Logement social : une longue attente


 Articles |  Un toit ? Un droit ! >  Cahiers Le 13 mai 2022 | Mise en ligne : Lydia Magnoni
Auteur : Céline Teret

Se loger est un droit. Pourtant, pour les personnes à bas revenus ou très précarisées, il est difficile de trouver un logement. L’une des solutions est le logement social, moins cher. Le problème, c’est qu’il y a beaucoup de demandes et pas assez de logements sociaux.

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le logement social est une solution pour que les personnes et familles à petits revenus aient accès à un logement. Le loyer y est en principe moins cher. Pour avoir droit à un logement social, il faut remplir certaines conditions. Ces conditions dépendent de la région, la province, la ville et/ou la commune dans laquelle on habite. Lorsqu’on veut obtenir un logement social, il faut faire une demande auprès d’une des Sociétés de Logement Social de sa région (Wallonie, Bruxelles, Flandre). Les demandes sont classées selon un système de points de priorité.

Un loyer modéré

Le loyer d’un logement social est calculé sur base de plusieurs critères : la valeur et le type de logement (nombre de chambres, équipement…), la composition du ménage (combien de personnes dans le ménage) et les revenus du ménage. Normalement, le loyer est plafonné à 20% du revenu du ménage. Cela veut dire que le loyer ne peut pas dépasser 20% de tous les revenus des membres adultes du ménage.

Beaucoup de demandes, pas assez de logements

Le logement social, comme il est moins cher, est une solution idéale pour les personnes qui ont peu de revenus. Le problème, c’est qu’il y a beaucoup de demandes et pas assez de logements sociaux.

A Bruxelles, la demande explose. Les gens doivent attendre entre 10 et 12 ans pour obtenir un logement. Anne-Sophie Dupont du Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat (RBDH) explique : « Aujourd’hui, plus de 50 000 familles sont en attente d’un logement social à Bruxelles pour une proportion de logements sociaux de seulement 7%. Ces 7% correspondent à environ 40 000 logements sociaux, tous occupés actuellement. Il faut donc plus que doubler le stock de logements sociaux pour répondre à la demande. »
En Wallonie, où il y a plus de 100 000 logements sociaux. Les listes d’attente ne cessent de s’allonger dans différentes villes et communes. Environ 40 000 ménages sont en attente et doivent attendre en moyenne 5 ans pour obtenir un logement. Pourtant, depuis 2012, date du vote de la réforme du Code wallon du logement, les communes de Wallonie se sont engagées à atteindre le quota de 10% de logements sociaux. Dans les faits, ces 10% sont rarement atteints. Et les sanctions prévues par le Code wallon pour les communes qui ne respectent pas ce quota sont rarement appliquées.

La Belgique est donc à la traîne Car dans d’autres régions et villes européennes, les logements sociaux atteignent les 20%, 30%. Par exemple, la ville de Vienne propose 60% de logements sociaux. Chez nous, on est bien loin du compte…


Auteur : Céline Teret
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Il faut bloquer le prix des loyers

Clôture du précédent sondage "Pour vous, la Belgique, c’est avant tout", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2022 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de