Procès par procuration


 Articles
Le 1er avril 2006 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

C’est un procès historique qui se tient aux Etats-Unis. Zacarias Moussaoui,
français d’origine marocaine, est accusé de complicité avec
les auteurs des attentats du 11 septembre 2001. A travers lui, ce sont tous les
actes de terrorisme aux Etats-Unis qui sont jugés. Un procès qui
ne se déroule pas sans mal. Compte rendu.


Photo : Belga

 

Le procès de Zacarias Moussaoui a démarré le 6 février
dernier au tribunal d’Alexandria, en Virginie aux États-Unis. Il est exceptionnel exceptionnel qui est rare, pas dans les habitudes à plusieurs
points de vue. Tout d’abord parce que Moussaoui est le premier inculpé pour
les attentats du 11 septembre 2001. La plupart des terroristes ont été tués
lors de ces attentats. Moussaoui représente en quelque sorte l’ensemble
des terroristes.

Ensuite, le personnage est aussi impressionnant. Il ne regrette
absolument rien. Il est plutôt fier de ce qui s’est passé. L’homme
est sûr de lui. Il décide dans un premier temps de se défendre
seul avant de changer d’avis et de prendre tout de même des avocats. Il
déclare sans honte qu’il est un membre actif d’Al-Qaida. Il se reconnaît
coupable de tout ce qu’on veut, sauf d’avoir été au courant des
attentats projetés. Moussaoui dit qu’il était en réserve
pour d’autres attentats qui devaient se faire plus tard. , Moussaoui est insolent.
Il n’hésite pas à se moquer du nom des deux anciennes tours. Il
reste insensible aux témoignages des survivants. On dirait qu’il ne
se rend pas compte qu’il risque la peine de mort.

Coup dur pour l’accusation

Pendant plus d’un mois, le tribunal devra prouver la culpabilité de Moussaoui.
Les témoins à charge parlent de Moussaoui comme un d’un homme
froid, fanatique. Ils parlent de lui comme un homme prêt à tout
pour le Jihad. Après plus d’un mois de procès, un vice de
procédure a bien failli faire annuler tout le procès. C’est
un coup dur pour l’accusation. Celle-ci n’aurait pas respecté les
droits de la défense. Certains témoignages auraient été obtenus
par des moyens illégaux.. Finalement la juge en charge du dossier a décidé de
ne pas prendre en compte une partie des témoignages à charge. Il
s’agit principalement de personnes affirmant que Moussaoui aurait pris des cours
de pilotage d’avion et qu’il payait ses cours en argent liquide. Des témoignages
qui parlent également du comportement étrange de l’accusé.
Le procès n’est donc pas annulé, il se poursuit. Mais les éléments
dont on accuse Moussaoui diminuent.

Les suites du procès

Le procès s’est poursuivi avec la présentation de pièces à conviction.
Elles démontrent le lien entre Zacarias Moussaoui et les auteurs des attentats.
On a pu voir, par exemple, un document de la Western Union, un organisme de transfert
de fonds, qui prouve qu’un homme a effectué un virement de 10 000 dollars
destiné à Moussaoui. Ce dernier a encaissé l’argent dans
l’Oklahoma début août 2001. Le mystérieux donateur est Ramzi
ben al-Shaiba, l’un des organisateurs des attentats du 11 septembre. Ce que l’accusation
cherche avant tout à démontrer c’est que Moussaoui est le lien
entre plusieurs terroristes. Et qu’il est donc en partie responsable de la mort
des 2 986 personnes, mortes dans les attentats. On ne connaît pas encore
la date de la fin du procès. Ce que l’on sait c’est que Zacarias Moussaoui
risque au mieux la prison à vie. Au pire, c’est la peine de mort.

Carmela Morici


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Selon vous, les inégalités entre les pays du Nord et du Sud de la planète viennent surtout de :

Clôture du précédent sondage "Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de