Chacun peut faire un effort


 Cahiers  Chaud devant
Le 1er mars 2008 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

On nous le dit partout. On ne peut plus l’ignorer. Le climat se réchauffe, la planète va mal ! Il faut faire quelque chose. Oui ! Mais qui, quoi et comment ?

Monsieur Tout-le-Monde

Dans notre vie de tous les jours, nous pouvons faire des gestes simples pour limiter les dégâts du réchauffement climatique.

Chez soi, on peut :
- Choisir des électroménagers qui consomment moins. Aujourd’hui, les fabricants vendent des appareils beaucoup plus économes d’énergie et les pouvoirs publics offrent des primes aux acheteurs de ces appareils.
- Eteindre un appareil dès que nous ne l’utilisons pas. Télévision, ordinateur, éclairage, etc...
- Acheter des légumes et des fruits cultivés dans nos régions, des produits fabriqués pas trop loin de chez nous. Il a fallu beaucoup moins d’énergie pour les transporter...
- Préférer des fruits et des légumes de saison. En effet, pour cultiver des fraises en décembre , on doit chauffer les serres. Plus il fait froid dehors et plus il faut chauffer. Plus on consomme de l’énergie polluante et plus on relâche du CO2 dans l’atmosphère.

- Si c’est possible, bien isoler sa maison (avec des doubles vitrages, par exemple). Et même mieux : fabriquer l’énergie et chauffer la maison par des panneaux solaires ou un poêle aux pellets, etc ... Quand on doit rénover sa maison, préférer, par exemple, une chaudière au gaz à condensation qui consomme beaucoup moins d’énergie qu’une chaudière classique classique habituel .

En déplacement :
- Quand on doit remplacer sa voiture, il vaut mieux en acheter une qui consomme moins et qui relâche moins de CO2 dans l’atmosphère.
- Voyager en groupe ! On peut utiliser les moyens de transport en commun dès que c’est possible : train, métro, covoiturage, ... Il y a beaucoup d’avantages à partager un déplacement avec d’autres personnes ou à lire son journal dans le train plutôt que d’être seul au volant de sa voiture.
- Essayer de prendre le train plutôt que l’avion car le train pollue beaucoup moins.
- Ne pas utiliser trop souvent la climatisation de la voiture : elle relâche dans l’air des gaz désastreux pour le réchauffement climatique

Info
De nombreux sites Internet donnent un tas de renseignements et de conseils utiles pour participer à ce défi. Le WWF propose tout un dossier complet sur le réchauffement climatique et les actions quotidiennes que nous pouvons mettre en place
http://www.wwf.fr/s_informer/nos_missions/changement_climatique/
...ainsi qu’un guide de consommation écologique http://www.wwf.fr/s_informer/topten

Et les entreprises ?


Photo : Flémal

Nous vivons dans une société de consommation. C’est-à-dire que pour augmenter la richesse, notre société produit et consomme. Pour produire tous ces biens de consommations, les entreprises utilisent de l’énergie, beaucoup d’énergie !

De plus, les produits fabriqués ont besoin de beaucoup d’énergie pour fonctionner. Les voitures, les appareils électroménagers, les ordinateurs consomment de l’énergie. Ils rejettent une grande quantité de CO2 dans l’atmosphère. Et cela accentue le réchauffement climatique.

De plus en plus d’entreprises semblent prendre conscience du problème. Certaines prennent donc des mesures « vertes », plus écologiques. Les entreprises essayent de moins polluer pour faire leurs produits. Par exemple, les sociétés d’électricité construisent des parcs à éoliennes.

Elles essaient aussi de fabriquer des produits qui consomment moins d’énergie, des produits qui utilisent des nouvelles technologies au service de la planète. Ainsi les fabricants de voitures proposent de plus en plus de véhicules verts : des voitures qui consomment moins d’énergie. Les fabricants de pneus inventent des pneus qui durent plus longtemps et qui font consommer moins de carburant. Les fabricants de carburant proposent des nouveaux produits toujours plus écologiques. Les fabricants de lave-vaisselle inventent les machines qui lavent plus vite et avec moins d’eau, etc...

Les entreprises : sincères ?

Pourquoi les entreprises dépensent-elles autant d’argent dans la recherche de produits écologiques ? Pouvons-nous imaginer que c’est seulement parce qu’elles sont sensibles à l’environnement ? Les produits verts sont aussi une stratégie stratégie Façon de faire pour arriver à un but commerciale. Produire et consommer plus « vert », c’est devenu à la mode. Et « protéger la planète » est devenu un argument de vente. Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à l’écologie et les entreprises qui vendent des produits verts ont une bonne image. Mais les produits annoncés « verts » sont-il vraiment tous très écologiques ? Il faut rester critique et vigilant. Et se renseigner avant de choisir tel ou tel produit. Les entreprises se lancent dans la compétition des produits et des labels « verts » pour garder un maximum de marché et de profit. Mais c’est aussi tout bénéfice pour la planète...

Marie-Luce Scieur


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de