dimanche 25 février 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Parcourir le cahier « Un toit, un droit »

Les raisons qui empêchent le droit à un logement décent de devenir réalité

Se loger, un droit !
Le droit à un logement décent figure dans la Constitution belge. C’est un droit fondamental. Et pourtant, beaucoup de personnes n’y ont pas accès. Examinons quelques-unes des causes de la « crise du logement ».

Les discriminations, les freins

Femme seule avec enfant cherche logement
Les familles monoparentales ont beaucoup de difficultés pour trouver un logement décent. Ces familles sont souvent des femmes. Et près de la moitié vit sous le seuil de pauvreté. D’après une étude de La Ligue des familles, ces familles ont d’énormes difficultés pour se loger.

La réalité des personnes sans abri

Encore trop de personnes sans-abri…
Qu’est-ce que le sans-abrisme ? Qui sont-elles, ces personnes à la rue? Combien sont-elles ? Derrière les définitions et les chiffres, il y a surtout des êtres humains, des hommes, des femmes, des enfants. Ces personnes et ces familles ne devraient pas vivre en rue ou dans des hébergements d’accueil. Elles devraient avoir un « chez soi ».

Classer pour mieux comprendre
La Fédération Européenne d’Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri (FEANTSA) a mis en place une manière de « classer » les personnes sans-abri, appelée la typologie ETHOS. Cette typologie classe les personnes sans-abri selon leur situation par rapport au logement. Elle intègre aussi les personnes « en risque » de sans-abrisme.

Les programmes, les actions Les les associations qui mènent des actions pour le droit au logement

Housing First, un logement d’abord
Housing First a pour but d’aider des personnes sans-abri à se réinsérer. Housing First existe dans plusieurs pays, La première étape est de proposer un logement aux personnes qui vivent en rue. Ensuite, une équipe accompagne ces personnes dans les différents domaines de leur vie. Le Relais Social de Charleroi développe ce modèle en Belgique. Rencontre avec Marion Lorge, coordinatrice du Housing First au Relais Social.

Un weekend pour baisser les loyers
Les 26 et 27 mars, pour la 3e fois dans plusieurs villes européennes, c’est le Housing Action Day, un week-end pour le droit à l’habitat. En Belgique, des actions et manifestations se déroulent le dimanche 27 mars. Cette 3ème édition se centre sur la baisse des loyers.

Les solutions individuelles et collectives

Vivre dans un camping
En Wallonie, 10 000 personnes vivent en permanence dans un camping ou dans un domaine de vacances. Certains l’ont choisi, d’’autres ne peuvent pas faire autrement.

Capter des logements pour les plus démunis
Quand on est sans-abri ou qu’on a de petits revenus, il est très difficile de trouver un logement. Les propriétaires hésitent souvent à louer un logement à ces personnes. Pour les aider à trouver un logement, le « capteur logement » cherche des logements corrects et prend contact avec les propriétaires. Il fait ensuite le lien entre le locataire, le propriétaire et les travailleurs sociaux. Il y a plusieurs « capteurs logement » en Wallonie et à Bruxelles.

Assez de points pour un logement social ?

Il n’y a pas assez de logements sociaux. Il y a plus de demandes que de logements libres. Pour obtenir un logement social, on doit souvent patienter pendant de longs mois et parfois même pendant des années. Qui est prioritaire pour obtenir un logement social ? Qui va l’obtenir plus facilement ? Les demandes sont classées selon un système de points de priorité.

Le droit au logement dans la vraie vie : deux témoignages et une chanson

Maryam, 7 ans à la rue
Housing first existe dans la plupart des grandes villes. Derrière les chiffres de réussite de ce programme, il y a des personnes. Maryam est l’une d’elles. Dans cette vidéo du Centre d’action laîque, elle témoigne…

Zaia, en mal de logement
Elle est mère. Elle est seule. Comme elle a été expulsée de son logement, Zaia vit dans une maison d’accueil avec ses deux enfants. Elle cherche activement un logement. Encore et encore. Mais elle a peu de revenus et les loyers sont chers. L’histoire de Zaia, c’est celle de beaucoup de femmes et de familles. Elle pourrait être votre histoire ou la mienne. Cette histoire ne devrait même pas exister.

Je crois que ça va pas être possible
Pas facile de trouver un logement… Mais il y a des personnes pour qui c’est plus difficile que pour d’autres… Le groupe Zebda parle avec humour des discriminations dans le droit au logement. C’est dans sa chanson « Je crois que ça va pas être possible »…

Une conférence gesticulée qui fait le point sur la question
Le logement, en conférence gesticulée
Géographe de formation, Sarah De Laet a travaillé dans le monde de la recherche et le secteur associatif. Elle est aussi militante. L’accès au logement est au cœur de son travail et de ses combats. De son expérience, elle a créé la conférence gesticulée « J’habite, tu habites, ils spéculent… ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
GPSillu
Voyager dans "Désastre à Gaza"
GPSillu
Voyagez dans "Numérique, clic et déclic"
A Sudanese refugee peers during Refugee Day celebrations in Ikafe camp for Sudanese refugees in nort.
Parcourir le cahier "Réfugiés, toute la misère du monde?"
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre