Posté dans : 1er Mai, Fête du travail ! La fête pour qui, cette année ?

28 avril 2008, 00:00

1. Le gouvernement annonce une augmentation nécessaire des titres-services pour les 2% d’index index Abréviation pour "indexation", c’est-à-dire une augmentation automatique de 2% des salaires et des allocations sociales quand les prix des marchandises et des services augmentent. de mai. Bon. Où vont donc les 2,48% supplémentaires d’augmentation à charge du contribuable client ? Au travailleur pour un salaire décent ? Qui contrôle les "charges" réelles des entreprises de titres services, les salaires des dirigeants et cadres subsidiés pas toujours présents au travail ? Les remboursements de frais de déplacement sans cesse en augmentation sont rares et les heures de déplacement parfois purement ignorées.
2. Le gouvernement annonce que la mesure coûte cher à l’Etat quelques 653 millions d’€. Bon. Si l’on prend les chiffres du Bureau du Plan, le coût d’un chômeur peut être estimé (chômage+manque à gagné en impôts directs, indirects et autres taxes) à plus de 30.000 € pour 2007. La mesure a mis au travail l’équivalent de 21.311 plein temps en 2007 selon l’ONEM ONEm abréviation de l’Office national de l’Emploi . Soit un coût d’un peu plus que 30.500 € soit 500 € de plus aisément compensé par la baisse du travail au noir, l’impact sur le chiffre du chômage et la mise en action, et non pas en assistance, de 47.049 personnes.
3. Le gouvernement annonce régulièrement un trou dans la caisse de Sécurité Sociale mais omet de rappeler la contribution de cette même caisse à d’autres objectifs, l’augmentation systématique des salaires des ministres sans commune mesures avec l’index, la contribution de cette caisse à "soutenir l’emploi" sans contre partie des entreprises et de l’accès de leurs produits à notre marché consommateur, la diminution systématique des interventions liées à la santé, etc.
4. Quand un ministre responsable d’un budget, ne pouvant expliquer un trou conséquent, sera-t-il écarté du gouvernement ? Quand un ministre n’ayant pas payé ses contributions ser-t-il démis de ses fonctions ? Quand une banque ayant grugé l’Etat remboursera-t-elle plus que quelques pourcents de sa dettes à l’Etat et donc au contribuable ?
5. Nous pouvons inverser les questions, quand le travailleur et contribuable sera traité de la même manière par l’Etat ?
6. Notre dernier grand pouvoir par rapport aux délocalisations ou obtention de subsides qui est l’accès à notre marché consommateur n’est JAMAIS mis en balance dans les tractations, au profit de qui ? Au détriment de qui ?

Répondre au commentaire ci-dessus


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le succès des écologistes aux élections, c’est une vraie prise de conscience pour l’environnement :

Clôture du précédent sondage "Sondage ", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2019 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de