Quand les faits trahissent l’Europe


 Cahiers  De trop grandes oreilles
Le 22 janvier 2014 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven

Deux événements ont prouvé que les Etats européens sont en réalité les complices de l’espionnage américain.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

En juillet 2013, l’avion qui ramenait le président bolivien de Moscou à La Paz (capitale de la Bolivie) a été obligé d’interrompre son vol et d’atterrir en Autriche. Là, il a été fouillé, au mépris de toutes les règles diplomatiques.
Pourquoi ? Le président bolivien, avait dit qu’il était prêt à donner l’asile à Snowden. Et les services américains de sécurité pensaient que le président bolivien l’avait embarqué en cachette dans son avion. Du coup, la France et l’Espagne (pays où l’avion devait prendre du carburant) ont interdit à cet avion de survoler leur territoire, sur la route vers la Bolivie. L’équipage a dû poser l’avion en Autriche. Les gouvernements français et espagnol se sont couverts de ridicule, puisque Snowden n’était pas à bord. Mais on peut penser que d’autres Etats européens auraient fait exactement pareil, si cet avion avait dû passer dans leur ciel, …
Et, en juillet toujours, un autre épisode en dit long sur la complicité entre services américains et européens. Ca se passe en Grande-Bretagne. Les dirigeants de ce pays, ont toujours travaillé main dans la main avec les Etats-Unis, y compris pour l’espionnage. Certains disent même que la Grande-Bretagne est le « caniche » de la Maison Blanche.
En Grande-Bretagne sur ordre du Premier ministre David Cameron, le journal « The Guardian » a été obligé de détruire, devant des agents des services secrets, les disques durs sur lesquels il y avait les informations fournies par Snowden. Mais, évidemment, les responsables du journal n’avaient pas oublié, avant, d’en faire plusieurs copies. Et ces copies sont en sécurité, à l’étranger. On peut difficilement faire plus ridicule de la part d’un Premier ministre et de services secrets…


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Vous pensez que Mai 68

Clôture du précédent sondage "Sondage du cahier Le pouvoir des mots", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de