Des élections qui changeront la Belgique

Lydia Magnoni

 Cahiers  Une, deux, trois... élections
Le 12 mai 2014 |  Lydia Magnoni |  1 messages

Le dimanche 25 mai 2014 est un jour important pour tous les citoyens européens mais particulièrement pour les Belges. Ce 25 mai 2014, les Belges votent pour désigner les eurodéputés qui représenteront leur pays au Parlement européen. Mais ils renouvellent aussi le parlement fédéral et les parlements des régions et communautés de Belgique.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

La Belgique est une démocratie. Démocratie, cela veut dire à l’origine : pouvoir du peuple. Et c’est une démocratie représentative : en votant, les citoyens choisissent des représentants qu’ils élisent directement ou indirectement. En votant, on donne sa voix à des femmes et à des hommes. On leur donne le mandat, le droit, de parler à notre place dans un parlement pendant une période de temps limitée. C’est donc toujours un choix important. Et ce 25 mai, les Belges renouvellent la plupart de leurs parlements : le parlement fédéral et tous les parlements des Régions et Communautés. Ces élections peuvent donc changer le visage politique de la Belgique.

On vote pour le Parlement fédéral

A la tête de l’État fédéral, il y a le roi, le Parlement et le Gouvernement fédéral. Tous siègent à Bruxelles. Ils prennent des décisions qui sont valables pour l’ensemble du territoire belge. Le roi signe les lois et nomme les Ministres mais il n’a pas beaucoup de pouvoir. Il doit tenir compte de ce que lui disent les responsables politiques. Et du poids des partis politiques au parlement.

Ce 25 mai, les électeurs belges vont renouveler le Parlement fédéral. Le Parlement fédéral est bicaméral. Ca veut dire qu’il se compose de deux chambres : le Sénat et la Chambre des Représentants.

Quand nous votons, nous élisons directement les députés de la Chambre des Représentants. Cette chambre se compose de 150 membres ou députés. Les sièges de la Chambre des représentants seront répartis entre les différents partis en fonction de leurs résultats dans les 11 circonscriptions électorales du pays.

Après le 25 mai 2014, on renouvelle aussi le Sénat. Mais, depuis la dernière réforme de l’Etat, nous ne votons plus directement pour les Sénateurs. Le Sénat qui sera mis en place après ces élections sera plus petit et aura moins de pouvoirs que celui d’aujourd’hui. Le Sénat comptera 60 Sénateurs. 50 seront élus indirectement (20 francophones, 29 néerlandophones et 1 germanophone). 10 Sénateurs (4 francophones et 6 néerlandophones) seront aussi choisis par les autres, ils seront "cooptés".

Le Parlement fédéral a le pouvoir législatif : il fait les lois et peut aussi en proposer. Il contrôle aussi le gouvernement fédéral. Il vote les impôts et le budget du fédéral.
La Chambre des représentants va avoir beaucoup plus de pouvoir que le Sénat. C’est la Chambre qui contrôle le gouvernement. Elle vote la confiance au gouvernement mais elle peut aussi ne pas la voter...
La Chambre fixe l’impôt et vote le budget fédéral. C’est elle qui accorde la nationalité belge aux étrangers qui demandent la naturalisation.
Le Sénat a moins de pouvoirs que la Chambre. Mais si on doit revoir la Constitution, par exemple, le Sénat décidera autant que la Chambre.

On vote aussi pour les Parlements des Régions et… des Communautés

La Belgique est un Etat fédéral, composé de trois Régions et de trois Communautés. Le 25 mai, chaque électeur vote aussi pour le Parlement de sa Région. Et renouvelle indirectement, le Parlement de sa communauté linguistique.
Les Parlements des Régions et Communautés prennent des décisions qui ne s’appliquent qu’à la Région ou à la Communauté.
Ils exercent le pouvoir législatif. C’est-à-dire qu’ils votent et proposent des « lois » qui s’appliquent à leur Région ou à leur Communauté. Ces « lois » s’appellent des décrets. Les « lois » votées par le Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale, s’appellent des ordonnances. Chaque parlement fixe aussi le budget de sa Région ou de sa Communauté. Il contrôle aussi l’exécutif, c’est-à-dire, le gouvernement de sa Région ou de sa Communauté.

Quelles compétences pour tous ces Parlements ?

La Belgique est un Etat fédéral, composé de trois Régions et de trois Communautés. En Belgique, les compétences sont réparties entre ces différents niveaux de pouvoir.

Les compétences du Parlement fédéral

Le Parlement fédéral est compétent pour la justice, l’armée, la police fédérale, la sécurité sociale (chômage, pensions, allocations de maladie et d’invalidité, allocations familiales. Il gère aussi les entreprises publiques et le nucléaire. Il s’occupe de la dette publique, de la politique des prix et des revenus.
Le Parlement fédéral s’occupe aussi de toutes les matières dans lesquelles les autres niveaux de pouvoir ne sont pas compétents : c’est ce qu’on appelle les compétences résiduelles…

Les compétences des Régions

Les Régions ont dans leurs compétences l’aménagement du territoire, l’environnement, (la gestion de l’eau et des déchets), l’agriculture, la forêt, la chasse et la pêche, mais aussi les transports, les travaux publics, le logement.
Elles s’occupent aussi de l’économie, de l’énergie et de l’emploi. Elles s’occupent enfin de l’organisation et du financement des communes et des provinces.

Les compétences des Communautés

Les Communautés ont surtout dans leurs compétences des matières liées à la langue et à la culture. Et surtout l’enseignement. Elle s’occupe aussi des médias, des sports, des loisirs, de la culture, de la jeunesse, et de ce qu’on appelle les matières personnalisables : la santé, l’aide sociale.
En Flandre, le Parlement Flamand a dans ses compétences les compétences de la Région flamande et celles de la Communauté flamande car la Région et la Communauté flamande ont fusionné.

Compétences et avenir du pays

La Belgique est depuis 1993 un État fédéral. Et depuis cette époque, au fil des diverses réformes de la Constitution, les Régions et les Communautés ont de plus en plus d’autonomie. Il y a donc moins de matières dans lesquelles l’Etat fédéral décide. Et de plus en plus de compétences vont aux Régions et Communautés. Certains partis séparatistes flamands, comme la NVA   voudraient que l’Etat fédéral abandonne encore plus de compétences et les laisse aux Régions. La NVA voudrait que la Belgique devienne confédérale. La Belgique serait ainsi divisée en Régions indépendantes qui abandonneraient certains pouvoirs à la Belgique.

Dans ce cas, que deviendrait Bruxelles ? Dans cette Région, la Communauté flamande et la Communauté française exercent toutes deux leurs compétences. Et quel serait le rôle du Roi ? La NVA veut aussi réduire le pouvoir du Roi, alors que beaucoup de partis le voient comme un gardien de l’unité de la Belgique. Or, la NVA a beaucoup de succès en Flandre. L’avenir de la Belgique est donc un des enjeux de ces élections.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Louis

    Le 19 juin 2014 à 17:32

    Et voilà, comme prévu, la NVA   a gagné les élections en Flandre. Comme quoi, le problème flamand-francophone, ce n’est pas seulement l’affaire des politiciens. Il y a bien des Flamands qui sont pour la fin du pays. Beaucoup de francophones ne s’en rendent peut-être pas compte parce qu’ils ne suivent pas assez ce qui se passe en Flandre. Il faudra bien un jour que les partis francophones proposent vraiment une solution pour la Wallonie et Bruxelles si on se sépare.

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.

Avec le soutien de