Parcourir le cahier "Une Guerre en Europe"


 Cahiers >  Une guerre en Europe >  Le GPS du cahier Le 23 mars 2022 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven

Que trouve-t-on dans le cahier "Une Guerre en Europe?"

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

1. Les causes de la guerre
Vladimir Poutine et les autorités russes voient l’OTAN OTAN Organisation du traité de l’Atlantique Nord. Les Etats-Unis, plusieurs pays occidentaux ainsi que la Turquie sont membres de l’OTAN. C’est une organisation militaire qui intervient en cas d’agression d’un de ces membres . comme une menace. L’OTAN est une alliance militaire et politique dominée par les Etats-Unis d’Amérique. C’est vrai que l’OTAN est de plus en plus grande, mais Vladimir Poutine utilise aussi cela comme prétexte prétexte fausse raison que l’on donne pour cacher la vérité sur ses intentions. pour faire la guerre en Ukraine.

Ukraine, comment en est-on arrivé là ?
La Russie et les Occidentaux Occidentaux Etats-Unis(+Canada) et les pays d’Europe de l’Ouest n’arrivent pas à se mettre d’accord sur l’Ukraine. L’Ukraine est un pays entre la Russie et l’Europe. Elle a des accords avec l’Union européenne et l’OTAN. La Russie se sent menacée. Le président russe Vladimir Poutine veut stopper l’influence de l’OTAN et des États-Unis en Ukraine et en Europe de l’Est. Depuis quelques semaines, la tension est extrême.

Poutine signe la fin de la paix
En Ukraine depuis 2014, 2 républiques pro-russes pro-russes pour les Russes veulent se séparer de l’Ukraine. Ces républiques ne sont reconnues par aucun pays du monde. Ce 21 février, Vladimir Poutine, président de Russie, les a reconnues officiellement. C’est une provocation qui met fin aux espoirs de paix dans la région.

L’OTAN voit de plus en plus grand
Avec la fin de l’URSS URSS Union des Républiques socialistes soviétiques souvent appelée Union soviétique. L’URSS a éclaté et disparu en 1991. C’est aujourd’hui la Russie et d’autres pays indépendants. en 1991, on pouvait s’attendre à la fin de l’OTAN, alliance militaire et politique créée en 1949 pour faire face à la menace soviétique. Pourtant l’OTAN n’a pas disparu et s’étend en Europe de l’Est. La Russie se sent menacée. Vladimir Poutine réagit.

2. L’Ukraine
Grande comme la France, 44 millions d’habitants, l’Ukraine est à la frontière entre l’Europe et la Russie. La population est une population mélangée de Russes et d’Ukrainiens, il y a les russophones russophones Personnes dont la langue maternelle, la langue source est le russe et les ukrainophones ukrainophones Personnes dont la langue maternelle, la langue source est l’ukrainien . Les agressions russes ont renforcé le sentiment d’union nationale des Ukrainiens.

Une présentation de l’Ukraine,une vidéo du "Dessous des cartes"
La très bonne émission "Le Dessous des Cartes" de la chaine de télévision Arte propose une présentation géographique et historique de l’Ukraine. Avec cette vidéo de 5 minutes, on comprend mieux les origines de la situation en Ukraine.

L’Ukraine, quelques précisions
L’Ukraine est au centre de tensions entre la Russie et les Occidentaux. Pour mieux comprendre la situation, voici quelques précisions.

L’Ukraine : 3 morceaux et une ligne de front
En 2014, la Russie annexe la Crimée, une région d’Ukraine. En 2014, encore, 2 républiques se créent et leurs dirigeants veulent se séparer de l’Ukraine. L’Ukraine est en 3 morceaux.

Une Ukraine divisée oui, mais...
Une partie des Ukrainiens est proche du monde occidental. Une autre partie des Ukrainiens est proche du monde russe. L’Ukraine est divisée, mais la pression de la Russie sur le pays renforce le sentiment national dans le pays.

3. Etre pour la paix ?
En temps de guerre, ce n’est pas facile pour les personnes et les associations qui sont pour la paix de défendre leur position. En Belgique, l’association CNAPD a pris position au lendemain de l’entrée de l’armée russe en Ukraine. D’abord que l’armée russe se retire d’Ukraine, ensuite que l’OTAN arrête d’être agressive, c’est ainsi que l’on pourra négocier la paix. Une position qui n’est pas simple…

Trop tard pour la paix en Ukraine ?
Demander aux autorités russes de retirer leurs troupes d’Ukraine et demander à l’OTAN d’arrêter d’être agressive contre la Russie, c’est une position qui n’est pas facile à défendre. C’est pourtant la position de la CNAPD. La CNAPD est une coordination d’organisations de jeunesse et de mouvements d’éducation permanente qui milite pour la paix et la sécurité.

Un géant militaire pas si grand
La Russie a une armée puissante et des armes nucléaires. Au-delà de la tristesse de voir la guerre en Ukraine, nous avons peur. Et nous avons raison. On entend dire souvent : « Il faut que l’Europe s’arme plus pour faire face à la Russie et garantir la paix. » À voir les réalités, ce n’est pas si sûr. S’armer plus, cela ne sert peut-être à rien, cela peut être même dangereux.

4. Les réfugiés

Accueillir tous ceux qui fuient la guerre

Le 24 février, l’armée russe a envahi Ukraine. Et de nombreuses familles ukrainiennes fuient la guerre et les bombardements. En douze jours, la guerre a fait deux millions de réfugiés, dont une moitié d’enfants. On n’avait plus vu ça en Europe depuis la Seconde guerre mondiale.

5. Mouvement citoyen
Toute une génération d’Ukrainiens et d’Ukrainiennes tient à son pays et est prête à sacrifier beaucoup de choses pour vivre en démocratie. C’est la « génération Maïdan ».

Génération Maïdan
Fin 2013, des centaines de milliers d’Ukrainiens manifestent contre le pouvoir. Ils veulent une Ukraine plus proche de l’Europe. Ils veulent aussi moins de corruption et une meilleure vie économique et sociale. En 8 ans, il y avait eu quelques progrès. Mais, depuis que l’armée russe a envahi le pays, les espoirs que la situation s’améliore ont disparu.

Olga, la gym, l’Ukraine et la Suisse
L’Ukraine est malheureusement au centre de toutes les conversations pour le moment. Pour voir et comprendre le drame ukrainien, on peut aussi regarder un film ! Ce film, c’est « Olga »....

6. Les sanctions économiques et le gaz

L’Union européenne a pris des mesures pour paralyser en partie l’économie russe, mais l’Union européenne ne peut pas se passer du gaz russe.

La Russie est punie
Pour répondre à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les pays de l’Union européenne, les États-Unis d’Amérique et beaucoup de pays du monde ont sanctionné la Russie. Impossible de faire la guerre à la Russie avec de vraies armes. La guerre est économique et financière.

La Russie à plein gaz
L’Europe de l’Ouest achète beaucoup de gaz russe. Une grande partie de ce gaz passe par l’Ukraine. On comprend que le gaz joue aussi un rôle dans les tensions entre la Russie et l’Europe.

Le gaz européen
Les 500 millions d’Européens consomment 400 milliards de mètres cubes de gaz par an. D’où vient ce gaz et comment arrive-t-il dans nos usines et nos maisons ? Voici donc un petit tour de la question.

En Belgique, ça gaze ?
Seulement 6% du gaz consommé en Belgique vient de Russie. On pourrait donc se dire que si le prix du gaz russe augmente à cause des tensions en Ukraine, cela nous touchera peu. Et bien non !


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, la Belgique, c’est avant tout

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2022 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de