samedi 13 avril 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Le Congo, la ligne du temps


[(Vous pouvez rejeter tous les cookies. Ensuite, vous mettez en plein écran et naviguez en avant et en arrière avec les petites flèches.)]

Répondez au Quiz en bas d’article

Voici le texte de cette présentation

500-1800

Si des peuples vivent au Congo depuis la Préhistoire, les premiers vrais habitants sont des Pygmées, la région se peuple aussi de ce que l’on appelle les Bantous. Petit à petit, ces populations s’organisent en chefferies indépendantes et en royaumes.

19e siècle

Les Européens explorent plusieurs fois la région du Congo au 19e siècle. Le roi des Belges Léopold II s’intéresse aux expéditions de l’explorateur Stanley. Stanley explore le Congo dans les années 1870-1880
Stanley achète aux chefs de tribu des territoires. Avec les hommes de son expédition, il utilise la violence et la brutalité quand les Congolais ne veulent pas signer le contrat. Plus de 500 contrats sont signés.
C’est ainsi que Léopold II devient propriétaire du Congo.

1885-1908, Léopold II

Le roi des Belges Léopold II est attiré par les richesses du Congo. Il devient propriétaire du Congo en 1885 jusqu’en 1908.
A l’époque, on exploite 2 grandes richesses: l’ivoire et le caoutchouc.
Pour forcer la population noire à travailler beaucoup et vite pour les blancs, on pille les villages,
viole les femmes, on massacre, on coupe des mains! On appelle le Congo le « pays des mains coupées ».
Suite aux atrocités commises par les Belges, il y a des campagnes internationales pour protester contre ces violences. En 1908, Léopold II doit donner le Congo à la Belgique.

1908-1960, le Congo belge
La Belgique met en place un système de gestion du Congo avec des fonctionnaires, des militaires et des missionnaires. C’est un système raciste.
Il y a moins d’atrocités que sous Léopold II, mais le système reste violent et la population noire n’a toujours aucun droit.
Une caricature montre le système colonial belge:

Au 1er plan, un soldat noir (engagé par la Belgique) fouette un autre noir avec la chicotte, nom du fouet très utilisé pour « punir » les noirs au Congo.
A gauche, le roi des Belges en chef d’Etat du Congo;
Les noirs habillés en prisonniers battus ou forcés à travailler;

1960 à nos jours, le Congo indépendant

1ère République de 1960 à 1965

Après 4 ans de grèves, d’émeutes, de manifestations pour l’indépendance, le Congo belge devient indépendant le 30 juin 1960.
Le 30 juin 1960, Lumumba, premier ministre, fait un discours qui ne plait pas aux Belges, aux Occidentaux et à d’autres responsables politiques congolais. Lumumba déclare au « nom du peuple congolais » qu’il veut un Congo vraiment indépendant où règne la justice sociale.
A gauche, le Premier ministre Lumumba, Assis: en blanc, le roi des Belges Baudouin et avec l’écharpe le président Kasa-Vubu,
Les Belges et les Occidentaux veulent continuer à contrôler le Congo. Pour eux, Lumumba est un ennemi.
Lumumba a aussi des ennemis politiques congolais. Il est arrêté puis assassiné le 17 janvier 1961.
Entre 1961 et 1965, il y a des troubles politiques et des violences au Congo.

2e République de 1965 à 1997

Le 17 novembre 1964, le général Mobutu Sese Seko fait un coup d’Etat et prend le pouvoir. Il sera président jusqu’en 1997. En 1971, Mobutu rebaptise le Congo en Zaïre. Il reste au pouvoir jusqu’en 1997. Mobutu met en place un régime autoritaire. Il y a un parti unique, le sien. La corruption est généralisée.
Les richesses du Congo profitent à Mobutu, à ses proches et aux entreprises étrangères, pas au peuple congolais. Un film du journaliste belge Thierry Michel a montré le pouvoir absolu de Mobutu.
Mobutu est nationaliste, mais il choisit le camp de l’Occident (Etats-Unis, Europe de l’Ouest). Il est donc soutenu par l’Occident. C’était aussi un grand ami de la famille royale belge. Baudouin et Fabiola au Congo, fin juin 1970. Pour Mobutu, le voyage des souverains belges est une onction royale donnée à son régime. © Isopix

3e République de 1997 à nos jours

La République démocratique du Congo.

1997-2001

En 1994, des troupes rebelles se battent contre l’armée de Mobutu.
Des troupes dirigées par Laurent Désiré Kabila qui devient président de la République en 1997. Il rebaptise le Zaïre en République démocratique du Congo. Il est assassiné en 2001.

2001-2018

Après l’assassinat de Laurent Désiré Kabila, son fils devient Président de la République. Il est élu plusieurs fois, mais les élections ne sont pas de vraies élections libres (opposants empêchés de se présenter, fraudes). Il perd les élections en décembre 2018.

2018 à 2020
Le 30 décembre 2018, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, fils d’un opposant politique important de Mobutu puis des Kabila père et fils, est élu président. Il est le 5ème président de la République démocratique du Congo.

Sources

Le Congo colonial
Cet ouvrage collectif est placé sous la direction d’Idesbald Goddeeris (KU Leuven), Amandine Lauro (ULB) et Guy Vanthemsche (VUB) paru à la Rennaissance du livre

Congo. Une histoire (BABEL) par David VAN REYBROUCK

Ambassade de la République Démocratique du Congo
http://www.ambardc.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=124&Itemid=57

Wikipédia et Jeune Afrique

2 réponses

  1. Le Congo, la ligne du temps
    Merci pour cette chronologie « crue » et correcte.
    Cependant je vous invite VIVEMENT à étoffer la partie la plus longue de l’histoire de ce pays gigantesque dans tous les sens du terme avec notamment la lecture de ces deux articles de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique:
    https://www.naturalsciences.be/sites/default/files/dossier_presse_ishango_0.pdf
    https://www.naturalsciences.be/sites/default/files/D%C3%A9couvrez%20Ishango.pdf

    Belle année 2021!

  2. Le Congo, la ligne du temps
    Bonjour,

    Merci pour ce condensé rapide!

    L’élection de Kabila Fils est effectivement la conséquence d’une fraude massive, reconnue par tous les milieux.

    Par contre, vous ne qualifiez pas l’élection du président en exercice, Felix Tshisekedi alors que la controverse sur les malversation (CNI, Eglises, etc…) est une réalité historiquement incontestable.

    Quelle en serait l’explication ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
Palestinians prepare for the Eid al-Fitr in northern Gaza Strip
Lettre aux enfants de Gaza
Capture d’écran 2024-04-10 à 10.25
Le Inch’Allah d'Adamo
image-4
Un dossier pédagogique sur la Belgique
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre