanctions augmente.

Surtout que le plan d’activation prévoit des sanctions de plus en plus sévères. D’abord le chômeur a un avertissement, puis une suspension et enfin il est exclu. A chaque étape, le chômeur doit prouver ses efforts pour trouver un emploi. Et les accompagnateurs sont de plus en plus exigeants. Le rythme des sanctions et des exclusions s’est donc accéléré.

Entre juillet 2004 et juin 2007, il y a eu 8 687 sanctions pour tout le pays. Et il y a de grandes différences entre les régions. 5 128, soit 59% du total des sanctions concernaient un chômeur wallon. 2 393, soit 27,5%, concernaient un chômeur flamand et 1166 soit 13,5% concernaient un chômeur bruxellois. Deux sanctions sur trois touchent donc un chômeur wallon. Les chômeurs wallons et bruxellois ne sont donc pas "favorisés" par rapport aux chômeurs flamands, comme certains extrémistes extrémistes personnes qui ont des positions extrêmes, très dures, sans tolérance flamingants le prétendent. Et il devient difficile de parler de "laxisme" wallon.

Cette augmentation des sanctions pose une autre question : que deviennent les chômeurs sanctionnés sanctionnés punis  ? Retrouvent-ils un emploi ? Ou vont-ils demander une aide sociale ? Ce qui est sûr, c’est qu’ils disparaissent des statistiques du chômage. Cela suffit-il à améliorer la situation de l’emploi en Belgique ?


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • emploi facilitateur /rice

    Le 5 novembre 2010 à 22:42

    l’etat a creer des nouveaux emploi en santionnant les chomeur le metier de facilitateur/rice pour 1250 euro par mois il tuerez pere et mere facon de parler qu’on on vois qu’il abuse de leur pouvoir contre les jeune chomeur, pere de famille , femme seule en plongeant ces gens dans la misere , il attire la poisse sur eux meme sans le savoir est se font hair par la meme occasion voir meme se faire tapper dessus il vivent grace au chomeur en fait je dirais meme que ce des vendus une bande d’hypocrite mort de faim qui ne pense qua leur sale geules de merde est qui sont content/ente de voir les autres dans la misere est tout ca pour leur fierté de merde l’etat nous a fabriqué des nouveaux hitler , la nouvelle gestapo est arrivé j’espere qu’un jour ces messieur de l’etat belge y changeront quelque chose dans tout ce bordel......

    Répondre à ce message

  • a vous tous facilitateur/rice il vous faut une bonne dose d’humanté

    Le 5 novembre 2010 à 21:41

    "Quand la sanction sanction punition, amende de l’Onem ONEm abréviation de l’Office national de l’Emploi tombe, pour beaucoup, c’est le coup de massue final" explique .messieur........ Que deviennent alors ces chômeurs privés d’allocations durant 4 semaines ou plus ? "Dans certaines communes, le CPAS CPAS Centre public d’action sociale accepte plus ou moins facilement de payer les factures de logement et de chauffage, plus 200 ou 300 euros par mois pour manger. Dans d’autres, le CPAS aide très peu. C’est le cas par exemple de certaines communes rurales où les gens sont, en plus, souvent sanctionnés sanctionnés punis car ils habitent loin de tout et les démarches coûtent cher."

    Tous les accompagnateurs syndicaux le disent : certains facilitateurs de l’Onem sont plus compréhensifs que d’autres. Face à ce qu’ils ressentent comme de l’injustice, certains demandeurs d’emploi craquent : "Les plus jeunes de la première tranche étaient paniqués. La plupart n’osaient pas réagir. Aujourd’hui, c’est le tour des plus âgés. Ils s’échauffent plus vite, l’agressivité monte...................

    Répondre à ce message

  • facilitateur

    Le 5 novembre 2010 à 21:14

    Bonjour a tous les facilateurs de l’onem ONEm abréviation de l’Office national de l’Emploi , aux apprentis facilitateurs et aux futurs facilitateurs,

    Je lisais le descriptif de la fonction, votre role, les moyens dont vous disposez, les consequences lourdes qui tombent sur les demandeurs d’emplois, la précarité précarité le fait d’être dans une situation fragile, incertaine agravé dans laquelle vous placez certaines personnes....je preferais avoir un soeur pute ( travailant au noir ) qu’un frere facilitateur. Moi on me fait le cout de me couper mes allocations, je demande direct le nom de mon interlocuteur et je m’arrange pour retomber dessus en dehors des bureaux de l’onem pour un pretexte bidon pour qu’on le revoit plus derriere son petit bureau avant longtemps...

    C la honte, pour recevoir 1250 euros par mois, travailler dans de telles conditions et avec le cout de la vie actuelle !!!! C normal que les gens ne souhaite pas travailler, enfin si on veut bien travailler mais pas se faire entubé. Quand on proposera des salaires honnêtes, qui permettent aux gens de vivent et non de survivre.

    Entre etre entubé par l’état et entubé moi l’etat j’ai choisi...faite atteantion a vous les facilitateurs, si vous avez des syndicats a l’onem pour vous défendre, a votre place je demanderai une vitre blindée pour recevoir les chomeurs et un port d’arme permanent en rue on sait jamais....Bonne chasse aux chomeurs demain, la chasse aux facilitateur c’est pour quand ?

    Répondre à ce message

  • François

    Le 2 novembre 2008 à 16:51

    Comment peut on dire que 50% des chômeurs sont des profiteurs ? Ne serait ce pas déjà une discrimination discrimination discrimination en insultants une partie de profiteurs ? Des profiteurs j’en connais, mais si des contrôles se feraient plus sur le terrain et moins dans des bureaux, on remarqueraient beaucoup plus les tricheurs. Les fausses adresses, les pseudos malades, ect...
    Et que dire des contrôles ou une jeune demoiselle vous convoque, analyse votre dossier avec un programme informatique et juge de sa seule objectivité votre cas. est cela un contrôle normale ?

    Répondre à ce message

  • Jérôme

    Le 23 février 2008 à 15:22

    bonjour Alex,

    un brin de politesse ne vous ferait aucun tort ... surtout vis à vis de celles et ceux qui vous " nourrissent " ( ne l’oublions quand même pas !!! )

    En estimant à 50 % le nombre de chômeurs profiteurs, magouilleurs ou simplement heureux de leur sort par rapport au nombre total des chômeurs en Wallonie, càd 130 000 à 500 euros ( "salaire" moyen du chômeur )x 12 mois = 780 millions d’euros annuels ! N’oublions pas les professionnels de la Sécu et de la mutuelle !

    Vous devez avoir raison, Alex, je dois être un pauvre type pour ne pas être heureux de travailler bénévolement à nourrir ces milliers de fainéants que le méchant gouvernement s’acharne à vouloir mettre au travail ( apparemment, je ne dois pas être le seul à trouver cette situation " anormale " ! )

    La vie est injuste, ceux qui ont un travail doivent prester de plus en plus d’heures et ceux qui n’en ont pas doivent en faire de moins en moins ! Et dire que c’est la deuxième catégorie qui se plaint le plus !!!

    Moi, je trouve que l’on devrait instaurer un système de passe-droit pour les travailleurs ou pensionnés ayant travaillé une carrière complète. Priorité à eux dans les hôpitaux, dans les magasins, sur les routes, ... ils travaillent et n’ont pas beaucoup de temps ou ont travaillé et ont gagné le droit de profiter de leur temps !

    Certains vont " encore " me traiter de " fasciste facho, de pauvre type, ... " , c’est vrai que c’est bien plus facile que de chercher et trouver du travail ! A propos, 60 000 jobs en Flandre attendent le bon vouloir des " courageux " chômeurs wallons ...alors ... Alex et les autres ??? On attend quoi ? Courage, ...fuyons ? ou courage,... fonçons !

    La balle est dans votre camp ! ... et quand vous trouverez du travail ( il y en a et même pas caché ! ), vous verrez comme il est agréable de s’en voir retirer 30 ou 40 % pour les malheureux demandeurs d’emploi !

    Répondre à ce message

  • alex

    Le 23 février 2008 à 13:50

    jerome est un pauvre type

    Répondre à ce message

  • Jérôme

    Le 22 février 2008 à 17:43

    Bonsoir Mr MR Mouvement Réformateur  Bertrand,

    en réponse à votre intervention, sachez ceci :

    depuis mes premières interventions concernant les différentes aides sociales, j’ai affirmé être totalement pour l’aide aux vrais nécessiteux, cad les personnes méritant qu’on les aide et soutienne ! Par contre, j’ai toujours marqué ma totale désapprobation quant à l’aide aux fainéants et profiteurs de tous poils !

    Je m’étonne donc :

    1. de me faire traiter de " fasciste facho " ( doublon ? )
    2. d’apprendre que je m’enorgueillis de ma situation de privilégié ?
    3. de savoir que je vomis ma pourriture mentale sur les personnes moins fortunées ?
    4. qu’à me lire, vous éprouveriez de la nausée ?

    Je suppose que, soit vous n’avez pas lu mes précédentes interventions, soit vous faites partie de cette catégorie de profiteurs ! Sinon, pourquoi tant de hargne ?

    Répondre à ce message

  • Julie

    Le 22 février 2008 à 17:07

    A jérôme : Il y aura malheureusement toujours des gens avec votre mentalité de fasciste facho pour s’enorgueillir de leur situation de privilégiés et de vomir leur pourriture mentale sur les personnes moins fortunées... J’éprouve de la nausée rien qu’à vous lire...

    Très bien dis, parce que lui, jerome, fait de son malin mais alors la ... surtout qu’il croit qu’il dis des chose vraiment interessentes ... ;-D

    Répondre à ce message

  • bertrand

    Le 22 février 2008 à 15:06

    A jérôme : Il y aura malheureusement toujours des gens avec votre mentalité de fasciste facho pour s’enorgueillir de leur situation de privilégiés et de vomir leur pourriture mentale sur les personnes moins fortunées... J’éprouve de la nausée rien qu’à vous lire...

    Répondre à ce message

  • Jérôme

    Le 21 février 2008 à 20:31

    Salut Alex,

    moi aussi, 2 indexations de 2 % en 2 mois sur un salaire comme le mien !!! ( ça doit valoir dans les 25 % du " salaire ? " d’un chômeur moyen ! )

    Bonne continuation !

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de