COP 21, c’est quoi ?

TV

 Cahiers  La terre ne peut plus attendre
Le 30 novembre 2015 | Mise en ligne : Lydia Magnoni
|  1 messages

Objectif : 2 degrés ! Il ne faut pas que la Terre se réchauffe de plus de 2 degrés sinon on risque la catastrophe. A Paris, les représentants de 196 Etats essaient de trouver un accord pour y arriver. En termes barbares, on appelle cela la « COP 21 ».


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

La COP 21… COP ? C’est l’abréviation de « Conférence des parties » des Nations Unies. 21 ? C’est la 21e fois que les parties se rencontrent. Cette 21e rencontre a lieu à Paris. Il y a 196 parties : 195 États du monde plus l’Union européenne. La première rencontre a eu lieu en 1992 à Kyoto.

Pourquoi une COP ?

Depuis plusieurs dizaines d’années, des scientifiques disent que la Terre se réchauffe à cause des gaz rejetés par les industries, les voitures, l’agriculture… Ce sont les gaz à effet de serre, surtout le dioxyde de carbone et le méthane. Si la Terre se réchauffe trop, il y aura beaucoup plus de sécheresses, d’inondations, de tempêtes, etc. Il faut essayer de ne pas dépasser les 2 degrés de réchauffement pour éviter de grandes catastrophes. Et les scientifiques viennent d’annoncer que la Terre pourrait se réchauffer jusqu’à 4,8 degrés d’ici 2100, si on ne fait rien.

Le but de la COP 21 ?

Depuis plusieurs années déjà, les dirigeants des États se sont engagés à rejeter moins de gaz à effet de serre. Mais les efforts ne sont pas suffisants. Si on tient compte des rejets de gaz prévus, on atteint un réchauffement de 2,7 degrés ! À Paris, les représentants des pays du monde essaient donc de trouver un accord pour ne pas dépasser les 2 degrés de réchauffement.

Comment réussir la COP 21 ?

Pour rejeter moins de gaz à effet de serre, les États doivent changer leur politique en matière d’énergie, d’industrie et d’économie en général. Cela touche des nations et grandes entreprises. C’est pour cela que l’on discute depuis longtemps sans trouver un accord. Par exemple, les entreprises automobiles veulent toujours vendre plus de voitures. Pourtant, quand on brûle le pétrole, on rejette beaucoup de dioxyde de carbone, donc de gaz à effet de serre.

Et certains pays, comme l’Arabie Saoudite, veulent toujours vendre beaucoup de pétrole. D’autres, comme l’Inde, un énorme pays, devient une grande puissance économique et ne veut pas arrêter son développement industriel.
Pour cette COP 21, il y a quand même de l’espoir. Les États-Unis et la Chine sont deux puissances industrielles. Les deux pays rejettent beaucoup de gaz à effet de serre. Et ils sont prêts à faire plus d’efforts que par le passé.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Aniamioi Etienne

    Le 10 mars 2016 à 07:52

    Le cope21 nous touche enormement pour la simple raison que nous somme situé dans le pacifique et que nous avions des atolls qui sont habiter par quelque millier d’habitant et qui risque de disparaître sous les eaux dans peu de temps.

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de