L’Europe de la dette


 Cahiers  Le prix fort
Le 1er janvier 2008 | |  2 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Partout en Europe, les ménages ont plus de dettes qu’il y a quelques années. Depuis 2002, la somme totale que les ménages doivent a beaucoup augmenté. Mais la situation n’est pas la même d’un pays à l’autre. L’endettement des ménages varie selon la fiscalité, les lois, l’évolution du prix des logements, le niveau des taux taux pourcentage, partie d’un ensemble d’intérêts et le climat économique de leur pays.

En Belgique

Les Belges ont tendance à rénover leur habitation plutôt que d’en changer. Il faut dire que les frais d’enregistrement et de notaire sont très élevés quand on achète un logement. Le niveau de crédit à la consommation est parmi les plus bas d’Europe.

L’endettement à court terme diminue. Depuis quelques années, il existe des mesures pour limiter le surendettement. Par exemple, on a créé un fichier positif. L’organisme qui prête de l’argent doit consulter ce fichier avant d’accorder d’un nouveau crédit. Il y a aussi une meilleure information pour expliquer le système de crédit et ses risques. L’organisme prêteur doit expliquer le crédit au client. Celui-ci a 7 jours de réflexion après une signature pour renoncer au crédit.

C’est en Irlande, en Grèce et en Espagne que l’endettement des ménages a le plus augmenté. Mais c’est au Danemark et aux Pays-Bas que les ménages sont les plus endettés. La somme moyenne que chaque ménage doit représente deux années de leurs revenus bruts.

En Allemagne, la situation est stable car peu de gens sont propriétaires de leur logement. Ils n’ont donc pas fait d’emprunt pour s’acheter une maison. Par contre, de plus en plus de familles à faible revenu ont des crédits à la consommation.

En France, c’est dans l’immobilier que les familles sont le plus endettées. Cela a été favorisé par la baisse des taux d’intérêt.

En Italie

La population est la plus sage. En Europe, c’est la population qui semble la moins endettée. Pourtant, de plus en plus d’Italiens achètent leur logement. C’est aussi en Italie que les gens font le moins de crédits à la consommation.

C’est en Grande-Bretagne que la situation semble la plus critique. Les prix des logements sont devenus inabordables. La population s’endette pour des périodes de plus en plus longues : prêts sur 40 ou 50 ans. On parle même de prêts hypothécaires sur des durées de 60 ans. Dans ce pays, les emprunts se font le plus souvent à taux variable. Les Britanniques doivent donc rediscuter régulièrement leur taux d’intérêt avec la banque.

Avec l’augmentation du coût de la vie, d’autres systèmes de crédits ont été créés. Par exemple, on peut hypothéquer son habitation pour acheter des biens de consommation courants. Ainsi, vous pouvez donner une partie de votre maison en garantie pour acheter un frigo, une voiture, une cuisine équipée...

Les systèmes de prêts les plus variés se sont développés. Ainsi il existe des prêteurs sur gages, des prêteurs à domicile et des prêteurs « jour de paie » : pour des crédits non garantis.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • R.JUST

    Le 19 avril 2008 à 17:12

    Tu as raison, Nous avons tous raison. Il vaut mieux être bête ; beaux et riches que pauvres et moches.Ahlala !

    Répondre à ce message

  • Mumu

    Le 21 janvier 2008 à 22:11

    un ami espagnol m’a dit qu’en Espagne, cela arrivait souvent que l’on accorde des prêts sur dix ans pour une voiture neuve.

    Une bagnole que l’on va peut-être ratatiner un an plus tard... et qui de toute manière ne vaudra plus grand chose au bout de trois quatre ans...

    Tout ça parce que sans ces prêts à très long terme, presque plus personne n’a les moyens d’acheter une voiture neuve

    C’est ça le libéralisme !

    Et en Belgique, on n’en est peut-être pas si loin...

    Et on s’étonne que la récession guette...

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de