Une pauvreté qui ne recule pas


 Cahiers  Pauvre de nous !
Le 13 décembre 2010 | |  3 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

La Belgique vient de sortir les chiffres sur la pauvreté de la population. C’est une enquête qui se fait chaque année dans les pays européens. Résultat ? Presque 1 personne sur 7 est pauvre en Belgique. Un chiffre stable mais qui reste effrayant en cette année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

La Belgique publie les chiffres de la pauvreté. Depuis plusieurs années, les pays européens font une enquête pour mesurer le risque de pauvreté de la population (1). Comment fait-on ? On fixe un seuil de pauvreté (2). En 2009, il est fixé à 966 euros par mois pour un isolé. Pour un ménage avec 2 enfants, il est fixé à 2 029 euros par mois. Les personnes qui vivent en Belgique et qui ont un revenu en dessous de ces seuils sont « pauvres ». On ne mesure pas la pauvreté en analysant la situation de tous les habitants du pays. C’est une enquête scientifique qui se base sur un échantillon de 6 000 ménages (11 000 personnes au total). On interroge ces personnes sur leurs revenus et leurs conditions de vie. Résultats ?

La pauvreté est stable

En 2009, 14, 6 % de la population est « pauvre ». Presque 1 personne sur 7. C’est un taux taux pourcentage, partie d’un ensemble de pauvreté élevé. Elevé mais... stable. En 2008, le taux de pauvreté était de 14,7%. Evidemment, il s’agit d’une moyenne. Tout le monde n’est pas à égalité face au risque de pauvreté. Sans surprise, le taux de pauvreté est plus élevé en Wallonie qu’en Flandre : 18,4% pour les Wallons, 10,1% pour les Flamands. En plus de cette différence régionale, certaines catégories de personnes ont des risques plus élevés de pauvreté que la moyenne. Par exemple :
-Les femmes : 15,7%
-Les pensionnés : 21,65%
-Les chômeurs : 33,4%
-Les familles monoparentales : 36,9%
-Les personnes qui n’ont pas dépassé le diplôme du secondaire inférieur : 23,8%
Ici non plus, il n’y a pas de surprise. Les chiffres confirment les tendances des années précédentes. Les femmes ont un risque de pauvreté plus élevé que les hommes. Surtout que les familles monoparentales concernent beaucoup de mères qui vivent seules avec un ou plusieurs enfants. Même s’il y a des travailleurs pauvres (4,6%), les chômeurs ont un risque de pauvreté 7 fois plus élevé que les personnes qui ont un emploi. Les personnes qui ont un faible niveau d’étude ont un risque de pauvreté 3 fois plus élevé que celles qui un diplôme de l’enseignement supérieur (6,5%). Les personnes de plus de 65 ans ont également un risque plus grand de pauvreté que les autres.

Et sans la Sécu ?

Le taux de pauvreté en Belgique est donc stable mais reste élevé. Et il serait évidemment encore plus élevé sans la sécurité sociale et les transferts sociaux en général. Sans aucune protection sociale (chômage, pensions, soins de santé, allocations familiales,...) le taux de pauvreté serait de 40,7% soit plus de 4 personnes sur 10. S’il n’y avait que les pensions de retraite et aucune autre allocation sociale, le taux de pauvreté serait encore de 26,7%. On voit donc combien notre système de protection sociale est important.

Et avec la crise ?

L’enquête ne mesure pas que la pauvreté monétaire. Elle mesure aussi la pauvreté « subjective ». On mesure la pauvreté monétaire sur l’ensemble des revenus de l’année précédente. Ainsi, on évalue la pauvreté monétaire de 2009 sur base des revenus des ménages de toute l’année 2008. On interroge aussi les ménages sur leurs difficultés « à joindre les deux bouts » au moment de l’enquête. C’est la pauvreté « subjective ». Et en 2009, 21,1% des personnes interrogées disaient avoir des difficultés ou de grandes difficultés à s’en sortir. C’est à peu près le même pourcentage qu’en 2008. Mais en 2007, la pauvreté « subjective » n’était que de 15%. La crise est donc passée par là. 
Cette crise, l’enquête sur la pauvreté monétaire ne la mesure pas. Elle est basée sur les revenus 2008. D’ailleurs, la présentation officielle de l’enquête le souligne  : « Les résultats que nous venons d’énoncer sont-ils en contradiction avec l’actualité qui fait souvent état d’une augmentation de la pauvreté ? La réponse est (provisoirement) non. Comme nous l’avons déjà dit, les résultats présentés ici sont calculés sur base des revenus de 2008. L’impact de la crise financière ne s’y trouve pas encore, ou tout au moins pas entièrement. Par exemple, on n’y retrouve pas encore l’augmentation importante du nombre de personnes recevant le revenu minimum d’intégration (qui date de cette année)(...)  » C’est honnête... mais c’est dur.

