PMTIC


 Cahiers  Lumière sur Internet
Le 1er mars 2007 | |  11 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

L’informatique est partout. Et Internet devient un des principaux moyens de communication. Il a presque dépassé la Poste et le téléphone. Mais tout le monde ne sait pas se servir d’Internet. Depuis 2002, la Région wallonne propose aux demandeurs d’emplois une formation gratuite pour comprendre et utiliser Internet.

Dans notre vie de tous les jours, nous sommes amenés à utiliser de plus en plus souvent Internet et l’ordinateur. L’administration et de nombreux services demandent aux citoyens d’utiliser ces nouveaux moyens de communication. Par exemple, les recherches d’emploi se font par ordinateur. Les banques proposent aux clients de gérer leur compte via Internet. Les photos de famille ne se traitent plus avec des pellicules chez le photographe mais avec des fichiers informatiques à la maison.
Souvent, les enfants manient facilement la souris comme ils maniaient l’ardoise ou le boulier compteur aux siècles passés. Beaucoup d’adolescents ont grandi avec l’informatique. Mais les adultes n’ont pas nécessairement tous eu la possibilité de s’adapter à ce nouvel outil. Pour beaucoup, l’informatique reste un mystère, un truc barbare bien trop compliqué à manipuler ! Plus on attend et plus on a peur. Et on a l’impression qu’on n’y comprendra jamais rien.

Un plan de formation

Pour aider les personnes à faire leurs premiers pas en informatique, la Région Wallonne a un plan : le PMTIC. PMTIC signifie : Plan Mobilisateur des Technologies de l’Information et de la Communication. Ce programme a été créé dans le cadre du Contrat d’avenir pour la Wallonie. Le PMTIC est une formation gratuite de 48 heures découpée en 3 modules. Elle est destinée aux plus de 18 ans débutants en informatique. Elle s’adresse en priorité aux demandeurs d’emploi qui ne connaissent rien ou pas grand-chose à l’ordinateur et à Internet.

Dans le premier module, on apprend d’abord à apprivoiser l’ordinateur. On apprend à manier la souris, le clavier et on se fait une idée de « comment ça marche ». Ensuite, on découvre Internet et ses 2 utilisations principales : la recherche d’informations et le courrier électronique, les emails.
Dans le second module, on fait des exercices pour mieux utiliser Internet. Puis, on commence à apprendre le traitement de texte. Dans le dernier module, on approfondit les traitements de texte et on découvre les tableurs.

Cette formation est organisée par groupes de 10 à 16 stagiaires en moyenne. Chaque apprenant avance à son rythme en suivant les explications et les exercices du programme informatique. Un formateur spécialisé introduit les différents chapitres, donne des explications au groupe et répond aux questions ou aux difficultés de chacun. En Wallonie, environ 90 associations reconnues organisent cette formation.
Les deux-tiers des personnes en formations sont des femmes.

Ce plan a beaucoup d’effets positifs pour les stagiaires en formation. Certains retrouvent un emploi ou s’inscrivent dans une formation plus longue et plus complète. Pour tous les stagiaires, cela permet de communiquer avec les plus jeunes, de rester dans le coup, d’aider les enfants dans leur scolarité, de communiquer à moindre frais avec des gens qui habitent dans un pays lointains...

Site : http://www.pmtic.net

Marie-Luce Scieur


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Inna

    Le 13 mai 2011 à 10:57

    Grâse à PMTIC j’ai apris a communiqué avec le Monde ! Merci !

    Répondre à ce message

  • boullet

    Le 25 novembre 2009 à 15:15

    Pas facile mais avec l’aide des formateurs j’y arrive.

    Répondre à ce message

  • catherine

    Le 25 novembre 2009 à 15:12

    je trouve ces cours tres intéressant etant donné que l on se retrouve dans un siecle ou l on ne se sert quasiment que d ordinateurs pour la plupart des societes !!!!

    Répondre à ce message

  • lila

    Le 25 novembre 2009 à 15:12

    je trouves que s’est un grand plus à d’écouvrire

    Répondre à ce message

  • wafaa

    Le 25 novembre 2009 à 15:11

    c’est magnifique et c’est trés interessant.merçi funoc FUNOC Formation pour l’université ouverte de Charleroi

    Répondre à ce message

  • marylou

    Le 25 novembre 2009 à 15:09

    jeremy genial comme prof lol

    Répondre à ce message

  • afilal

    Le 9 novembre 2009 à 13:51

    j’ai suivi un cours de formation d’apprentissage, sur un ordinateur je trouve ca vraiment tres nécéssaire parce que je travail mon orthographe, et je trouve cela vraiment tres agreable,comme exploration :

    Répondre à ce message

  • selda

    Le 9 novembre 2009 à 13:46

    C’ est moins compliquée que ce que je pensais d’utiliser un ordinateur.

    Répondre à ce message

  • boubou

    Le 9 novembre 2009 à 13:46

    le pmtic permettre a voire des truc plus importemp sur tous

    Répondre à ce message

  • nora

    Le 9 novembre 2009 à 13:46

    C’est tres bien et c’est extra clair

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de