8 septembre, quarantième


 Cahiers  L’école
Le 5 septembre 2013 |  Lydia Magnoni |  1 messages

Chaque année, depuis 40 ans, on célèbre le 8 septembre, la Journée internationale de l’alphabétisation. Le but de cette journée est de montrer l’importance de l’alphabétisation et de mesurer le chemin qui reste à parcourir pour que l’éducation soit vraiment pour tous.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

En 2003, l’Assemblée générale de l’ONU   lançait la "Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation". Le slogan   de cette décennie était « L’alphabétisation, source de liberté », une façon de reconnaître que l’alphabétisation était un droit humain qui devait être activement défendu.
Cette décennie pour l’alphabétisation s’est achevée en 2012. Et même si le nombre d’analphabètes a diminué, on est encore bien loin aujourd’hui de l’objectif de l’alphabétisation pour tous.
Pourtant, en 2013, les jeunes ont un meilleur accès à l’éducation. Ils ont plus de chances que leurs parents d’être alphabétisés. Mais aujourd’hui, il y a encore 774 millions d’illettrés dans le monde. 493 millions d’entre eux, soit deux sur trois, sont des femmes. La Journée internationale de l’alphabétisation, veut attirer l’attention sur cette situation.

8 septembre en Belgique

Des analphabètes, il y en a aussi dans les pays industrialisés. En Belgique francophone, 10 % de la population ne sait ni lire ni écrire…. Lire et Ecrire, mouvement d’Éducation permanente, développe des initiatives d’alphabétisation dans la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette année, Lire et Ecrire fête ses 30 ans.
Lire et Ecrire a choisi pour ce 8 septembre 2013, des slogans provocateurs : « Du boulot ? Qui cherche trouve… » « Si tu veux bosser, y’a qu’à » « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt »
Depuis 30 ans, Lire et Ecrire constate que les personnes en difficulté de lecture et d’écriture ont encore plus d’obstacles que les autres pour trouver et garder une place sur le marché de l’emploi. Elles sont pourtant capables d’exercer un travail. Mais les employeurs exigent de plus en plus de qualifications, pas toujours en lien avec le travail demandé. Les
personnes en difficulté de lecture et d’écriture sont ainsi de plus en plus exclues du marché de l’emploi. Une injustice que Lire et Ecrire dénonce avec force.

La campagne de Lire et Ecrire avec les slogans, télécharger :
PDF - 67.9 ko


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Le 10 septembre 2013 à 18:54

    Vive la lutte des classes !!!
    Vivez la lutte des classes !!!!!!

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de