Thierry Verhoeven

  1. Les chiffres de la pauvreté les plus récents (Direction générale statistique et information économique) :
    http://statbel.fgov.be/fr/binaries/EU-SILC%202009_fr_tcm326-113041.pdf
  2. Pour comprendre le calcul :
    http://cours.funoc.be/essentiel/article/article.php?id_art=2244

 

A lire 
Notre dossier Pauvre de nous !
Le baromètre interfédéral de la pauvreté :
http://www.mi-is.be/be_fr/02/armoedebarometer/index.html

 

 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • la joie

    Le 9 mai 2012 à 02:08

    Si la pauvreté augmente, c’est que la société est mal organisée.
    Il suffit de voir les causes comme l’instruction et l’éducation
    comme les femmes seules avec enfants qui ont difficile à gérer un travail et la famille surtout si le mari(ou la femme) a quitté le nid sans laisser d’adresse
    comme la santé ou et l’handicap
    comme le lieu où on vit
    comme le taux taux pourcentage, partie d’un ensemble de chômage because le travail part à l’étranger pour coûter moins cher .
    comme les immigrés qu’on utilise pour un travail moins bien rénuméré ou carrément en noir.
    Il faut donc améliorer les conditions de travail dans les écoles,
    Il faut améliorer les conditions de travail pour la justice et mieux former nos polices.
    il faut améliorer le travail ds le milieux hospitalier
    il faut améliorer les conditions de transport
    il faut relancer le commerce et l’industrie et simplifier l’administration
    Il faut améliorer,équilibrer,auditionner les budjets de chaque milieu ,les petites rivières font les grands ruisseaux.
    Il faut aussi être moins égoïste et être solidaire sans tomber dans l’assistanat gnangnan
    Chacun doit faire un effort et ne pas tirer profit sans rien donner en retour.
    Les marches bénéficiaires doivent être raisonnables et les parachutes dorés doivent être diminués ou supprimés qd le travail a été mal exécuté.
    On ne peut se permettre du blink blink outrancier par respect pour ceux qui ont si difficile à joindre les deux bouts.
    Il faut déplacer les planqués vers des places où on est en overdose de travail.C’est juste une question d’équilibre.
    Le flux migratoire doit être mieux pensé et mieux surveillé.Vivre dans une société, c’est avoir des droits mais c’est surtout et avant tout respecter ses devoirs.Il ne faut pas laisser la place aux extrêmes et à la haine .
    les inégalités,la division ,la crainte ,la méconnaissance n’engendrent que des chagrin.

    Répondre à ce message

  • inconnu

    Le 7 novembre 2011 à 10:26

    I really wish people would stop posting nonesense.

    Répondre à ce message

  • @lain le NO-made

    Le 9 octobre 2011 à 17:56

    JADIS, les IR-responsable ON les COLLOQUAIENT ! Depuis au moins 980 ils ( dirigent ? QUOI ??? QUI ???? ) ! > CRISIS !

    Le serpent est occupé à se mordre la queue !

    Le ( Capitalisme ? CANNIBALISME ! Phagociteur, agioteur, SPECULATEUR ;... ) signe sa MORT ! Malheureusement, en entraînant les + "FAIBLES" avec EUX/ELLES !

    Quant à ( nos ? ) ( dirigeants ? )( Politiques ? Ou politiCARDS ? ) ils sont pour la MAJORITE des I-gnobles, des IN-dignes !

    Quelqu’un s’étonneRAIT de ces "nouvelles" MARCHES, de + en + AMPLES, DISSIMINEES ( encore ce jour ) dans le MONDE ?

    N’y-at’il pas de quoi s’INDIGNER ?

    Je devRAIT revendiquer revendiquer réclamer avec force, réclamer comme un droit d’être Belge ( ANCIEN...Belge ) ?

    Je devRAIT m’étonner du fait que mon père ( Belge, aussi ANCIEN ) N’ait PLUS désiré revenir dans son EX-pays ? Et dire que NOS aïeux se sont fait TUER pour nous créer la ( Sé-CU-L ? ) !

    J’aurais Désiré aller jusqu’au bout de ma ( vie ? ) en pensant FORTEMENT : "un être humain est un être humain" ! > ÊTRE ??? Humain ??? Déjà 2 ( questions ? ) ESSENTIELLES !

    Ensuite, lorsque des nouveaux ( Belges ? ) sont ( entre de grands guillemets ! ) "Privilégiés" ( pour être MIEUX...EXPLOITES ! ) par rapport à des ANCIENS...Belges, N’y-a-t’il encore à ( S’INTERROGER ? ) ( Sauvons "Tchang" AVANT les NÔTRES ! "Vive Herge" ! ) ! > Egalité des chances ? Ou PER-VERSION de la DISCRIMINATION discrimination discrimination  ?

    Pour ma part je pense que la DEMAGOGIE est CONTRAIRE à la Démocratie ! Même si je DETESTE l’extrême-droite ( puisque Fidèle à Wilhelm Reich notamment ) celle-ci ne pousse que sur le PIRE des FUMIERS !

    Ne faudRAIT-il, alors, d’abord s’ATTAQUER au PIRE des FUMIERS ?

    VIVE les Indignés !

    @lain le NO-made, dont vous avez le Plaisir de divulguer ( CONFIDENTIALITE "OBLIGE" ! ? ) ( via Frédéric DEGISVES ) un autre PSEUDO...COUTUMIER !

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de