vendredi 23 février 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Faire front contre les expulsions


A Bruxelles, 5 000 demandes d’expulsions ont lieu chaque année. Cela signifie que des personnes seules ou des familles sont mises hors de leur logement. Elles doivent quitter l’appartement ou la maison qu’elles louent ou qu’elles occupent. La première raison de ces expulsions : des loyers impayés. En effet, certaines personnes perdent leur travail ou perdent des aides sociales. Et les prix de l’alimentation et de l’énergie ne cessent d’augmenter. Par conséquent, certains locataires ne parviennent pas à payer leur loyer. Ils se retrouvent menacés expulsion et risquent de se retrouver à la rue. Certaines personnes, aussi, n’ont pas de papiers et pas d’aide sociale. Elles vivent dans des squats : elles occupent un logement sans payer de loyer. Et au bout d’un certain temps, elles sont expulsées.

Pour dénoncer ces expulsions, plusieurs personnes se sont regroupées en collectif : le Front Anti-Expulsions. Son crédo : « Le mal-logement n’est pas un problème individuel, réglons-le ensemble ! Organisons-nous ! » Le Front Anti-Expulsions tisse un réseau large de solidarité, en résistant contre les expulsions et en soutenant des personnes menacées d’expulsion. Toutes, les squatteurs, les occupants d’un logement temporaire, ou les locataires.

Des outils pour soutenir

Que se passe-t-il quand un propriétaire veut mettre sa locataire dehors ? À quoi ressemble une audience en justice de paix ? Est-ce possible d’éviter l’expulsion pour arriérés de loyer ? Et l’expulsion, ça se passe comment ? Et si vous êtes menacé d’expulsion. où trouver du soutien ou des informations ?
Pour tenter de répondre à ces questions, le Front Anti-expulsions a réalisé une brochure avec des informations utiles pour expliquer comment faire face aux expulsions légales d’un logement. Pour télécharger la brochure, c’est ici

Le collectif a aussi créé un podcast, une réalisation sonore, à écouter. C’est l’histoire de Madame Payer, une locataire qui a du retard dans ses loyers, et de Monsieur de Latune, son propriétaire qui veut l’expulser. À travers leurs parcours, le podcast raconte toute la procédure d’expulsion, en insistant sur les marges de manœuvre possibles et sur les droits des locataires. Pour l’écouter, c’est ici

Tous les lundis de 14h30 à 17h30, une permanence est organisée à Bruxelles (Buurtwinkel, Place Anneessens 13 à 1000 Bruxelles). « Ouverte à toute personne qui en ressentira le besoin, cette permanence est un lieu de rencontre pour nous aider à sortir de l’isolement et trouver ensemble les moyens de s’organiser pour lutter contre la précarité du logement et les expulsions de logement à Bruxelles », explique le collectif.

Enfin, vous pouvez qussi contacter le Front Anti-Expulsions par mail ou par téléphone : info@stopexpulsions.be – 0465 46 47 01
Plus d’infos : https://www.stopexpulsions.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
Affiche_rouge
Une affiche rouge contre les Nazis
essenart
Missak, Mélinée et Olga
palestineespoir
Palestine, l'espoir malgré tout
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre