Pour parcourir le cahier "Lutter pour une vie plus juste"


 Cahiers  Lutter pour une vie plus juste  Le GPS du cahier
Le 1er juin 2018 | Mise en ligne : Lydia Magnoni

Pour vous aider à voyager dans ce cahier, en voici le GPS. D’autres parcours sont, bien sûr, possibles. Nous faisons des articles en fonction de l’actualité, mais en gardant des fils conducteurs sur les sujets que nous avons choisis. Nous les réunissons ensuite dans un cahier, mais ils y sont toujours par date d’édition. Au-delà de la date, nous vous présentons ici ce qui a motivé la parution de ces articles.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

L’année dernière, nous avons écrit un cahier Casse sociale où l’on parlait du chômage et des licenciements dans les entreprises. Dans ce cahier Lutter pour une vie plus juste, nous présentons quelques actions, manifestations, mobilisations faites par des personnes, des associations, de plus grosses organisations. Pour montrer aussi que ce sont les femmes et les hommes qui ont fait l’histoire et qui la font toujours aujourd’hui.

1. Un peu d’histoire

Les grèves de 1886 sont un exemple, parmi beaucoup d’autres, des combats ouvriers.

1886, une révolte ouvrière

2. Les syndicats

Les syndicats légitimes

En Belgique, beaucoup de travailleurs avec ou sans emploi sont dans un syndicat. Ils sont puissants et relaient les demandes légitimes, justes, de leurs affilié·es. Pour continuer à faire l’histoire aujourd’hui, ils n’oublient pas de commémorer commémorer rappeler un événement, une date de l’histoire par une cérémonie officielle les grands événements du passé et de rappeler que leur combat est aussi pour les migrants et qu’ils dépassent les frontières d’un pays.

Demain, il fera jour, Camarades !

Le 1er mai, c’est la fête des travailleurs. Dans le monde entier, des syndicats et des partis politiques font donc la fête et aussi des meetings. Dans leur discours, les syndicats veulent montrer la justesse et l’utilité de leur combat qui dépassent la défense des travailleurs et dépassent aussi les frontières d’un pays.

Solidarité sans frontières

Les syndicats légaux

Les syndicats sont reconnus comme partenaire social à part entière. Ils négocient avec les patrons et le gouvernement. Dans la période actuelle, ce n’est pas toujours facile. Voyez la situation sur les pensions de retraite.
Et si nous pensions pensions

3. La pauvreté et la santé

Des associations ne représentent pas directement les travailleurs comme les syndicats, mais plus largement les personnes en difficulté. C’est le cas des associations qui organisent la journée de lutte contre la pauvreté. C’est le cas de l’expérience Territoire zéro chômeur. C’est le cas aussi des associations de Tam Tam.

Pauvreté encore et toujours

Pour la santé, faites du bruit !

Territoire zéro chômeur

4. Chaleur humaine

Beaucoup de personnes qui manifestent ne s’intéressent pas qu’à leurs « petits problèmes », ils s’inquiètent de toutes les misères de notre temps.
Avant la manif’, le tour du monde en 80 minutes

5. Encore un peu de mémoire

Les mouvements des travailleurs ont été relayés par une gauche politique. Notamment à une époque, par les partis communistes qui ont, pendant plusieurs dizaines d’années, beaucoup influencé les mouvements sociaux. Aujourd’hui, les partis communistes ont presque tous disparu. Certains sont encore là et commémorent les grands événements de l’histoire sociale qui est aussi leur histoire.

Commémoration communiste


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de