Julos en 3 chansons et une lettre

Julos Beaucarne
 Articles |  Ceci n’est pas un pays >  Cahiers Le 25 septembre 2021 | Mise en ligne : Lydia Magnoni

Des chansons de Julos, il y en a des tas. Pour notre petite sélection personnelle, nous avons retenu la plus connue: La petite gayole, une reprise d'un chant du folklore wallon, que Julos a sauvé de l'oubli. Et 2 chansons en français: le petit Royaume, une des premières et Chanson pour Loulou, chanson qu'il adresse en 1975 à son épouse assassinée .

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

La petite Gayole

Une des premières chansons de Julos Beacarne a pour titre : le petit Royaume. Une allusion au petit pays où Julos a vécu ?

Le petit Royaume

Même si notre histoire parait dérisoire dans le temps qui fuit
Même si elle est vaine cette course humaine vers quoi et vers qui
Ce petit royaume sans majordome c’est chez lui

Jamais à la traîne, viens si le vent t’amène
J’ai du frascati
Ne crains pas la pluie de canard t’habille
Amène Sophie au petit royaume
Sans majordome chez lui

Dans un coin de silence
Une mouche danse
Sur un air de gigue
Des cheveux de neige
Des yeux qui recherchent
On ne sait quoi ni qui
Ce petit royaume
Sans majordome chez lui

Un pied dans la tombe la mort fait sa ronde et tu lui souris
Sa faux est à la porte
On sait qu’elle est proche
Mais ce qui la séduit
C’est ce petit royaume sans majordome chez lui

Si tu passes outre si dans une poutre on t’enferme aussi
Tu passeras en douce comme sur de la mousse vite en paradis
Dans ce petit royaume sans majordome chez lui...

Chanson pour Loulou

T’es partie sur l’coup d’une heure
En février, à la chandeleur
Et l’hiver a repris vigueur
Au fond d’mon coeur

Je suis resté seul sur le pont
Avec nos deux p’tits moussaillons
II parait qu’on t’a vu passer
Dans les pays de l’autre côté

Ceux qui l’ont dit en ont menti
Car quand le soir est doux ici
Je sens ton sourire qui revient
Et la caresse de ta main

Je sens que tu es tout contre moi
Que ta fraîcheur pénètre en moi
Que tu me dis dedans l’oreille
Des mots d’amour doux comme le miel

Pourtant des fois quand j’y pense pas
Je m’dis que j’te reverrai pas
J’t’entends alors rire aux éclats
De l’aut’ côté de la paroi

Il est des amis du Québec
Qui te parlent parfois le soir
En même temps t’es à Carpentras
A Méthamis et à Java

La mort fait voyager son monde
Tu vas plus vite que le son
T’es partout sur la terre ronde
T’es devenue une chanson


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Il faut bloquer le prix des loyers

Clôture du précédent sondage "Pour vous, la Belgique, c’est avant tout", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2022 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de