Territoire zéro chômeur


 Cahiers  Lutter pour une vie plus juste
Le 1er juin 2018 | Mise en ligne : Lydia Magnoni
Auteur : Thierry Verhoeven

Charleroi, en Wallonie, c’est un ancien bassin industriel. Dans la région, il y a beaucoup de chômage. Et on va lancer un projet appelé « Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée (TZCLD) ». Les chômeurs de longue durée ont des savoirs-faire ? Employons-les ! Donnons leur un vrai contrat de travail dans une entreprise à but d’emplois. Entreprise qui répond à de vrais besoins de territoires dans la région de Charleroi.

Par Thierry Verhoeven


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

PNG - 411.9 ko

Entreprises en guerre économique

En 1984, à Charleroi, les forces vives de la région créent l’opération 3E : entreprise, emploi, ensemble… Une opération pour aider à la création d’entreprises et au développement des PME. Le projet avait été critiqué. Une fois encore, l’État et les pouvoirs publics vont aider les entreprises privées, les patrons et les futurs patrons. Et, en plus, avec le soutien des syndicats... Est-ce bien le rôle de l’État et des syndicats ? Ceux qui défendaient le projet disaient qu’il fallait soutenir à tout prix nos entreprises, « faire bloc » derrière elles. Ils parlaient de « guerre économique ». Il faut dire qu’à l’époque un événement avait marqué les esprits. Le 7 mars 1984, un bateau de l’armée française avait tiré au canon sur des bateaux de pêche espagnols qui pêchaient dans une zone réservée aux bateaux français ! La guerre économique donc…

Entreprise à but d’emplois

En 2018, à Charleroi, le chômage est toujours là, les forces vives aussi… Et les forces vives soutiennent, entre autres, un projet pour aider à la création d’entreprises, mais l’esprit du projet est tout à fait différent de l’opération 3E . Ce sont les syndicats FGTB FGTB Abréviation de Fédération Générale des Travailleurs de Belgique. Sa couleur : le rouge. et CSC CSC Confédération des Syndicats Chrétiens, plutôt chrétien. Sa couleur : le vert. qui proposent ce projet qui s’appelle : « Territoire zéro chômeur de longue durée » ( TZCLD). Avec ce projet, on veut créer des entreprises, mais pas des entreprises « classiques ».

ATD Quart Monde ATD Quart monde ATD est l’abréviation de Agir Tous pour la dignité. Le Quart monde, c’est la partie de la population la plus défavorisée, la plus pauvre de la société.

Le projet n’est pas fait pour soutenir de grandes entreprises ou de jeunes sortis tout frais d’une école de commerce. Les entreprises créées vont répondre à de vrais besoins des territoires et les emplois créés réservés à des personnes au chômage depuis plus de 2 ans. Etonnant ? Oui et non car au départ le projet vient d’ATD Quart monde et est déjà expérimenté en France. Dans la région de Charleroi, les syndicats se sont dits : pourquoi pas chez nous ?
ATD Quart monde a lancé « Territoire zéro chômeur de longue durée » à partir de 3 constats.

1er constat
Personne n’est inemployable. Celles et ceux qui sont au chômage, même depuis longtemps, ont des savoirs-faire et des compétences. Il peuvent travailler si l’emploi est adapté.

2e constat
Il y a du travail. Beaucoup de besoins de la société ne sont pas rencontrés.

3e constat
Il y a de l’argent. Une personne au chômage de longue durée coûte de l’argent. Il reçoit des indemnités. Il faut gérer son dossier, l’accompagner dans sa recherche d’emploi. Il y a l’argent versé et aussi le manque à gagner puisque, par exemple, un chômeur paie rarement des impôts, etc. Cet argent peut servir à créer des emplois.

Transfert d’argent
Evidemment, ces entreprises sont là pour être utiles à une population sur un territoire. Elles ne sont donc pas rentables comme les autres entreprises. Pour les aider, on transfère l’argent que coûte un chômeur de longue durée à l’entreprise qui l’engage. Cet argent permet d’assurer 70 % du fonctionnement de l’entreprise. 30 % doivent donc venir de la vente de produits et services. Ces entreprises peuvent être des entreprises de livraison, de soutien ou de garde scolaire, de bibliothèque itinérantes, etc. Les chômeurs engagés, sur base volontaire, sont payés au salaire légal minimum avec un contrat à durée indéterminée.

Ca marche
En France, le projet fonctionne vraiment depuis un an et l’expérience va durer 5 ans. Après, on fera le bilan. Si ça marche, on continuera et on fera beaucoup plus de TZCLD. Car pour l’instant, il y a 10 TZLCD sur des micro territoires. « Micro » parce que ces entreprises sont là pour rencontrer des besoins de proximité, de quartiers, de villages, de très petites villes. 454 personnes travaillent déjà dans ce type d’entreprises sur les 10 territoires et l’objectif est d’étendre l’expérience à d’autres territoires et d’arriver, en 2020, à 2 000 emplois créés.

Ca marchera

A Charleroi, l’expérience sera aussi « micro ». Il reste encore pas mal de problèmes à régler avec les administrations publiques, avec l’ONEm ONEm abréviation de l’Office national de l’Emploi , etc. Mais le projet est lancé. Et aux grincheux qui vont trouver que ce ne sont que des microprojets sur des microterritoires de Charleroi et que peu de chômeurs de longue durée retrouveront du travail par rapport au nombre total de chômeurs. On répondra : c’est vrai, mais TZCLD peut s’étendre. En plus, personne ne dit que c’est une solution miracle. C’est en tout cas une solution innovante.


Auteur : Thierry Verhoeven
Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

1886, une révolte ouvrière
1886, une révolte ouvrière
Le 7 mai 2018
Dans l’histoire du mouvement ouvrier, il y a eu beaucoup de grèves et de manifestations. En...
Pour la santé, faites du bruit !
Pour la santé, faites du bruit !
Le 6 février 2018
En Belgique, des dizaines d’associations lancent un grand débat sur les soins de santé. Pendant...
Et si nous pensions pensions
Et si nous pensions pensions
Le 27 mai 2018
En Belgique, le gouvernement veut créer un nouveau système de calcul des pensions. Les syndicats...
Pauvreté, encore et toujours...
Pauvreté, encore et toujours...
Le 16 octobre 2017
Le 17 octobre, c’est la Journée mondiale du refus de la misère. Comme chaque année, lors de cette...

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de