Situation extraordinaire… de crise


 Articles
Le 16 janvier 2009 | |  7 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

« Choisir entre un républicain et un démocrate, c’est comme choisir entre Pepsi et Coca », disent certains humoristes américains. Avec l’arrivée au pouvoir de Barack Obama, la formule ne marche pas. Le parcours spectaculaire du démocrate Obama tranche avec les 8 ans de l’administration républicaine de George Bush. A cause de la situation extraordinaire de crise, il a l’occasion d’être un grand président du changement.

Barack Obama devient le président des Etats-Unis, la première puissance économique et militaire du monde. Mais c’est une puissance affaiblie. Embarquée directement dans deux guerres, l’administration Bush a trop misé sur la puissance militaire. Cela a affaibli sa puissance diplomatique et de négociations négociations discussions pour arriver à un accord sur les grands problèmes du monde. Sur le plan national, le bilan de Bush n’est pas plus brillant. On ne peut pas lui reprocher la crise des subprimes, la crise financière et économique de 2008. Mais l’administration Bush a trop favorisé les « riches ». Elle a trop misé sur le tout à l’économie de marché et à la liberté des capitaux. Aujourd’hui, l’Etat américain intervient en masse pour aider la finance et l’économie. Dans cette situation extraordinaire de crise, Barack Obama ne fera pas la révolution. Mais par son élection, Obama a montré qu’il savait discuter, négocier et rassembler. Il en aura besoin pour que son action réussisse.

La crise économique bien sûr

C’est le problème le plus important. La crise est partie des prêts immobiliers subprimes en été 2007. Cette affaire est devenue une énorme crise boursière, crise financière et crise économique en 2008. Symbole symbole Personne ou chose qui représente bien un sentiment, une idée, qui sert d’exemple de la crise : l’industrie automobile américaine s’effondre. Elle doit être soutenue par l’argent public. Obama annonce un grand plan de relance économique. Sur le plan social, il prévoit, par exemple,d’ augmenter les retraites et de baisser les impôts. Il prévoit aussi une aide pour les ménages qui ne peuvent plus payer leur crédit immobilier.

L’assurance santé

C’est le « sujet » des démocrates américains. Aux Etats-Unis, 46 millions de personnes n’ont pas de couverture santé. Ce sont souvent des jeunes ou de jeunes familles qui ont un emploi trop peu payé pour avoir une assurance privée. Malgré la crise économique et le déficit déficit ce qui manque pour qu’un budget soit en équilibre énorme des finances de l’Etat, Barack Obama a affirmé que l’assurance santé pour tous reste une priorité de sa politique.

Afghanistan d’abord

La guerre en Afghanistan a été lancée juste après les attentats du 11 septembre 2001. Objectif : renverser les Talibans et capturer Oussama Ben Laden, chef terroriste d’Al Qaïda. Les Talibans ne sont plus au pouvoir mais ils sont encore très actifs dans le pays. En 2008, la guerre n’est pas finie en Afghanistan et Oussama Ben Laden court toujours.

L’Afghanistan est une priorité de Barack Obama. Il veut en terminer au plus vite en Irak pour concentrer les efforts militaires américains dans la « guerre contre le terrorisme » en Afghanistan.

Irak

La guerre en Irak est le symbole de l’échec de la politique extérieure des Etats-Unis d’Amérique. Les citoyens américains voient leurs jeunes soldats tués ou blessés. Cela leur rappelle la guerre du Vietnam. Et en plus, la guerre mine les valeurs de liberté et de démocratie affichées par la société américaine. Il y a eu le scandale de la prison d’Abu Graïb où des soldats américains traitaient de façon inhumaine les prisonniers irakiens. Il y a la prison de Guantanamo où les prisonniers n’ont aucun droit et qui devrait bientôt être fermée.

Dans la situation extraordinaire de crise nationale et internationale, Barack Obama a l’occasion d’être un grand président du changement. De quoi donner des espoirs bien au-delà des frontières des Etats-Unis.

Thierry Verhoeven


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Annie

    Le 12 octobre 2009 à 10:22

    Courage dans les démarches !

    Répondre à ce message

  • colomb

    Le 12 octobre 2009 à 10:21

    courage ! les gents honnets

    Répondre à ce message

  • fred

    Le 12 octobre 2009 à 10:21

    C’est bien que le Président Obama ait reçu le prix Nobel de la paix.

    Répondre à ce message

  • annie

    Le 12 octobre 2009 à 10:03

    felicitation a obama

    Répondre à ce message

  • rené

    Le 12 octobre 2009 à 10:03

    félicitation obama

    Répondre à ce message

  • gacem

    Le 12 octobre 2009 à 10:03

    sava obama

    Répondre à ce message

  • juan

    Le 5 février 2009 à 16:09

    ... La crise est partie des prêts immobiliers subprimes en été 2007...

    dommage que l’auteur de l’article ait " omis " de signaler que ce ces prêts immobiliers aint été offerts à des personnes endettées, surendettées et en tous cas, incapables du moindre remboursement ... par l’administration de ... Bill Clinton ( démocrate ! )

    Ce que l’on peut faire avec des pays en éternelle voie de développement ( ex : Congo ! ) n’est pas applicable avec le commun des mortels ! Les dettes du Congo, on les efface .... celles du citoyen lambda, on doit les couvrir ! !

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de