L’euro dans tous ses Etats


 Cahiers  Le prix fort
Le 1er janvier 2008 | |  1 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Pour être dans l’euro, les pays ont accepté un pacte de stabilité. C’est un pacte de stabilité des prix. C’est la Banque centrale européenne qui est la gardienne de ce pacte. Le pacte oblige, entre autres, les Etats de l’euro à ne pas avoir un déficit déficit ce qui manque pour qu’un budget soit en équilibre supérieur à 3% des richesses créées pendant un an dans leur pays. En plus, les gouvernements doivent mener une politique qui vise à l’équilibre budgétaire. Ces règles très sévères sont souvent critiquées par les dirigeants des Etats de l’euro eux-mêmes. Ce sont pourtant eux qui ont fixé les règles. Ces règles ont été fixées dès le traité de Maastricht de 1992. Les règles sont très sévères : on se souvient de l’inflation à plus de 10% des années 1970. A cette époque, beaucoup d’Etats européens se sont endettés et même surendettés. Et dans les années 1980, c’est une politique néolibérale qui a pris le dessus. Alors, depuis on réduit le rôle de l’Etat dans l’économie. On privatise les entreprises publiques ou on les gère comme des entreprises privées. On diminue les dépenses publiques. On laisse faire la concurrence concurrence compétition entre entreprises pour être le plus rentable et gagner des marchés sur les marchés. On lutte contre toute inflation et on fait avant tout confiance à la monnaie. Même si on voit que cela ne règle pas tous les problèmes.

TV


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Ahmed

    Le 23 avril 2008 à 20:44

    Bonsoir, je voudrais donner un avis concernant l’ensemble du site. Je suis entrain de donner un grand coup de main à une grande amie pour son cours d’actualités économiques à l’ULB dont le susjet est justement le pouvoir d’achat des ménages belges. Il es génial. Il me permet de comprendre certains mécanismes. Bien sûr, je dois également faire référence à ses syllabi surtout de macroéconomie. Il n’empêche, je comprends mieux la situation actuelle ainsi je pourrais la lui expliquer.

    Merci, et je ne fais pas l’économie de mercissssssssss......

    A bientôt.

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de