Quand Media Animation dessine la liberté d’expression

Lydia Magnoni

 Cahiers  Faut-il pleurer, faut-il en rire ?
Le 18 juin 2017 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
|  1 messages

Les dessins de presse et les caricatures font partie du paysage de la presse. Ils réussissent souvent, par quelques traits, à faire comprendre des sujets compliqués… Or, surtout depuis les attentats de Charlie Hebdo en 2015, on se pose beaucoup de questions : comment comprendre la caricature et le dessin de presse ? Et surtout comment en parler dans des classes et des groupes d’apprenants ? Media Animation a élaboré un outil pour aider enseignants et animateurs…


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

L’ASBL Media Animation fait depuis sa création de l’éducation aux médias. Elle mène actuellement un projet autour de la caricature. « Dessine-moi la liberté d’expression ». Car, il n’y a pas de mode d’emploi pour appréhender dessins de presse et caricatures.
Or, il est important que les jeunes puissent mieux analyser et mieux comprendre les caractéristiques, les enjeux, les limites de la caricature. Les caricatures fonctionnent souvent sur des stéréotypes et il est important de les décrypter.

Le rôle des enseignants et des éducateurs

Les enseignants et les éducateurs jouent un rôle très important dans cette éducation. Ils peuvent sensibiliser les jeunes qu’ils encadrent. Oui, mais ils manquent parfois d’outils pour parler de l’humour et de la caricature dans des classes et des groupes en formation, surtout après des événements dramatiques qui tendent à diviser la société. Et pourtant, c’est précisément à ce moment-là qu’il devient urgent de prendre du recul, de mieux faire comprendre la caricature. Car la caricature est le plus souvent un outil d’éducation et de dénonciation, mais qui parfois aussi peut déraper et inciter à la haine.
Les enseignants ont besoin de supports pour s’engager dans l’enseignement de ce domaine. Car parler de l’humour ou de ce qui gêne, c’est encore éduquer… et c’est faire reculer incompréhension, intolérance et violence… C’est dans ce but que Media Animation a élaboré l’outil « Dessine-moi la liberté d’expression ».

Dessine-moi la liberté d’expression

L’outil « Dessine-moi la liberté d’expression » est un projet cofinancé par l’Union européenne. Il a été élaboré dans le cadre du projet européen BRICkS : Bâtir le Respect sur Internet en Combattant les discours de haine. Le Projet européen BRICkS rassemble la Belgique, l’Allemagne, l’Italie et la République Tchèque.
BRICkS lutte contre la propagation des discours de haine sur internet. Des discours de haine à l’encontre des minorités et des migrants, notamment. Comment ? En éduquant les utilisateurs et les producteurs de contenus sur le web. Et en se servant d’Internet pour encourager le dialogue interculturel.
L’outil « Dessine-moi la liberté d’expression » propose d’explorer le genre de la caricature, à partir de la lutte contre les discours de haine et les discriminations. L’outil en tant que tel s’adresse principalement aux enseignants et aux animateurs qui encadrent des jeunes entre 15 et 20 ans, à l’école ou ailleurs. Car il est fondamental fondamental très important, de base de bien définir la liberté d’expression et de s’appuyer sur des valeurs de citoyenneté. Il faut aussi développer chez les jeunes un esprit critique et les rendre capables d’identifier les fausses nouvelles, les hoax hoax mot anglais : fausse nouvelle malveillante lancée sur internet et diffusée par les internautes , et prendre de la distance par rapport aux théories du complot.
Le but est d’aider ces jeunes à analyser les spécificités de la caricature, à reconnaître les stéréotypes pour les remettre en question et à comprendre les enjeux de la liberté d’expression dans les médias aujourd’hui. Les étudiants seront aussi invités à s’exprimer au moyen des techniques de la caricature…
6 thématiques
Le contenu de l’outil est structuré autour de 6 sous-thématiques ; six unités avec un contenu théorique et entre 3 à 5 activités pédagogiques. Chaque unité est un atelier de deux heures (2 périodes de 50 minutes) .

Voilà le détail de ces unités :

Unité 1 – Le genre de la caricature
Unité 2 – L’évolution du genre à travers les époques
Unité 3 – Les spécificités de la caricature
Unité 4 – Focus sur les stéréotypes
Unité 5 – La caricature : liberté d’expression et limites
Unité 6 – Interactivité et lutte contre le discours de haine

Avant de publier la version finale de l’outil, Media Animation l’a largement expérimentée auprès de 400 jeunes avec des professeurs et des animateurs de la Fédération Wallonie Bruxelles. L’outil est en ligne à cette adresse : www.educaricature.be. Il suffit de demander un nom d’utilisateur et un identifiant pour y accéder. Il devrait être accessible sans identifiant à partir de la rentrée 2017.


http://www.media-animation.be

L’ASBL Média Animation milite depuis sa création pour une éducation critique du citoyen aux médias. L’ASBL est d’ailleurs reconnue depuis 1976, par le Service Général d’Education Permanente de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Et depuis 1995, Média Animation est reconnu comme "Centre de ressources en éducation aux médias" pour l’enseignement libre. Car depuis des années, Média Animation jette des ponts entre le monde de l’éducation permanente et le monde de l’enseignement.
Au fil du temps, Média Animation a adapté ses méthodes et ses projets à l’évolution des médias et de la société. Par exemple, l’ASBL a mené des recherches sur Internet alors que le réseau était encore un outil peu connu et réservé au monde universitaire.
Média Animation développe des partenariats avec beaucoup d’acteurs du monde associatif, social, culturel et éducatif,…

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

Ismaël Saidi : « Djihad,  une pièce pour rire de nous d’abord »
Ismaël Saidi : « Djihad, une pièce pour rire de nous d’abord »
Le 9 juin 2017
Derrière "Géhenne" et "Djihad", il y a Ismaël Saidi. Nous l’avions rencontré à Bruxelles lors du...
Même pas peur, sans OGM ni conservateurs
Même pas peur, sans OGM ni conservateurs
Le 13 juin 2017
En ces temps de crise et d’attentats, on a besoin plus que jamais de rire. Rire oui, mais sans...
Portfolio : dessins de presse et caricatures
Portfolio : dessins de presse et caricatures
Le 18 juin 2017
Derrière un dessin, il y a toujours une intention, un regard d’un dessinateur qui livre son...
Caricaturiste, fantassin de la paix et de la liberté
Caricaturiste, fantassin de la paix et de la liberté
Le 18 juin 2017
« Les dessins de presse nous font rire. Sans eux, nos vies seraient bien tristes. Mais c’est...

Vos commentaires

  • lionel

    Le 22 juin 2017 à 10:34

    je trouve que c’est une bonne idée, un bon projet, j’ai déjà mes identifiants sur cette plateforme, dans l’animation 2D il y a également cette notion de caricature, et il y aura un plus large public une fois que se sera accessible librement

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de