mercredi 29 mai 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Gaza sous les bombes et aussi dans un Nuage

La bande de Gaza est presque détruite. Des dizaines de milliers de morts et de blessés. Avant cette guerre terrible, les habitants de la bande de Gaza étaient déjà enfermés sur ce territoire. Aujourd’hui, c’est un immense cimetière. Avant, c’était déjà une prison à ciel ouvert. La bande de Gaza est au bord de la Méditerranée. C’est là qu’un collectif d’artistes qui a décidé justement de s’appeler « bords, marges » a créé un « Nuage » pour imaginer un meilleur avenir pour Gaza…

« Paix pour Gaza, paix paix paix ! ». Ce sont les derniers mots sur le réseau social Instagram de l’artiste palestinien Mohamed Sami Qraiqa. C’était le 17 octobre 2023. Ce jour-là, Mohamed Sami animait un atelier artistique pour les enfants à l’hôpital Al-Ahli de Gaza. Et ce jour-là, l’armée israélienne a bombardé l’hôpital. Bilan : plusieurs centaines de morts dont Mohamed Sami Qraiqa. Mohamed Sami avait participé à l’atelier « Nuage ». L’atelier « Nuage » est une création artistique collective. Une dizaine d’artistes palestiniens de Gaza ont collaboré pour créer ce nuage avec des habitants de Gaza.

Un nuage pour Gaza

Un nuage, c’est un peu magique, c’est comme de l’ouate, on l’imagine tout doux. Nuage, c’est un peu un rêve, on s’échappe du dur quotidien. Les Palestiniens ne peuvent pas sortir de la bande de Gaza. Pour regarder ailleurs, ils peuvent regarder le ciel. La bande de Gaza, comme la Palestine, est aux frontières de l’Europe, de l’Afrique et de l’Asie. La bande de Gaza est au bord de la Méditerranée. Au bord donc aussi « à la marge ». Le collectif d’artistes s’appelle d’ailleurs Hawaf qui veut dire « bords », « marges » en français.

Etre dans un nuage

Le Nuage par le collectif Hawaf

A droite de la toile, les gens se suivent. Cela fait un peu colonne de migrants. Dans l’histoire de l’humanité, les gens ont toujours migré. Pour les Palestiniens, c’est le retour de l’exil. Une longue marche, mais pas sous les bombes et les éclats d’obus. On est dans un grand nuage bleuté, on marche dans un nuage. Marcher justement, c’est ce que l’on voit sur la toile : des gens marchent à travers le nuage. Ils ne sont pas en l’air. Des marches et des plateformes traversent le nuage. Les gens parcourent le nuage. Et petit à petit, ils ne forment plus une colonne, ils sont plus libres. On a l’impression qu’ils respirent mieux, qu’ils sont plus stables aussi. Le nuage, c’est le Gaza rêvé. C’est le Gaza imaginé. C’est le Gaza qui sera peut-être demain réalité. Pour l’instant, il y a ce nuage sur une toile. Sur une toile réelle et sur la grande toile internet, sur le web, sur le « cloud », nuage en anglais.

Dans le cloud

Même avant la terrible guerre à Gaza, il était difficile de créer à Gaza un véritable musée palestinien. Le collectif Hawaf a donc imaginé de mettre leur toile « Nuage » réelle dans le monde virtuel, dans le « cloud ». Ils ont même créé un musée virtuel appelé Sahab (nuage en arabe). C’est pour l’instant un musée imaginaire avec un site web et une application. Comme l’écrit le collectif Hawaf : « Le musée Sahab est un espace qui défend le passé de Gaza, le protège de la perte et se concentre sur l’invention d’un avenir meilleur grâce à la pratique de l’imaginaire. »

Le musée Sahad, cliquer ici

La page Facebook, cliquer ici

L’application Sahab Museum existe sur Googler Play Store et Apple Store

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
cibleextremedroite
La Cible cible l'extrême droite
image-1-4
La FWB nous donne quelques clés
image-1-1
Cessez-le-feu à Gaza
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre