La grève des femmes-machines

Thierry Verhoeven

Le 1er janvier 2005 | |  4 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le Conseil des femmes francophones de Belgique a 100 ans en 2005. Les femmes wallonnes de ce conseil ont déjà commencé à fêter ça en novembre dernier. Elles ont créé un prix pour récompenser une femme qui a osé agir en Wallonie pour promouvoir l’égalité homme-femme.

Le prix Théroigne de Méricourt

« Citoyens, écoutez, je ne veux pas vous faire de phrases, je veux vous dire la vérité pure et simple... ». C’est ainsi que parlait, voici plus de 200 ans, Théroigne de Méricourt. Théroigne qui, direz-vous ? Théroigne de Méricourt, une jeune femme de la région liégeoise descendue à Paris pour participer à la Révolution. Ce que l’on appelle la Révolution française de 1789. La Révolution française ou l’arrivée
au pouvoir de la classe bourgeoise renversant l’aristocratie. Une aristocratieavec ses pouvoirs royaux et ses privilèges. Une aristocratie avec sonvieux système qui n’était plus adapté au capitalisme industriel naissant.

Tous les hommes égaux...

La Révolution française, c’est la fameuse Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Article 1 : les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit.... La Révolution française, c’est aussi la naissance de la politique moderne. Car très vite,dans cette Révolution, des questions se posent, toujours présentes aujourd’hui : les idées de gauche et de droite, les droits du « petitpeuple » et les... droits des femmes. Les droits des femmes discutés et défendus par des femmes. Et parmi elles, Théroigne de Méricourt.

Théroigne et Charlotte

Théroigne suit les débats parlementaires de l’époque. Elle débat avec les révolutionnaires. Elle organise des clubs de discussion...Théroigne finira sa vie à l’asile, internée par son frère. Elle restera pour les médecins un cas célèbre
de mélancolie.Elle restera aussi une des figures des premières féministes modernes.Voilà pourquoi la section wallonne du Conseil consultatif des femmes francophones de Belgique a créé un prix « Théroignede Méricourt ». La première remise du prix a eu lieu ennovembre dernier. Il a été donné à Charlotte Hauglustaine. Ne cherchez pas. Charlotte Hauglustaine est encore moins connue que Théroignede Méricourt. C’est une ouvrière à la retraite. Elle a travaillé à la FN de Herstal en région liégeoise. Elle a été ce que l’on appelle une « femme-machine ».

A travail égal, salaire égal ?

Les femmes-machines étaientdes ouvrières qui répétaient sans cesse le même geste devant la même machine : le premier travailde pièces pour les armes fabriquées à la FN. Les mains toujours dans l’huile, ces femmes gagnaient moins que les balayeurs del’usine. Les hommes ne faisaient pas ce travail. En 1966, les 3 000 femmes-machines de la FN partent en grève. Une grève de 11 semaines. Elles demandent d’autres conditions de travail et un meilleur salaire. Elles se basent sur l’article 119 du le Traité de Rome de 1957. Le Traité de Rome est le traité fondateur de la Communauté européenne.
Dans son article 119 (aujourd’hui 141), il dit : “Chaque Etat membre assure l’application du principe d’égalité de rémunération entre les travailleurs masculins et les travailleurs féminins pour un même travail.” Autrement dit : à travail égal, salaire égal ! Les femmes-machines de la FN vont manifester avec ce slogan slogan phrase courte et frappante pour défendre une idée, une opinion. . Après leurs 11 semaines de grève, les femmes-machines gagneront une petite augmentation. Dans un film de 1996, « Femmes-machines », on dépeint leur combat. Elles font grève. Elles manifestent. Mais elles discutent beaucoup aussi dans des salles enfumées. Elles parlent de leur condition
de femme, des injustices qu’elles subissent. Ces ouvrières n’avaient sans doute pas grand-chose à voir avec les premières féministes de la Révolution française. Si ce n’est cet esprit de liberté, cette volonté d’émancipation. Cette intelligence collective à l’œuvre dans les débats et les combats. Ce n’est pas rien.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Hamza

    Le 22 avril 2012 à 04:03

    Awesome you should think of somtehnig like that

    Répondre à ce message

  • Femme

    Le 11 août 2008 à 14:05

    J entendais à la radio une dame qui parlait .
    Celle ci est devenue chef d entreprise et bien des salariés dépendent d’ elle
    Elle a commencé comme vendeuse dans l entreprise de son père et ensuite elle a un jour été appélée par son patron papa pour le remplacer aux commandes du navire
    Elle répondait aux questions de la journaliste mais comment avez vous fait ?
    Une femme est obligée d être organisée surtout si elle a une famille et un travail mais en plus elle est plus intuitive et a le soucis du détail
    J ai également bossé sans perdre de temps et me suis ouverte en allant voir ailleurs comment cela se passait
    Au fond ,il n y a pas de miracle ,il suffit d être d abord une femme et avoir ses qualités naturelles que l homme n a pas mais je suis avant tout une mère et je n oublie jamais que les femmes qui travaillent pour moi même au plus petit échelon ont deux vies à mener celle du travail et celle de la maison.
    Je ne sais plus son nom mais cette femme ,je l aime bien !Et les hommes la respectent !
    Elle est intelligente ,c est certain, les hommes ont intérêt à faire gaffe car elle les attend au bout du chemin !

    Répondre à ce message

  • MJacobs

    Le 6 août 2008 à 21:26

    Femmes femmes femmes
    Je suis fière de vous !
    Si il n y avait pas de femmes sur cette planète ,elle n existerait plus depuis bien longtemps !
    Mais je ne suis pas une féministe ,je suis une féminologue !

    Répondre à ce message

  • boumens

    Le 18 mars 2006 à 11:15

    ca fait toujour plaisir de voir quon n’oublie pas ce genre de chose en grand merci a toute

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


En plus des élections, il faudrait faire des référendums

Clôture du précédent sondage "Les jeunes ont bien eu raison de « brosser »...", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2019 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de