jeudi 25 juillet 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Les murs anti-migrants

Douze pays de l’Union européenne ont demandé l’aide de la Commission européenne pour construire des murs à leurs frontières. La Commission et le conseil de l’Union européenne ont refusé. Ils ont déclaré que l’Union européenne ne doit pas devenir une forteresse anti-migrants. Malheureusement, elle l’est déjà en partie. Les déclarations des dirigeants de l’Union européenne n’empêchent d’ailleurs pas les pays membres de construire leurs murs.

Source: C’politique, France 5

Plusieurs pays européens ont déjà construit des murs ou des clôtures de plusieurs mètres de haut, surmontés ou entourés de barbelés, pour empêcher le passage des migrants. Dans l’Union européenne, Il y a 1 200 kilomètres de murs anti-migrants. Pour l’expliquer, nous nous basons surtout sur un excellent reportage d’Arte: L’asile, un droit fondamental régulièrement bafoué.

Entre l’Espagne et le Maroc

En 1998 puis en 2001, l’Espagne construit 2 clôtures à Ceuta et Melilla. Ce sont 2 territoires espagnols situés au Maroc. Des migrants venus d’Afrique essayaient d’entrer par là en Espagne, donc dans l’Union européenne. Les clôtures font 10 mètres de haut et sont surveillées en permanence.

Source des cartes: L’asile, un droit fondamental régulièrement bafoué, Arte TV 

La Hongrie, l’Autriche

En 2015, 1 million de migrants arrivent dans l’Union européenne. La plupart d’entre eux viennent de pays en guerre : l’Afghanistan, la Syrie, l’Irak. En juillet 2015, la Hongrie construit un mur pour empêcher l’arrivée de migrants qui sont à ses frontières avec la Serbie, la Croatie et la Slovénie. Puis c’est la Slovénie. En 2016, l’Autriche construit un mur à ses frontières avec la Slovénie et l’Italie.

La Bulgarie et la Grèce

Si les dirigeants de l’Union européenne condamnent la construction de murs, ils n’ont aucun moyen juridique d’interdire aux Etats membres de les construire. Ainsi en 2016, la Bulgarie et la Grèce allonge le mur avec la Turquie malgré les accords passés entre l’Union européenne et la Turquie.

En France

Il y a aussi des murs plus près de chez nous. A Calais en France, il y a un mur d’1 kilomètre de long pour empêcher les migrants de passer en Grande-Bretagne. A cause de ce mur, les migrants ne peuvent pas monter dans les camions qui passent par le tunnel sous la Manche pour aller en Angleterre. Résultat ? Les migrants essaient de traverser par la mer et sont encore plus en danger.

Pologne, Lituanie et Lettonie

La dernière crise en date vient de Biélorussie. En août 2021, la Biélorussie fait venir sur son territoire des migrants qui fuient l’Afghanistan et la Syrie. La Biélorussie menace de les laisser passer en Pologne, Lituanie et Lettonie, 3 pays de l’Union européenne. Ces 3 pays commencent à clôturer leurs frontières. La Pologne a commencé la construction d’un mur de 100 kilomètres et a placé son armée à la frontière.

 

Les murs et les cimetières

Plusieurs pays de l’Union européenne refoulent, souvent à coups de matraque, des migrants avant qu’ils puissent faire une demande d’asile. C’est pourtant contraire au droit européen. L’Union européenne a, aussi des choses à se reprocher. Par exemple, il y a une agence officielle européenne appelée Frontex qui refoule les réfugiés surtout en Méditerranée. La Méditerranée est un vrai cimetière pour migrants. Pour les 6 premiers mois de 2021, plus de 1 100 personnes sont mortes noyées en voulant la traverser.

A lire nos articles

Le parcours des réfugiés en cartes, De la Syrie à la Biélorussie
Sur les migrants en Biélorussie, Réfugiés, pauvres otages
Sur l’agence Frontex, Migrants, l’Europe coupable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image
Belgique, le bon sens des alliances?
Alamy Live News
Les droits des femmes, le bla, bla, bla de Bardella
image-4
Elections, 2 petits tours et puis s'en vont?
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre