mercredi 22 mai 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Citoyen du monde et de Tourinnes-la-Grosse

Julos est né à Écaussinnes dans la province du Hainaut, le 27 juin 1936. Il s’appelait alors Jules Beaucarne. Il a grandi dans la région et il a vécu une grande partie de sa vie à Tourinnes-la-Grosse, près de Beauvechain, dans le Brabant wallon, une région de Belgique francophone. C’est là qu’il est mort et qu’il est enterré. Mais le nom de Julos et ses mots rayonnent dans toute la francophonie, y compris au Québec. Car cet artiste a porté loin et haut les couleurs du wallon et du français de Belgique.

Julos wallon et francophone

Julos a appris le wallon en écoutant les conversations de son père, un marchand de machines agricoles. Après des humanités au collège Saint-Vincent de Soignies, des études supérieures qu’il ne termine pas, Julos fait plusieurs métiers : prof de gym, placeur d’antennes de télévision. Sa carrière de chanteur démarre par hasard en 1961. Il est en panne de voiture en Provence et comme la réparation coûte cher, il se produit sur des marchés, des lieux de passage.
Julos a chanté en français mais aussi en wallon. Il défend cette langue dont il dit : « Le wallon, c’est le latin venu à pied du fond des âges. »
En 1964, Julos enregistre son premier 45tours et en 1967 son premier 33tours( comme on disait alors). Au cours de sa longue carrière, il a fait 49 albums. Le dernier Le balbuzard fluviatile est sorti en 2012. Il a écrit plus de 500 chansons et 28 livres.

Julos artiste loin des modes

Julos Beaucarne est difficilement classable. Il n’a jamais aimé les modes, ces « maladies mentales entretenues par le commerce ». Il a été écologiste avant l’heure : un de ses albums, sorti en 1974, s’intitulait Front de libération des arbres fruitiers.
Dans les années 2000, il sera un des premiers à sculpter avec des objets de récupération. Il crée ainsi dans un champ, un ensemble de 36 pagodes post-industrielles en utilisant du matériel de chantiers qu’il empile.
Tout au long de sa vie, il a baladé dans toute la francophonie et au-delà, sa fantaisie et… ses pulls arc-en-ciel. Conteur, poète, sculpteur et comédien, il a toujours défendu des idées de paix, d’amour et de tolérance. Ces idées, il les a aussi incarnées. Car la nuit du 2 au 3 février 1975, un homme qu’il hébergeait assassine Loulou, sa femme à coups de couteau. Il reste seul avec ses deux enfants. Au lendemain du meurtre, il écrit une bouleversante « Lettre ouverte dans la nuit« , ave cette phrase «C’est la société qui est malade. Il nous faut la remettre d’aplomb et d’équerre, par l’amour, et l’amitié, et la persuasion». Et il conclut : «Je pense de toutes mes forces, qu’il faut s’aimer à tort et à travers». Il publie peu après « Julos écrit pour vous », son premier recueil de poésie.


Julos artiste reconnu

Julos Beaucarne était un citoyen du monde mais il était très attaché à sa région. Il y a été reconnu et honoré pour ses textes et sa poésie. En 1981, il enregistre La p’tite gayole, une chanson du folklore wallon qu’il remet au goût du jour. Il adapte aussi d’autres chansons du folklore wallon. Il tourne au Québec, au Mexique, au Maroc, en Algérie et en Inde.
En 1993, c’est à Julos Beaucarne que l’on demande de chanter à l’enterrement du roi Baudouin. Et en 2005, le roi Albert II le fait chevalier.
C’est aussi Julos qui signe en 2005, les textes poétiques qui illustrent les panneaux d’autoroute, ce qui fait de lui, s’amuse -t-il, le poète le plus lu de Wallonie.


Quelques citations célèbres de Julos

 » À force de péter trop haut, le cul prend la place du cerveau. »
« Ton christ est juif, ta pizza est italienne, ton café est brésilien, ta voiture est japonaise, ton écriture est latine, tes vacances sont turques, tes chiffres sont arabes et … tu reproches à ton voisin d’être étranger ! »
« Le voyageur ne prend qu’une direction ; le rêveur les prend toutes. »

Le lien vers le texte complet de la lettre dans la nuit, c’est ici

Discographie
1967 : Julos chante Julos
1968 : L’enfant qui veut vider la mer
1969 : Julos chante pour vous
1971 : Premières chansons
1972 : Arrêt facultatif
1974 : Front de libération des arbres fruitiers
1975 : Chandeleur septante cinq
1976 : Les Communiqués colombophiles
1976 : Julos chante pour les petits et les grands (disque pour enfants)
1978 : Mon terroir c’est les galaxies
1979 : Le Vélo volant
1980 : Le Chanteur du silence
1981 : La P’tite Gayole
1981 : L’Univers musical (1) (album instrumental)
1982 : L’Hélioplane
1984 : L’avenir a changé de berceau
1986 : L’Ère vidéo-chrétienne
1986 : Contes comptines et ballades (pour les petits et les grands)19
1989 : L’univers musical (2) (album instrumental)
1990 : 9/9/99, monde neuf
1993 : Tours, temples et pagodes post-industriels
1997 : Vingt ans depuis quarante ans
2000 : Co n’ rawète
2006 : Le Jaseur Boréal
2012 : Le Balbuzard fluviatile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image-1-4
La FWB nous donne quelques clés
image-1-1
Cessez-le-feu à Gaza
Students Block Sciences Po - Paris
De Columbia à Paris : pour Gaza !
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre