Quelle égalité ?


 Cahiers  Une chance pour l’égalité
Le 1er mai 2007 | |  2 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Quand on parle d’égalité, on compare les êtres humains. On évalue ce qui les avantage et ce qui les désavantage. Or, on peut comparer les citoyens selon leurs revenus, leur sexe, leur handicap... L’égalité ne sera jamais parfaite. Nous sommes tous différents. Cela ne justifie pas pour autant une société injuste. Une société où on est moins bien traité si on est femme, étranger, âgé, handicapé, homosexuel ...

Une démocratie doit prendre en compte ces différences et offrir à chacun les mêmes chances. Les mêmes chances de trouver sa place d’être respecté pour ce qu’il est, avec ses différences. Plusieurs directives européennes et plusieurs lois belges vont d’ailleurs dans ce sens. Ces directives et ces lois visent à créer une égalité des chances pour tous. Elles interdisent les discriminations. Dans l’Union européenne, il est interdit par exemple, de refuser un emploi à quelqu’un à cause de la couleur de sa peau, parce qu’il est homosexuel, ou encore parce que c’est une femme... En plus de la lutte contre les discriminations, on se préoccupe de l’égalité des chances dans les nouvelles politiques. Des actions positives sont menées (le nombre de femmes sur les listes électorales, par exemple).

Pourtant, si on interroge les citoyens de l’Union, la majorité d’entre eux admettent que les discriminations existent toujours dans la société. Par exemple, qu’il est plus difficile de trouver un logement, un emploi quand on est handicapé, arabe, noir, homo. Quand on est femme... Mais cela veut dire aussi que, nous, citoyens nous remarquons ces inégalités. Ce qui est un premier pas important vers plus d’égalité.

Les lois existent mais elles ne peuvent rien contre certaines discriminations. Elles ne peuvent pas, par exemple, empêcher un voisin de vous regarder de travers, si vous êtes homosexuel. Elles ne peuvent pas empêcher un employeur d’écarter votre candidature, sous un faux prétexte parce que vous êtes une femme.

La loi, seule, ne pourra rien changer à cela. Par contre, les écoles, les parents, ont un rôle à jouer pour modifier le regard que chacun de nous porte sur l’autre, le « différent ». 2007 est en Europe, une année de la lutte contre toutes les discriminations. C’est aussi l’occasion de célébrer la diversité. Parce que les différences entre les êtres sont une richesse pour la société.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Rosalie OH ! la colère.

    Le 10 mai 2012 à 12:21

    Depuis quand on diminue une indemnité indemnité argent versé à quelqu’un pour compenser une perte, pour réparer un dommage par rapport à l’habitude de devenir handicapé ??
    On ne s’habitue jamais à un handicap ,on le vit au quotidien avec courage en serrant les dents par rapport aux souffrances physiques et morales en essayant d’occulter le regard des autres.
    Chère madame Gaspart,nous sommes indignés pour vous.
    On vous embrasse ainsi que tous ceux que vous représentez !

    Répondre à ce message

  • Craig

    Le 16 juillet 2007 à 18:10

    Il semblerait qu’aux Etats-Unis il y a une inégalité particulière à être trouvée dans la distribution de ressources pour reconstruire une communauté après un désastre important. Le pas de restauration qui se produit dans Louisiane S.E, particulièrement à Nouvelle-Orléans tourne en dérision de la revendication que l’argent sera trouvé pour restituer les bâtiments et rendre la population à c’est la maison naturelle. Tandis que le gouvernement des Etats-Unis parle de la démocratie s’étendant il est évident que ce même gouvernement est incapable de protéger l’aide humanitaire immédiate et necessay pour ses propres gens dans Nouvelle-Orléans.

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de