BHV, c’est quoi, ce bazar ?


 Cahiers  La dernière histoire belge
Le 1er novembre 2007 | |  15 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Bruxelles-Hal-Vilvorde est un bout de territoire à cheval sur la Région flamande et la Région de Bruxelles-Capitale. BHV se compose de 54 communes : les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale et les 35 communes des six cantons de Hal-Vilvorde, situés en Région flamande. Toutes ces communes forment un seul arrondissement judiciaire et une seule circonscription électorale.

Un seul arrondissement judiciaire ? Cela signifie que si l’on habite une des communes de BHV, on peut avoir accès à des tribunaux bilingues. Même si la commune que l’on habite est située en pleine Région flamande.

Une seule circonscription électorale ? Cela signifie que si l’on habite une des communes de BHV, on a le choix entre des candidats flamands et des candidats francophones bruxellois.

Une circonscription, une province

La situation des électeurs de BHV crée une injustice, disent les partis flamands. Bruxelles-Hal-Vilvorde est à cheval sur deux régions : la Région flamande et la Région de Bruxelles-Capitale. De plus, toutes les autres circonscriptions électorales du pays correspondent aux provinces. Toutes, sauf le Brabant Flamand. Il lui manque Hal et Vilvorde. Puisque Hal et Vilvorde forment leur propre circonscription avec la région de Bruxelles-Capitale.

En octobre dernier, les partis flamands ont donc introduit une proposition de loi pour couper en deux la circonscription électorale de BHV. Avec cette loi, la Région de Bruxelles-Capitale deviendrait sa propre circonscription. Les cantons de Hal-Vilvorde seraient rattachés à l’arrondissement de Louvain. On ne parle pas pour l’instant de découper aussi l’arrondissement judiciaire de BHV. Mais c’est une revendication flamande.

Les francophones de la périphérie de Bruxelles

Pourquoi les francophones ne veulent-ils pas découper BHV ? Actuellement, 150 000 francophones vivent dans les communes flamandes de Hal et de Vilvorde. Ils peuvent voter pour des candidats bruxellois. Et se faire entendre en français devant les tribunaux. Si la circonscription électorale et l’arrondissement judiciaire de Bruxelles-Hal-Vilvorde sont scindés, les francophones perdraient ces droits. Les habitants de Hal Vilvorde ne pourraient plus voter pour des hommes politiques bruxellois. Ce changement toucherait surtout des candidats bruxellois francophones.

De plus, les francophones sont majoritaires dans les six communes qui entourent Bruxelles : Rhode-St-Genèse, Linkebeek, Drogenbos, Wemmel, Crainem et Wezembeek-Oppem : les six communes à facilités autour de Bruxelles. Or, les Flamands remettent régulièrement en cause ces facilités. La scission de BHV rendrait ces facilités encore un peu plus fragiles...

Difficiles facilités

En 1962, de part et d’autre de la nouvelle frontière linguistique, vivaient des habitants qui ne parlaient pas la langue officielle de la région dans laquelle ils allaient se retrouver. C’est pour résoudre ce problème que les facilités ont été créées.

Par exemple, beaucoup des habitants d’Enghien ou encore de Mouscron parlent flamand . Mais après 1963, ils sont en Wallonie. Et c’est l’inverse à Fourons ou encore à Renaix. On a donc mis en place un fonctionnement particulier pour ces communes. Les habitants qui parlent une autre langue que celle de leur région ont, par exemple, le droit de recevoir leurs papiers administratifs dans leur langue, d’aller à l’école et d’être jugés devant les tribunaux dans leur langue. On a appelé ces communes : communes à facilités. On en trouve tout le long de la frontière linguistique, dans les trois Communautés : en Flandre, en Wallonie et dans la partie germanophone du pays. Mais celles qui ont fait le plus parler d’elles sont celles qui sont situées en Flandre. Il y a eu, dans les années 70, des « promeneurs flamingants » et des manifestations violentes du VMO et du TAK. Ils semaient le désordre à Fourons. Aujourd’hui, si la scission de BHV fait peur, c’est à cause des six communes flamandes à facilités pour les francophones, situées autour de Bruxelles. Les Flamands voudraient supprimer les facilités.

En 1963, quand la frontière linguistique a été créée, les Flamands considéraient ces facilités comme des mesures provisoires qui devaient permettre aux minorités linguistiques de s’intégrer. En 1988, les facilités ont pourtant été “bétonnées” dans la Constitution. Mais en 1997, la circulaire Peeters a limité le principe des facilités : les habitants francophones des communes à facilités ne peuvent pas déclarer, une fois pour toutes, qu’ils parlent français. Ils doivent demander, à chaque fois, une traduction en français des documents administratifs qui les concernent.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Luc

    Le 15 mai 2012 à 23:44

    Et à présent ,on veut nous faire avaler que depuis 1998 ,le FDF ,c’est à dire O M bloquait le pays en disant :"non non non non ,je ne veux pas travailler pour mme Belgique .."Si çà c’est pas un brol pour que les FDF perdus ds les méandres de la politique votent MR MR Mouvement Réformateur faute de ne plus savoir pour qui voter !
    On se salit entre amis plutôt que de dire la vérité.Serait ce cela faire de la politique !! Un visage médiatique et dans les coulisses des tutoiements et des compliments hypocrites ??
    Dehaene est un peu bouru mais je crois qu’il dit la vérité,pour BHV c’était foutu et pour dexia aussi.Ce n’est pas bien de vouloir tâcher sa réputation .
    Tout çà ,c’est du blabla pour gagner du temps et pdt ce temps tout va à l’eau !
    Ma mère me disait :"Méfie toi des gens trop polis"

