Quand les pays du Nord aident ceux du Sud


 Cahiers  Nord/Sud
Le 1er janvier 2007 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

La Belgique, comme la plupart des autres pays du Nord de la planète, soutient financièrement les pays du Sud. Cette aide est ce que l’on appelle la coopération au développement. Le but : lutter contre la pauvreté.

Dix-huit pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud (1) reçoivent de l’aide financière de la coopération belge au développement. En 2005, le montant de cette aide belge était de 1,5 milliards d’euros. Cette somme correspond à 0,53% du Revenu national brut de notre pays. Les responsables belges veulent, d’ici 2010, augmenter cette somme pour qu’elle atteigne 0,7% du RNB. Certains pays consacrent un pourcentage de leur RNB plus élevé à la coopération. Mais la Belgique est à la 10e place en ce qui concerne l’aide offerte aux pays du Sud.

Et l’Europe dans ce domaine ? L’Union européenne consacre également une partie de son budget à la coopération au développement. Une grande partie de cette aide va à 77 pays d’Afrique, des Caraïbes ou du Pacifique. Mais elle va aussi à certains pays d’Asie et d’Amérique du Sud.

Faire reculer la pauvreté

image
Un petit hôpital au Kenya - Photo : Flémal

Comment l’aide de la Belgique parvient-elle concrètement aux populations de 18 pays en développement pays en développement pays du Sud de la planète plus pauvres que les pays du Nord.  ? Une petite partie de cette aide est donnée directement aux dirigeants des Etats. Ceux-ci se chargent, en principe, de les réutiliser dans des projets bien précis. Mais la plus grande part de cet argent va aux ONG. Les ONG réalisent des projets concrets dans le pays. Enfin, une partie de l’aide permet aux universités belges de développer des recherches et de travailler avec des spécialistes des pays du Sud. D’une manière générale, l’aide de la coopération au développement doit servir à lutter contre la pauvreté. Pour cela, on a choisi 4 grands secteurs : la santé, l’enseignement, l’agriculture et les équipements de base. Par ailleurs, dans ces différents thèmes, les droits de l’enfant, l’égalité entre hommes et femmes ainsi que le respect de l’environnement sont aussi pris en compte.

Anouck Thibaut

Pour mieux comprendre la manière dont cet argent belge est utilisé, prenons des exemples dans le domaine de la lutte contre le Sida. Au Bénin, 1,9 million d’euros sont donnés aux autorités du pays afin de les aider à mettre en place des infrastructures et à acheter du matériel. Ceux-ci permettent de faire des transfusions sanguines sans le risque d’être contaminé par le virus. Une partie de l’aide de la coopération belge va à certaines universités belges. Celles-ci font des tests pour améliorer certains traitements ou certains examens médicaux au Cambodge, au Rwanda, au Mozambique...

(1) Afrique du Sud, Algérie, Bénin, Bolivie, Burundi, Equateur, Mali, Maroc, Mozambique, Niger, Ouganda, Pérou, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Territoires palestiniens, Vietnam.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de