lundi 17 juin 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Et le vainqueur est… Biden


Les Américains ont voté le mardi 3 novembre. Après chaque élection, c’est l’agence de presse Associated Press (AP) qui déclare le vainqueur. Mais cette fois, il a fallu attendre le samedi 7 novembre, 4 jours après le vote pour que l’agence de presse AP déclare Biden vainqueur. On comptait encore les bulletins de votes dans quatre états, mais Joe Biden ne pouvait plus être rattrapé par son adversaire.

Une élection très mouvementée

Joe Biden était le candidat démocrate. Il affrontait le président sortant : le républicain Donald Trump. Cette campagne présidentielle a été marquée par la crise du coronavirus qui a fait beaucoup de morts aux Etats-Unis. Joe Biden a pris cette crise très au sérieux. Par exemple, il a organisé ses meetings où le public restait dans sa voiture pour respecter la distanciation sociale. Il portait le masque en public…
Son adversaire Donald Trump a fait tout le contraire. Il minimise depuis le début la crise sanitaire. Par exemple, il a fait pression sur les gouverneurs qui prenaient des mesures de confinement. Donald Trump a aussi continué les meetings et les apparitions sans masque, comme en temps normal.
Dans ce cadre, il était logique que Joe Biden encourage ses électeurs à voter de préférence à distance, par correspondance. C’est ce qu’ils ont fait. Par contre, les électeurs de Donald Trump se sont déplacés dans les bureaux de vote.

L’illusion de la victoire

La présidentielle américaine est un vote indirect, à la mécanique compliquée. Et ce vote peut réserver bien des surprises. Avoir au total plus de voix que son adversaire ne veut pas dire qu’on est gagnant. Il y a un nombre de grands électeurs pour chaque Etat et pour gagner, il faut avoir la majorité de vote des grands électeurs, c’est-à-dire 270 sur 538 grands électeurs.
Encore plus quand une partie des votes se passent par correspondance. Ainsi, mardi, au soir de l’élection, dans 7 états, on n’avait dépouillé qu’une partie des bulletins de vote, Le président sortant, le républicain Donald Trump était légèrement en tête, mais on savait qu’après les dépouillements des bulletins de vote par correspondance, Biden serait sans doute gagnant.

Lire aussi notre article Des électeurs plus grands que les autres

Sans attendre la fin du dépouillement, Donald Trump a déclaré qu’il avait gagné les élections. « Si vous comptez les votes légaux, j’ai gagné. Largement. Si vous comptez les votes illégaux, ils peuvent essayer de voler l’élection ». Il a commencé à faire pression pour que l’on arrête de compter les bulletins par correspondance, qu’il appelle les votes illégaux. Il s’est mis à dénoncer sans preuve des fraudes qui en fait n’existent pas. Il a menacé de faire des procès. Il a appelé ses partisans à se mobiliser. Son attitude lui a valu plusieurs rappels à l’ordre, même de la part de personnalités politiques de son camp.

Un vote à distance favorable aux démocrates

Chaque Etat est libre d’organiser comme il le souhaite le décompte des votes. Certains Etats comptent les bulletins de vote à distance au fur et à mesure qu’ils arrivent. D’autres ne commencent à compter que le soir des élections.
Dans les 7 états qui comptaient encore le 4 novembre, plus on avançait dans le compte des bulletins par correspondance, plus l’avance de Donald Trump diminuait. Logique: la plupart des électeurs démocrates prennent le covid au sérieux et ont suivi les conseils de Joe Biden. La plupart des votes par correspondance sont donc favorables à Biden.
Les résultats ont commencé à arriver Nevada, Michigan, Georgie… Mais jusque samedi 7 novembre, la situation est restée incertaine. Ni Donald Trump ni Joe Biden n’avait remporté les 270 votes de grands électeurs, nécessaires pour gagner l’élection.
Enfin les résultats de la Pennsylvanie sont tombés. La Pennsylvanie vote républicain depuis 1992. Mais Joe Biden a remporté, de peu, les 20 grands électeurs de cet Etat. Il totalise donc 279 grands électeurs. Dès cet instant, on pouvait annoncer que Biden était élu président sans attendre les résultats complets dans les 4 derniers Etats. Donald Trump a déjà annoncé qu’il allait contester les résultats.

Voir aussi notre ligne du temps USA du vote au serment

La carte interactive des résultats en temps réel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
2024-06-09T202459Z_2054971225_MT1HNSLCS000I55JYK_RTRMADP_3_HANS-LUCAS (1)
Contre l'extrême droite, Macron joue son va-tout
parlementfederalcamembert
Elections, barre à droite et division Nord/Sud
Sondageillu
Faut-il moins de ministres en Belgique?
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre