Du sucre dans le moteur


 Cahiers  Cher pétrole
Le 1er novembre 2006 | |  4 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le pétrole est de plus en plus cher et les réserves s’épuisent. L’essence, qui vient du pétrole, pollue. On cherche des énergies plus intéressantes. Il y en a au moins une dont on parle beaucoup. C’est le biocarburant.

biocarburant
Photo : Flémal

Les biocarburants ? D’où viennent-ils ? De quoi sont-ils faits ? Le biocarburant peut être utilisé dans les transports. Et les transports, c’est 55% de la consommation mondiale de pétrole. Les biocarburants sont liquides ou gazeux. Ils sont fabriqués à partir de végétaux ou de déchets. Il y a 3 biocarburants très connus : le bioéthanol, le biodiesel et le biogaz.

Essence bio...

Le bioéthanol vient de végétaux riches en sucre ou en amidon, comme la betterave sucrière, le sorgho ou la canne à sucre. Il est souvent mélangé à de l’essence « normale ». Mais certains moteurs adaptés peuvent fonctionner avec du bioéthanol pur.

Le biodiesel est produit essentiellement à partir de plantes oléagineuses comme le colza ou le tournesol. Mais il peut être fait avec des huiles de cuisson usagées ou de graisses animales. Il peut être utilisé en mélange avec le diesel classique classique habituel . Beaucoup d’autobus d’Europe l’utilisent sous une forme pure.

Le biogaz, enfin, est le résultat de la fermentation de matières organiques comme les déchets de fabrication de produits alimentaires, le lisier d’élevage ou les boues de stations d’épuration.

Officiellement, les biocarburants ne représentent qu’une toute petite part du volume des carburants utilisés dans le transport. A peine 1% en Europe. Pourtant, leurs possibilités sont énormes. Et, pour les utiliser, il ne faut changer que très peu de choses aux véhicules et au stations services. Certains pays l’ont déjà bien compris.

Site à voir :
http://www.ifp.fr/

Olivier Brouet

Les biocarburants ne sont pas une idée si récente que cela. On a commencé à les utiliser à la fin du 19e siècle. En 1936, on produisait en France deux fois plus de biocarburants qu’aujourd’hui. On avait cessé de les fabriquer parce qu’ils étaient plus chers que le pétrole. Mais depuis, la situation a bien changé. Il y a eu deux grosses crises pétrolières et le pétrole est de plus en plus cher. C’est la première crise pétrolière, au milieu des années 70 qui a convaincu le Brésil de produire le bioéthanol. On trouve, au Brésil, de la canne à sucre en abondance. On a donc utilisé la canne à sucre comme matière première pour produire du carburant à partir de 1975. Aujourd’hui, le Brésil est le premier producteur mondial de bioéthanol avec 10 millions de tonnes. Cela représente plus de vingt fois la production de l’UE. Par contre, l’Union produit le plus de biodiesel au monde. Toute l’essence vendue au Brésil contient 25% de bioéthanol. Le Brésil a donc réduit d’autant sa dépendance au pétrole et en a profité pour mettre en valeur ses ressources agricoles. Un exemple à suivre.

 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Anonyme

    Le 5 juin 2008 à 19:45

    reponse : oui

    Répondre à ce message

  • imed

    Le 5 juin 2008 à 17:15

    ce n’est pas un avis, plutot une question. est ce que l’huile de palme fait ou peut faire partie des biocarburant. merci.

    Répondre à ce message

  • Corine

    Le 26 janvier 2008 à 18:29

    C’est sûr ! Vivent les biocarburants ... Mais comment va-t-on nourrir une population grandissante ... et qui crève de faim !
    Il serait temps de se passer au maximum de cette fichue bagnole, non ?

    Répondre à ce message

  • Marco Polo

    Le 16 janvier 2007 à 11:07

    Il est temps de faire quelque chose sans cela on va finir par étouffer avec le gaz d’échappement qui se répand dans l’atmosphère. Nous vivons dans un monde dingue, tout le monde est scotché à sa voiture, bon sang, il existe d’autres moyens pour se déplacer. Vivement que les biocarburants soient au point, au moins, on aura plus besoin de pétroles…

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de