    Répondre à ce message

  • Flupke

    Le 14 mai 2012 à 15:00

    Et à présent ,il a bonne mine le chomeur professionel.
    On ne pouvait pas continuer ainsi !Ce n’est pas qu’on ait trop donné ,c’est qu’on a laissé trop faire.
    Evidemment que nous n’avons pas à nous plaindre ,evidemment que notre pays est agréable à vivre mais il ne faut pas non plus laisser faire n’importe quoi.
    A Wemmel,pour les prochaines élections communales, ce sera bloc contre bloc ,la liste du bourgmestre a été désertée par tous les partis flamands, ce sont les IC qui vont y prendre place.voilà bien la preuve que les partis Flamands ne veulent même pas d’une liste bilingue ,c’est un mauvais signe pour cette si jolie commune à facilités .
    Le FDF va rejoindre le MR MR Mouvement Réformateur et c’est bien mieux ainsi,affoler les petites haines linguistiques ne rapportent qu’à l’extrême droite pure et dure.
    J’espère qu’on ne va pas assister à des misérables querelles de clocher et qu’on installera dans le fauteuil de bourgmetre un homme qui veut être à l’écoute de tous ses habitants en respectant les principes des droits de l’homme comme doit également le faire un premier ministre qui se doit d’être respectueux face à la diversité du pays qu’il représente.
    Il est sot à notre époque de vouloir se replier sur une communauté nationaliste entourée de fils barbelés alors que l’avenir pour la jeunesse ,c’est l’ouverture vers le monde ,vers les autres cultures et vers les autres langues.La vérité ,c’est l’économie ,c’est l’argent et l’égoïsme ,chacun veut la meilleure part du gâteau et cela au détriment des petits européens que nous sommes.Il suffit de voir dans quel état est l’Espagne,la Grèce,le portugal,l’Italie que Mr Monti essaie de toute ses forces de remettre à flots après le passage d’un des hommes les plus riches mais des plus mafieux de l’Italie ,Les Italiens sont tellement content d’en être débarassé qu’ils ne se plaignent même pas des rigueurs dont ils devront prendre la responsalité.Tout cela à cause d’un fou du pouvoir et de l’argent sexe en ruth sur les ruines d’un tremblement de terre où il disait à ces pauvres gens qu’ils allaient pouvoir faire du camping.Et dire que des gens ont voté pour çà !

    Répondre à ce message

  • lylo

    Le 25 septembre 2011 à 11:07

    Ce pays est tout sipmplement submergé par c’est responsabilité, les ministres enthâment toujours quelque chose mais sans jamais le terminer.Notre pays n’aboutira jamais à rien si personne ne se remet en question.

    Répondre à ce message

  • RIKIBO

    Le 19 septembre 2011 à 12:37

    ....UN SI PETIT PAYS.....ON DEVRAIT CHERCHER HOMME-FEMME DE TOUT COTE LINGUISTIQUE, DE BONNE VOLONTE, HONNETE, QUI PRONNE L’AVANCEMENT EQUITABLE POUR TOUS, UNE JUSTICE EGALE POUR TOUS ET QU’ON EN FINISSE AVEC TOUS CES PETITS GOUVERNEMENTS, QUI NOUS POMPENT AVEC LEUR TAXE ALORS EUX AVEC SES JEUX POLITIQUES, SONT BIEN LOTIS......VOUS VOULEZ DES PREUVES....FACILES

    Répondre à ce message

  • pierrot

    Le 15 septembre 2011 à 18:03

    pour maxime payer plus d’impot facile pour 1 chomeur qui n’en paye pas mais pour 1 travailleur qui doit payer pour des gens qui viennent chez nous pour se la couler dousse non merci
    entendons nous entre nous belge, soyons bilingues et on verra bien

    Répondre à ce message

  • zazou

    Le 16 août 2011 à 19:15

    je suis belge avant tout et un être humain et j’ai des droits le droits d’être déffendue correctement dans ma langue maternel même si j’habite bhv
    Diegem et Europeèn ou son les droits européens

    Répondre à ce message

  • sunset

    Le 22 juillet 2011 à 20:15

    ... aujourd’hui, les différents responsables politiques francophones prétendent avoir trouvé "la" solution en acceptant la scission BHV et donc, littéralement, en cédant du terrain et en baissant leur pantalon !!!

    Ne laissont pas faire celà, c’est la porte ouverte aux séparatistes flamands, leur prochaine étape sera alors la scission de ... la Belgique.

    Répondre à ce message

  • clem

    Le 12 juin 2010 à 16:00

    un petit mot sur les bourgemestres non-nommés ?

    Répondre à ce message

  • Eddy

    Le 24 mai 2010 à 11:47

    le problème de bhv et linguistique n’est que politique, je trouve ça intelligent d’avoir des facilités pour les personnes qui arrive et veulent s’intégrer ... si le pays allait trop bien tous nos ministres(dieu sais s’il y en a des ministres) ils serait au chômage , ha non eux ça ne risque pas d’arriver, ils ont toujours une solution pour retomber sur leurs pattes ....
    et nous les petits citoyens que nous sommes on crève au travail et on paye et on paye , on est taxé sur tout, mais au profit de qui ????

    Répondre à ce message

  • toubala

    Le 24 novembre 2009 à 12:26

    mais c’est quoi ce bazar ? je ne comprend pas ce problem mais il semble bloquer tout un pays ? pour quoi ne pas proposer un vote a ce BHV de choisir ? qui a creer ce probleme ?

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Selon vous, les inégalités entre les pays du Nord et du Sud de la planète viennent surtout de :

Clôture du précédent sondage "Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de