Une image en dit plus long qu’un discours


 Articles |  Président, résident de la République >  Cahiers Le 19 avril 2022 | Mise en ligne : Lydia Magnoni
Auteur : Lydia Magnoni
|  1 messages

Décidément, Marine Le Pen n'aime pas du tout qu'on lui rappelle ses bonnes relations avec Vladimir Poutine. Une élue Europe Ecologie les verts a été sortie sans ménagement de la conférence de presse de Marine Le Pen parce qu'elle a brandi un coeur avec les portraits de Le Pen et Poutine. Cela en dit long sur la façon dont Marine Le Pen traite ceux qui ne sont pas d'accord avec elle.

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Marine Le Pen n’aime pas qu’on lui rappelle son amitié avec la Russie de Poutine. Elle fait tout pour faire oublier notamment que c’est grâce à un emprunt russe qu’elle a mené sa campagne de 2017.
Une élue écologiste a été sortie sans ménagement de la conférence de presse de Marine Le Pen parce qu’elle a levé l’image d’un coeur avec les portraits de Le Pen et Poutine.
Marine Le Pen a d’abord nié toute responsabilité dans l’incident en disant : « Ce n’est pas moi qui leur donne ni des instructions ni des consignes sur la méthode d’intervention . » Mais un peu plus tard, Jordan Bardella, président par intérim du RN, le parti de Marie Le Pen, a reconnu que c’est bien un membre du service d’ordre du RN qui a traîné la militante écologiste par terre. Celle-ci déclarait : « Marine Le Pen présidente, ce ne serait pas du tout la même position par rapport à l’Ukraine, ce ne serait pas du tout la même position par rapport à la Russie et là, dans cet entre deux tours on a un peu l’impression que Macron ou Le Pen, c’est la même chose. » Elle a dit aussi qu’on a l’impression qu’entre Macron et Le Pen, c’est soit l’ultralibéralisme, soit le racisme, mais en fait non. Elle a précisé qu’avec Le Pen, on aura l’ultralibéralisme et le racisme.


Auteur : Lydia Magnoni
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Sacha

    Le 24 avril à 21:29

    Ouf c’est Macron ! Moi qui ai voté Mélenchon au premier tour, je ne pensais jamais dire une chose pareille. Mais quand on voit comment Marine Le Pen traite ceux qui ne sont pas d’accord avec elle, on ne peut qu’être heureux de sa défaite. Maintenant, le président Emmanuel Macron devra montrer que lui, est un démocrate. Il faudra qu’il accepte d’entendre les avis divergents. Et beaucoup de Français se demandent s’il va vraiment le faire. Beaucoup de Français ne lui font pas totalement confiance...

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, la Belgique, c’est avant tout

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2022 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de