L’OTAN voit de plus en plus grand


 Articles |  Une guerre en Europe >  Cahiers Le 24 février 2022 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
Auteur : Thierry Verhoeven

Avec la fin de l’URSS en 1991, on pouvait s’attendre à la fin de l’OTAN, alliance militaire et politique créée en 1949 pour faire face à la menace soviétique. Pourtant l’OTAN n’a pas disparu et s’étend en Europe de l’Est. La Russie se sent menacée. Vladimir Poutine réagit.

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Pour Vladimir Poutine et la Russie, il n’est plus question que l’OTAN OTAN Organisation du traité de l’Atlantique Nord. Les Etats-Unis, plusieurs pays occidentaux ainsi que la Turquie sont membres de l’OTAN. C’est une organisation militaire qui intervient en cas d’agression d’un de ces membres . s’étende encore en Europe de l’Est. La Russie se sent menacée par l’OTAN. L’Ukraine est le symbole symbole Personne ou chose qui représente bien un sentiment, une idée, qui sert d’exemple de cette menace. L’Ukraine est à la frontière avec la Russie et demande d’entrer dans l’OTAN. Pour la Russie, c’est inacceptable. D’autant plus inacceptable que le président russe Vladimir Poutine dirige la Russie depuis 20 ans, qu’il n’est pas un démocrate et qu’il n’hésite pas à utiliser la force pour défendre les intérêts de la Russie. Pourtant, cette réaction de la Russie est aussi le résultat d’une politique internationale dominée par les Etats-Unis et qui a laissé de côté la Russie.

Prévisible

Cette réaction pouvait donc être prévue depuis longtemps. Elle avait été prévue, entre autres, par l’américain George Kennan. George Kennan était un diplomate, politologue et historien américain. Il a fort influencé la politique des Etats-Unis face à l’URSS URSS Union des Républiques socialistes soviétiques souvent appelée Union soviétique. L’URSS a éclaté et disparu en 1991. C’est aujourd’hui la Russie et d’autres pays indépendants. pendant la « guerre froide ». C’était un spécialiste des mesures pour empêcher l’expansionnisme de l’URSS après 1945.

« Nous tournons le dos au peuple »

Quand en 1998, les sénateurs américains votent pour que l’OTAN s’étende aux pays d’Europe de l’Est, George Kennan déclare : « Je pense que c’est le début d’une nouvelle guerre froide. Je pense que les Russes vont graduellement graduellement progressivement, par étapes, par échelons réagir de manière hostile. Je pense que c’est une erreur tragique. [...] Cet élargissement ferait se retourner les Pères fondateurs de l’OTAN dans leurs tombes. [...] Pendant la guerre froide, nous étions opposés au régime communiste soviétique. Et maintenant nous tournons le dos au peuple même qui a fait la plus grande révolution révolution changement véritable et profond de l’histoire sans effusion de sang pour mettre fin à ce régime soviétique. »

La Russie humiliée

Tout est dit. Les Etats-Unis ont créé l’OTAN, une alliance militaire avec les pays d’Europe de l’Ouest en 1949 pour faire face à la menace de l’URSS en Europe. En réaction, l’URSS a créé le pacte de Varsovie, une alliance militaire avec les pays d’Europe de l’Est. En 1991, le pacte de Varsovie disparaît, l’URSS aussi, mais depuis l’OTAN ne cesse de s’étendre aux pays d’Europe de l’Est. En 1999, 16 pays étaient membres de l’OTAN. Il y a aujourd’hui 14 pays de plus et ce sont tous des pays d’Europe de l’Est. Pourtant, on sait que les dirigeants américains avaient promis plusieurs fois aux dirigeants soviétiques puis russes qu’il n’y aurait pas d’élargissement de l’OTAN en Europe de l’Est. C’est le contraire qui s’est passé. Les dirigeants russes et beaucoup de Russes se sont sentis et se sentent encore humiliés par l’élargissement de l’OTAN à leur frontière.

L’OTAN américain

La fin de l’URSS était une occasion de construire autrement une sécurité et une coopération entre les pays d’Europe de l’Ouest, d’Europe de l’Est et de la Russie. Malheureusement, on en est loin. L’OTAN est toujours là et ce sont toujours les Etats-Unis qui dominent cette alliance militaire. Les Européens se contentent de suivre les Etats-Unis. En décembre 2019, l’ancien ministre français des Affaires étrangères Hubert Védrine disait : « Cela fait très longtemps qu’il y a un doute sur l’OTAN : cela remonte au moins aux années 60. Après, il y a eu toutes les grandes négociations entre Américains et Soviétiques par-dessus la tête des Européens. Les Américains ont utilisé l’OTAN dans tous les sens et on ne comprend plus très bien (…) » Ce que l’on comprend en tout cas, c’est qu’en 2022, les Américains utilisent toujours l’OTAN comme ils le veulent sans trop consulter les Européens.

GIF - 50.7 ko

JPEG - 78.4 ko


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, la Belgique, c’est avant tout

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2022 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de