samedi 24 février 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Une guerre des armes et des idées

On appelle guerre froide, la période de fortes tensions entre les Etats-Unis et l’URSS de 1945 à 1991. Le terme « guerre froide » est une traduction de l’anglais cold war. On parle de guerre « froide » parce qu’il n’y a jamais eu de vraie guerre directe entre les Etats-Unis et l’URSS. Par contre, la menace était permanente à cause des armes nucléaires. Car les deux blocs s’opposaient par les idées et les armes.

La bombe atomique

Ce sont les États-Unis qui ont utilisé pour la première fois la bombe nucléaire, atomique. C’était au Japon en 1945. Les Etats-Unis ont lâché des bombes nucléaires sur les villes d’Hiroshima et de Nagasaki. Elles ont tué plus de 200 000 personnes, fait des centaines de milliers de blessés et dévasté des régions entières. Cela met fin à la Seconde Guerre mondiale et montre la puissance américaine au reste du monde et, surtout, à l’URSS. Quatre ans plus tard, en 1949, l’URSS possède aussi la bombe nucléaire. Cette menace nucléaire et la course aux armements vont peser tout au long de la guerre froide. Mais pourquoi cette guerre froide ?

Deux idéologies

La guerre froide est souvent définie comme une guerre « idéologique », car elle oppose 2 idées et 2 types de société différents. Essayons de les expliquer simplement. Du côté de l’URSS, c’est le socialisme qui doit aboutir au communisme. Cette idéologie dit que le monde est divisé en 2 classes sociales : les oppresseurs (les nobles, les bourgeois…) et les oppressés (les ouvriers, les paysans…). Le communisme veut d’une société sans classes sociales. Cette idéologie veut répartir les richesses et les mettre en commun pour réduire les inégalités et favoriser l’intérêt du peuple. Il n’y a pas de propriété privée des usines, des entreprises et des banques. C’est une propriété collective. Et en URSS, la propriété collective, c’est le plus souvent l’Etat.

Les États-Unis, eux, défendent le capitalisme. Cette idéologie dit que chacun doit chercher à s’enrichir et peut accumuler son capital. Le but est d’accumuler du profit. Cette idéologie est basée sur la propriété privée des moyens de production, sur les intérêts et libertés individuelles, sur la société de consommation.

Propagande

Tout au long de la guerre froide, chacune des 2 grandes puissances va essayer de convaincre le reste du monde que son modèle est le meilleur. Pour se faire des alliés, chaque camp va aussi tenter de montrer que « le plus fort c’est moi ». Les 2 blocs vont aussi utiliser la propagande pour se faire une image plus belle que celle de l’autre. Les États-Unis et l’URSS vont s’affronter à différents niveaux : culturel, sportif, scientifique… Des films comme James Bond ou Rocky ont aussi fait passer des messages idéologiques de guerre froide. Les Jeux olympiques et autres rencontres sportives sont l’occasion pour chaque camp de montrer sa supériorité. C’est aussi l’époque de la conquête spatiale : Américains et Soviétiques se lancent dans une course à l’espace, pour prouver que leurs technologies sont les plus modernes et efficaces.
La guerre froide, c’est aussi une folle course aux armements traditionnels et nucléaires. Depuis les années 1980, il y a eu plusieurs accords pour diminuer ces armements. La guerre actuelle en Ukraine risque malheureusement de relancer cette course.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
Affiche_rouge
Une affiche rouge contre les Nazis
essenart
Missak, Mélinée et Olga
palestineespoir
Palestine, l'espoir malgré tout
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre